Ecobank Côte d’Ivoire va lancer, du 27 septembre au 11 octobre 2017, une offre publique de vente (OPV) de 2 250 000 d’actions sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan.

L’essentiel de l’offre, soit 2 025 000 actions, est destiné au grand public (90%). Une portion de 10% , soit  225 000 actions, sera réservé au profit du personnel d’Ecobank Côte d’Ivoire et des entités du groupe au niveau de l’UEMOA.  Les actions seront cédées à un prix unique de 20 000 FCFA (environ 36 $) l’action. Le coût total de cette opération approuvée par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREMPF) de l’UEMOA en date du 11 août 2017, est estimé à 45 milliards FCFA (environ 82 millions $).”
L’opération constitue sans contexte un tournant historique pour Ecobank selon les propres termes de Charles Daboiko, directeur général de la filiale Côte d’Ivoire du groupe Ecobank transnational incorporated (Eti), qui s’exprimait mardi 19 septembre en marge d’une conférence.  “C’est un tournant historique dans la vie d’Ecobank Côte d’Ivoire, deuxième structure bancaire sur le marché local en termes de dépôts et de crédits”. Une assurance réitérée par  le  directeur du groupe en charge des activités de marchés des capitaux, Paul-Harry Aithnard, qui voit dans les “excellents résultats financiers de la banque  et dans  son positionnement sur le marché ivoirien”, des perspectives de croissance solide au regard des notations A+ sur le long terme et A1 sur le court terme octroyées par l’agence Bloomfield”.

L’OPV d’Ecobank  sera  arrangée par la Société de gestion et d’intermédiation de la banque (Edc investment corporation), qui sera   secondée par  Hudson&Cie.

Ce contenu pourrait également vous intéresser