Par Guy Gweth. Lorsqu’à l’instar du Sénégal, un Etat découvre des réserves de pétrole sur le territoire national, il est normal qu’il réfléchisse à la meilleure manière d’en tirer les revenus les plus élevés. Mais l’existence d’une stratégie ou d’une politique ne conduit pas automatiquement au succès. L’intelligence économique sert à surveiller les facteurs permettant d’éviter la malédiction de l’or noir. De nombreux facteurs peuvent, en effet, influencer la valeur du pétrole. Ils vont de la qualité de la gouvernance aux fluctuations des prix du baril, en passant par la pertinence du système fiscal retenu, le nombre de puits existants,


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis