Auteur/autrice : Contribution

Les articles parus dans la rubrique «contributions» expriment le point de vue de leurs auteurs. Les contributions externes, validées  par la Rédaction de Financial Afrik en raison de leur utilité sociale, ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale du journal. Vous voulez publier un article dans Financial Afrik, suivre le guide de la contribution (https://www.financialafrik.com/2015/02/21/guide-pour-publier-un-article-dans-financial-afrik) et la charte de la rédaction [https://www.financialafrik.com/charte-de-financial-afrik/].

Par Mme Astou Rose GAYE, Directrice des Partenariats & des Projets Structurants de la Banque de l’Habitat du Sénégal. Dans le cadre du Forum sur le Financement du logement organisé le 15 mars 2024 à Abidjan, nous avons suivi avec attention la présentation du modèle BHS de financement du logement via les Coopératives d’Habitat par Mme Astou Rose GAYE, Directrice des Partenariats & des Projets Structurants au sein de l’intitution financière spécialisée. Compte tenu de l’intérêt suscité par sa présentation, Mme GAYE a accepté à la demande de Financial Afrik d’aller plus loin à travers cette chronique résumant son intervention. Un bref aperçu du Forum d’Abidjan en attendant la…

Suite...

Par Pape Ndiamé GUEYE, consultant, ingénieur Finance, Paris. L’élection présidentielle du 5ème président de la République du Sénégal marquera à jamais l’histoire politique et les annales de la science politique comme un cas d’école de la théorie du « vote utile ». L’on se souviendra de cette élection comme celle ayant élu dès le 1er tour un candidat de l’opposition avec 54,28 % des suffrages valablement exprimés. On retiendra de cette élection : la transparence du scrutin, l’engouement populaire suscité avec un très fort de taux de participation des jeunes dans la matinée et la clarté des résultats proclamés dès…

Suite...

Par Gaston Kelman, Ecrivain et Jemal M Taleb, avocat au barreau de Paris, Diamantis & Partners. Le Sénégal ne laisse aucun Africain indifférent parce qu’il s’est toujours présenté comme un modèle unique. Unique, il l’a été dans l’approche mémorielle de l’histoire de l’Afrique. En effet, avec la porte de non-retour de l’île de Gorée, on a le mémorial qui a su imposer à tous les présidents américains de s’incliner devant le drame de la traite négrière. On se serait attendu à ce que chaque côte africaine ait le sien. Le Sénégal l’a fait. L’honneur est sauf. Un jour peut-être… Un jour qui…

Suite...

Par Dr Boris Houenou*, économiste, Partenaire à Goldbricks Capital Cambridge, le 4 avril 2024. Dans un communiqué de presse daté du 28 mars 2024, le Groupe de la Banque Mondiale a rendu publiques des données cruciales, éclairant le paysage du risque de crédit des investissements dans le secteur privé et public des marchés émergents. En divulguant des statistiques confidentielles, qui incluent un faible taux de défaut de 4,1 % pour le portefeuille du secteur privé de la Société Financière Internationale (SFI) de 1986 à 2023 et un modeste taux de défaut annuel moyen de 0,7 % pour les emprunteurs souverains,…

Suite...

Une tribune exclusive de Sultan Ahmed bin Sulayem, Président-directeur général de DP World Cette semaine a été marquée par le franchissement d’un jalon important dans le paysage politique sénégalais. L’élection de Bassirou Diomaye Faye à la présidence du Sénégal a ouvert un nouveau chapitre de son histoire. Bassirou Diomaye Faye, l’un des plus jeunes présidents d’Afrique, saura apporter l’énergie nécessaire pour renforcer et vivifier l’économie du pays. Au nom de DP World, je félicite le président Faye pour sa campagne réussie et pour la vision qui l’a conduit au pouvoir. L’élection du président Faye ne symbolise pas seulement un nouveau…

Suite...

Par Abderrahmane MEBTOUL , Professeur des universités, expert international docteur d’Etat 1974 en sciences de gestion expert comptable de l’Institut supérieur de gestion de Lille France. Il y a lieu d’éviter l’illusion monétaire car la monnaie est avant tout un rapport social, traduisant le rapport confiance Etat/citoyens, étant un signe permettant les échanges, ne créant pas de richesses. La richesse d’une Nation repose sur la bonne gouvernance et la valorisation du savoir. Dans cette chronique, je recense six raisons du processus inflationniste en Algérie. La première raison est la faiblesse de la productivités interne et l’inflation importée. L’appréciation du dinar…

Suite...

 Par Ilyes Zouari,Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone) Déjà dépassé par le monde francophone au début des années 2010, le monde hispanophone vient d’être également dépassé par l’espace arabophone, dont la population totale a atteint 481,7 millions d’habitants mi-2023. L’émergence démographique du monde arabophone, deuxième espace linguistique le plus dynamique au monde, devrait se poursuivre au cours des quelques prochaines décennies, alors que l’espace hispanophone devrait progresser plus lentement que la moyenne mondiale.  À partir de données essentiellement publiées en décembre dernier par le PRB (Population Reference Bureau, organisme privé américain et une des références mondiales…

Suite...

Par Benjamin Mampuya Le manque de financement, de capacités et d’accès aux infrastructures fiables constituent les principaux obstacles entravant le développement de l’entrepreneuriat en Afrique. Comment, dans ce contexte, proposer une approche entrepreneuriale adaptée au continent ? Malgré les défis pour les entrepreneurs africains, l’année 2022 a été marquée par un événement significatif : un montant record de 6,5 milliards de dollars a été levé dans l’écosystème entrepreneurial. Cependant, ces chiffres spectaculaires ne suffisent pas à résoudre les problèmes persistants tels que l’informalité généralisée et le manque de champions “selfs made” africains. Ainsi, il est temps d’examiner de plus près…

Suite...

Par Obed Kambala, analyste économique, Master en Economie et Certificat d’expert en gestion des risques. Depuis 2009, les dépôts à terme en franc congolais (DAT en CDF) se sont globalement accrus grâce aux taux créditeurs réels positifs, la discrimination du coefficient de réserve obligatoire, la stabilité macroéconomique et politique, les campagnes publicitaires, la forte mobilisation des recettes publiques, etc. Pendant la même période, cette catégorie de dépôt n’a chuté qu’en 2016 et 2017. Cette régression est attribuable à la dépréciation du franc congolais, la stérilisation complète des dépôts en franc de l’Administration publique centrale dans les banques, l’impact des banques en…

Suite...

Par Aloyse Jules Diouf, Economiste, Président du Parti Ecologique Sénégalais – P-E-S Le peuple Sénégalais vient d`opter pour la rupture en élisant son plus jeune Président de la république (44 ans)  avec un score de 54,2 % dès le premier tour.  Parmi les chantiers qui attendent ce nouveau gouvernement Bassirou Diomaye Faye devra tenir compte de la réduction du train de vie de l`Etat devenue une demande sociale et un thème de campagne. Extrait de mon livre : « Réduire le chômage à sa plus simple expression : comment créer un 1 million d’emplois verts ».  Dans mon livre intitulé  « Réduire le…

Suite...

Par Dr Daby POUYE, Président du Mouvement Sopp Sénégal Monsieur Bassirou Diomaye FAYE, je tiens à vous adresser mes plus sincères félicitations pour votre victoire lors de l’élection présidentielle sénégalaise de mars 2024. Votre succès témoigne de la confiance et du soutien accordés par le peuple sénégalais qui s’est battu depuis plusieurs mois pour le changement, et je suis convaincu que vous assumerez cette responsabilité avec dévouement et engagement. En tant que nouveau président, vous vous trouvez face à des défis et des enjeux cruciaux pour notre jeune nation. L’heure est venue de travailler sans relâche pour répondre aux attentes…

Suite...

Par Simon Mukete, Douala L’évènement Cemac’s Market Awards (Ccma), en sa deuxième édition, se prépare sous l’égide de La Lettre Sarl, dirigée par Salomon Douala Epalle. Un point de presse s’est tenu le 18 mars 2024 à Douala, au siège de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), avec la présence notable de Dr Louis Banga Ntolo, Directeur général de cette institution. Cette initiative vise à reconnaître les contributions significatives au marché financier dans la zone Cemac, encourageant ainsi les acteurs de la bourse à partager leurs performances financières. La deuxième édition, qui se tiendra du 3 au…

Suite...

Par Dr. Mohamed Dadjane Keita* Á l’image du 3 Avril 1984 et du 23 Décembre 2008, le 5 Septembre 2021 restera à jamais gravée dans les annales de l’histoire politique de la jeune République de Guinée, car elle marqua le début d’une autre transition militaire qui mit fin au régime de la politique politicienne de l’ancien président, Alpha Condé, et annonça l’avènement au pouvoir du Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD) dirigée par le Président de la transition, Mamadi Doumbouya, et de ses soutiens réunis au sein du Conseil National de la Transition (CNT) et du gouvernement, et…

Suite...

Par Dr Mouhamadou BANE, Docteur en sciences de gestion. Une alternance dès le premier tour, une première dans l’histoire politique sénégalaise : les leçons à tirer de ce ‘’vote référendum’’ Cette élection est exceptionnelle à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’elle marque la fin de la présidence de Macky Sall, après douze années au pouvoir, avec une fin de règne marquée par quelques soubresauts inédits liés au report de l’élection présidentielle. En outre, c’est la première fois qu’une alternance se produit sous les airs d’un ‘’referendum’’ avec un score sans appel de 54 %. La première alternance de 2000 et…

Suite...

Par Blaise Jeutang N. Kendah* Assurer la rentabilité année après année est l’une des principales priorités du top management d’une compagnie d’assurance-vie. Afin d’assurer cette rentabilité, le top management devrait avoir une maitrise des éléments des Bases Actuarielles et leurs impacts sur le portefeuille. Nous entendons par Bases Actuarielles, un ensemble d’hypothèses utilisées pour effectuer un ou plusieurs calculs actuariels tels que la Tarification, Provisionnement (Évaluation des différentes provisions techniques), Business Case et le Profit Testing. Ces hypothèses varient en fonction du but pour lesquels elles doivent être utilisées. Les éléments clés de ces bases sont le Taux d’Intérêt, la…

Suite...

Par Abderrahmane MEBTOUL, Professeur des universités, expert international docteur d’Etat. Sans entrer dans les polémiques sur les réseaux sociaux   sur les raisons de l’avancée de l’élection présidentielle fixée le 07 septembre 2024 et qui est  conforme à la Constitution , les défis du futur président de la  république face à une situation complexe sont nombreux. Le constat  est que  de 1970 à nos jours: l’Algérie  a  une économie fondamentalement rentière, le système financier, enjeu énorme de pouvoir,  étant étroitement connecté à la production de la rente. Toute augmentation ou baisse du cours des hydrocarbures avec les dérivés (98/97% des recettes en devises) a…

Suite...

Par Beaugrain Doumongue, Président chez Construire pour demain Dans les taudis africains et d’ailleurs, on observe des cadres de vie qui racontent des décennies d’échecs de politiques publiques, la faiblesse des systèmes sanitaires et sociaux, ou l’immensité des défis d’inclusion qui talonnent les Etats pour sortir des populations entières de l’extrême misère d’un monde déserté par la justice. Il faut oser un regard froid et honnête sur ce poison négligé des villes africaines. Généralement séparées des villes car formant un anneau périphérique qui les entoure, les bidonvilles, ces zonesd’habitat spontané, concentrent des densités d’occupation qui dépassent souvent les 100hab/ha. Ce sont des…

Suite...

Le point de vue de Nigel Green, PDG et fondateur de deVere Group.La Banque d’Angleterre a maintenu les taux d’intérêt inchangés à 5,25 % – un sommet en 16 ans – jeudi, alimentant des appels plus fervents de voix de haut profil pour que la banque centrale réduise les taux à leur prochaine occasion. Nigel Green, le PDG et fondateur de deVere Group, l’une des plus grandes organisations indépendantes de conseil financier et de gestion d’actifs au monde, est l’une de ces voix éminentes menant les appels. Il commente : « Pour les entreprises, des coûts d’emprunt plus bas aideraient à…

Suite...

Par RENE DUCRET* Selon les données FMI de l’année 2023, parmi les 25 pays les plus pauvres du monde (PIB par habitant), 23 sont africains. Coïncidence exlue pour René Ducret, l’influent économiste & jurisconsulte économique, écouté jusqu’au FMI, spécialiste de l’Afrique : Plusieurs Etats adhèrant à l’Organisation Economique qu’il a fondée (le WorCop) et étant le Conseiller Spécial, Avocat d’Etat, ou Diplomate Plénipotentiaire de certains. En exclusivité pour FINANCIAL AFRIK,,il en explique les raisons, et en mettant en cause divers manques : «-De ressources autres que naturelles : La stratégie d’attractivité économique que j’ai publiée en 1976, dès mon élection…

Suite...

Par Rose Marie Bouboutou-Poos Les diplômés issus des universités africaines font souvent face à des obstacles lorsqu’ils cherchent à intégrer le marché du travail européen. Malgré leurs compétences et leurs qualifications, ses détenteurs se heurtent à des barrières liées à la reconnaissance de leurs diplômes, qui peuvent être perçus comme moins valables ou moins pertinents que leurs équivalents européens. Cette situation engendre du sous-emploi, où des individus qualifiés se retrouvent contraints d’accepter des postes sous-qualifiés, faute de reconnaissance de leurs acquis.Les chiffres sont éloquents selon une étude de Mc Kinsey, Ethnocultural minorities in Europe: A potential triple win, publiée il…

Suite...

Par Abderrahmane MEBTOUL , Professeur des universités, expert international docteur d’Etat Qu’en est-il de l’évolution du cours officiel du dinar corrélé aux réserves de change via les recettes d’hydrocarbures à plus de 70% de la période de 2001 à mars  2024 ? Le cours officiel est passé (cours achat) en 1970 à 4,94 dinars 1 dollar, en 1980 à 5,03 dinars 1 dollar ; 2001   77, 26 dinars 1 dollar et 69,20 dinars un 1 euro- 2005,  73,36 dinars 1 dollar et 91,32 dinars 1 euro- 2010  74,31 dinars 1 dollar et 103,49 dinars 1 euro -2015 , 100,46 dinars…

Suite...

Par Ange Constantin MANCABOU, Inspecteur des Impôts et des Domaines. MENACES, RISQUES ET EVENTUELLES IMPLICATIONS D’UNE NOUVELLE MONNAIE La monnaie est évoquée ici en français facile et en termes pratiques. « Les promesses électorales sont déraisonnablement faites pour raisonnablement ne pas être respectées », cette expression de Pierre Georges, chroniqueur du quotidien français Le Monde me parait d’une acuité toujours renouvelée au fil du temps. L’ouverture de la campagne électorale pour la présidentielle du 24 mars 2024 nous offre l’occasion de relever les pépites et perles de programmes des candidats aux suffrages des Sénégalais. Les propositions d’actions se cognent et se bousculent dans les programmes.…

Suite...

Par Dr Beaugrain Doumongue, Président chez Construire pour demain La cherté du logement en Afrique a obligé les Etats à miser sur des stratégies de promotion du logement social. Si elles échouent dans de nombreux pays, des exemples de réussite suscitent de l’espoir. Il faut mobiliser les bonnes pratiques au secours de politiques africaines du logement. Confusion des intentions Les logements sociaux ont toujours été regardés comme l’option idéale pour juguler la problématique du logement. On a ainsi vu naître une pléthore de programmes de promotion du logement abordable partout sur le continent. Au Kenya, le Big Four Agenda visait…

Suite...

La haute finance s’ouvre aux femmes  Les directions générales ainsi que les conseils d’administration sont de plus en plus ouverts aux femmes avec une cooptation de choix en vue de renforcer notre présence. Ce choix montre également l’existence de femmes compétentes à même d’apporter un impact significatif dans ces instances par la qualité du débat, notre pragmatisme, notre rigueur. La montée relativement timide des femmes dans les hautes fonctions mérite qu’on se pose plusieurs questions notamment : – Avons-nous montré peu d’ambition pour occuper ces positions ? – Ces instances ont-elles reflété pendant des décennies le regard encore tenace porté sur les…

Suite...

Par SERGE KOUAMELAN, Directeur Exécutif APBEF-CI 3 avril 1973, une autre époque, Martin Cooper, employé de Motorola sortait en plein New York le premier téléphone mobile. 29 juin 2007, soit 34 ans plus tard, Steve JOBS commercialisait le premier iPhone. 2012, quelques 207 millions de smartphones vendus dans le Monde. 2014, pas moins de 1 milliard 200 millions de smartphones vendus dans le Monde. Nous changeons de paradigme. Quelle banque traditionnelle a intégré cette donnée à son fonctionnement tant intérieur que vis-à-vis des clients ? Quasiment aucune. 55% de la population mondiale disposent d’un smartphone en 2023. En 2021, environ 495…

Suite...

Par Amadou Sako* Dans un contexte marqué par les fluctuations économiques mondiales, l’Afrique a enregistré une croissance économique de 3,2 % l’an dernier, en baisse par rapport aux 4,1 % de 2022, selon les données de la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette décélération met en lumière les multiples défis auxquels le continent est confronté, notamment les répercussions persistantes du changement climatique et les tensions socio-politiques. Parallèlement, le défi pressant de l’emploi des jeunes se manifeste avec une urgence particulière. Avec une démographie où plus de 60 % des individus ont moins de 25 ans, la création d’emplois pour cette…

Suite...

Par Dr-Ing Beaugrain Doumongue,  Président chez Construire pour demain. En 2020, un quart de la population urbaine mondiale vit dans des bidonvilles. La même année, ce chiffre s’élève à 82% au Tchad, 78% en RDC, 73% en République Centrafricaine, 68% au Bénin et 67% à Madagascar ; avec une moyenne africaine établie à 50.20%. Comment prévenir la violence en Afrique quand la précarité cohabite avec le continent ? Au départ des échauffourées Si nous convenons avec Madani Tall, Président d’Envol immobilier, que « la pauvreté est le premier problème que doivent régler les villes africaines », on comprend qu’avec une population…

Suite...

Par Ould Amar Yahya, Economiste, Banquier et Financier. Intervenant par Visio conférence depuis Paris lors du panel inaugural de la 48 Assemblée Générale de la FANAF (Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines), le 19 février à Nouakchott, l’expert mauritanien Yahya Ould Amar  estime que l’assurance est le parent pauvre des politiques publiques en Afrique. Les développements de l’industrie de l’assurance et des marchés financiers en Afrique sont les oubliés à tort des décideurs publics et de leurs partenaires du développement. Il s’agit, pourtant, de sujets qui façonneront notre avenir collectif en cet âge de l’intelligence artificielle, des drones, des cyber…

Suite...

Par Ilyes Zouari, Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). Alors que la valeur du franc CFA et du dirham marocain n’a été divisée que par deux sur la même période, et que l’unique dévaluation du franc CFA continue à faire l’objet de commentaires trente ans plus tard, la monnaie du Nigeria, premier producteur africain de pétrole, mais pays affichant le deuxième plus bas niveau d’espérance de vie au monde, a subi le 29 janvier dernier une énième dévaluation depuis sa création en 1973, après celle de juin 2023. Avec une baisse totale de 40 %,…

Suite...

Vous voulez stimuler le commerce transfrontalier en Afrique ? Investissez dans des systèmes de paiement inclusifs ! Les pays africains ont redoublé d’efforts pour faciliter la circulation des biens et des services entre eux. Comme dans toute transaction commerciale, une partie doit payer et une autre doit être payée. Il est logique que des systèmes de paiement transfrontaliers interopérables, parmi d’autres infrastructures de finance numérique, permettent de multiplier les opportunités de commerce intra-africain. Des paiements transfrontaliers moins chers et plus accessibles pourraient stimuler l’économie africaine Le commerce transfrontalier a été limité en Afrique, en partie parce que les paiements transfrontaliers…

Suite...

Par Fawzi Banao[1], Chercheur en Economie de la Défense En Afrique de l’Ouest, les opérations menées par les groupes extrémistes ont engendré une déstabilisation notable au sein des administrations frontalières et douanières (Munshi, 2021). Cette déstabilisation résulte de l’infiltration de ces groupes dans les zones frontalières, entraînant une perte de contrôle administrative. Ces zones deviennent ainsi propices aux activités illégales telles que la contrebande, compromettant davantage la stabilité de la région. Ainsi, l’analyse de la relation entre la fraude douanière sur le blanchiment d’argent représente un impératif pour la stabilité de la zone Ouest Africaine. L’Afrique de l’Ouest : Un…

Suite...

Par René-François Monckeh, auteur de « Didier Drogba, l’Attaquant de rêve – La belle aventure des vice-champions d’Afrique » (Secom Medias, 2006). Ils ont organisé l’une des meilleures Coupes d’Afrique des Nations (CAN) de l’histoire, surnommée « la CAN de l’hospitalité ». Après avoir déjà remporté deux éditions (1992 et 2015), ils ont promis qu’il n’y a pas de « deux sans trois ». Tous les artistes du pays ont chanté à la gloire des Éléphants, reprenant et dansant sur le « Coup du marteau », l’histoire à succès musical de cet événement sportif, avec plus de trente millions de vues sur internet. Au final, la Côte d’Ivoire…

Suite...

Par Olivier Monnier, journaliste, écrivain et éditeur, IFC. En 2020, la BMCE, troisième plus grande banque du Maroc, a décidé de changer d’appellation pour devenir Bank of Africa, le nom de sa filiale d’Afrique subsaharienne acquise 15 ans plus tôt. Bien plus qu’un changement de marque, cette démarche illustre la manière dont cette institution, créée en tant que banque publique dans les années 1950, s’est imposée comme un acteur majeur du secteur financier africain, avec aujourd’hui des activités dans plus de vingt pays du continent. « Ce fut une décision audacieuse, qui a surpris nos clients marocains, habitués à utiliser…

Suite...

Par Dr Imad Moumin* L’inébranlable constat des économies développées met en lumière de façon éloquente la corrélation positive entre une gestion judicieuse et concertée de la richesse et l’épanouissement économique. Cependant, cette harmonie semble échapper à de nombreux pays en développement, en particulier en Afrique, où l’absence persistante d’un cadre de gestion patrimoniale entraîne inexorablement un cercle vicieux de liquidation pour de nombreuses entités commerciales. Au cœur de cette problématique, perdure l’incapacité prédominante des entités commerciales, spécifiquement des institutions financières en Afrique, à orchestrer de manière efficiente la gestion de la richesse. Cette lacune se manifeste par l’incapacité à inciter…

Suite...

Par Baudoin de Petiville* Alors que la situation politique se tend au Sénégal, l’économie nationale du pays continue d’afficher une forme indécente à l’échelle du continent. Quels sont ses secrets ? Un taux de croissance à 5,5%, une augmentation constante du PIB par habitants, des dizaines de grands projets d’infrastructures mis en chantier, une réduction du taux de pauvreté en zone rurale, une augmentation de l’espérance de vie… Il y a quelques jours, dans les colonnes de Jeune Afrique, le ministre de l’Économie sénégalais Doudou Ka soulignait la dynamique à l’œuvre dans son pays. Et même si, de son propre aveu,…

Suite...

Continuons ensemble vers une croissance verte, inclusive et durable au Sénégal ! Nous exprimons notre gratitude et reconnaissance au Gouvernement du Sénégal, à nos bailleurs et à tous nos partenaires pour l’engagement continu et le partenariat fructueux avec le Global Green Growth Institute (GGGI), qui ont permis l’atteinte d’importants objectifs en 2023. Cela contribue à la réalisation des politiques climatiques et de finance verte qui conduiront le Sénégal vers un avenir sobre en carbone. En 2024, nous continuerons à travailler à vos côtés pour contribuer à la réalisation du plan CDN et des ODD du Sénégal, par le biais de…

Suite...

Par l’économiste Nea Tiililä, Finnfund. Depuis presque deux ans, les économies d’Afrique subsaharienne n’ont pas reçu de financement des marchés obligataires internationaux. La semaine dernière, il y a eu un tournant positif, puisque la Côte d’Ivoire a émis avec succès deux Eurobonds. Cela suscite l’espoir que la crise de financement et de dette en Afrique subsaharienne commencera à se détendre. La pandémie de Covid-19, l’incertitude politique causée par la guerre en Ukraine, l’augmentation globale des prix et surtout l’augmentation des taux d’intérêt aux États-Unis et l’appréciation du dollar américain ont provoqué un grave déficit de financement pour les pays africains.…

Suite...

Rares sont les pays à impliquer leur diaspora dans l’élaboration de la stratégie de développement national ! Jeudi 26 janvier à Rabat, le Ministère de l’industrie et du commerce a montré la voie en organisant avec le CCME (conseil de la communauté marocaine à l’étranger), un atelier de concertation stratégique impliquant des hautes compétences des Marocains du monde autour de ces questions cruciales : comment tirer un meilleur profit de la transition économique, digitale, énergétique et faire de l’industrie un pilier de la souveraineté du Royaume ? Convié par les organisateurs, Samir Bouzidi, expert international en mobilisation des diasporas africaines…

Suite...

Par SERGE KOUAMELAN,  Directeur Exécutif APBEFCI. Commençons en partageant des données irréfutables tant sur le renforcement des fonds propres que sur la recapitalisation. Précisément, les fonds propres constituent l’ensemble des ressources financières passives non distribuées d’une entreprise. Ils correspondent à l’ensemble des ressources de la société et reflètent sa valeur financière. Il s’agit des fonds apportés par les associés ou actionnaires lors de la création de la société auxquels se sont ajoutés les fonds générés par son activité. Ainsi, le renforcement des fonds propres est l’une des façons de développer une entreprise comme de consolider sa structure financière. La décision de…

Suite...

Par Ould Amar Yahya, Economiste, Banquier et Financier La nécessité d’agences de notation pour un pays africain en quête de levée de capitaux sur les marchés internationaux est indiscutable. Cependant, le discernement dans l’approche ou les contrats avec ces agences est impératif. Un équilibre délicat doit être maintenu, où l’aspiration à des notations favorables à un moment donnée pour lever à cout réduit des capitaux, coexiste avec les craintes à terme de dommages économiques liés aux probables dégradations futures de ces notations. C’est dans cette dualité que réside le défi, mais aussi l’opportunité pour le continent, de se forger un…

Suite...

Par SERGE KOUAMELAN, Directeur Exécutif APBEFCI Commençons en partageant des données irréfutables tant sur le renforcement des fonds propres que sur la recapitalisation. Précisément, les fonds propres constituent l’ensemble des ressources financières passives non distribuées d’une entreprise. Ils correspondent à l’ensemble des ressources de la société et reflètent sa valeur financière. Il s’agit des fonds apportés par les associés ou actionnaires lors de la création de la société auxquels se sont ajoutés les fonds générés par son activité. Ainsi, le renforcement des fonds propres est l’une des façons de développer une entreprise comme de consolider sa structure financière. La décision…

Suite...

Par Fodé Keita, Président de SYRAVIE (France), ancien collaborateur de la filiale sénégalaise du Groupe SUNU. Je voudrai, à travers cette tribune, rendre un hommage au Président Pathé DIONE.Pour avoir eu l’immense honneur de l’avoir accompagné dans les premières années du Groupe SUNU et avoir maintenu pendant quelques années des contacts à travers échanges téléphoniques et visites à ses bureaux de Saint-Maur-des-Fossés, cette reconnaissance que je lui garde m’a inspiré cet hommage écrit.Pour commencer, je voudrai revenir en arrière de quelques années.Jusqu’aux années 90, une période où, sur fond d’afro-pessimisme et de ravages de la maladie du SIDA, les acteurs…

Suite...

Par Rose-Marie Bouboutou-Poos Le sous-emploi en France représente non seulement un défi social, mais également une charge économique significative. Selon une étude récente de France Stratégie, le coût des inégalités d’accès à l’emploi et aux postes qualifiés atteint un montant colossal équivalant à 7% du produit intérieur brut (PIB), soit environ 150 milliards d’euros. Ces chiffres mettent en lumière l’impact dévastateur du sous-emploi sur l’économie nationale, soulignant l’urgence d’adopter des politiques et des initiatives visant à réduire les disparités sur le marché du travail. Le sous-emploi, ce poids économique qui pèse sur tant d’individus, frappe de manière disproportionnée certaines catégories…

Suite...

Par Shark MASUDI, professionnel de la banque. Après un constat, sur le marché bancaire Congolais, selon lequel le service que certaines banques de la place offrent à leurs clients, sont loin de satisfaire ces derniers ; par contre ces « mauvais » services vont même pousser certains clients de se retirer du circuit bancaire, dans un pays où le taux de bancarisation est déjà faible.Ainsi, partant de ce qui précède, nous avions réfléchi et mis en place cet article, qui pourra sans nul doute être utile à au moins un acteur du secteur bancaire Congolais.Cet article, nous le pensons, peut aider à sensibiliser les…

Suite...

Par Francis Journot Selon la Banque mondiale, les politiques actuelles créeront « tout au plus, 100 millions de nouveaux emplois au cours des 20 prochaines années au lieu des 450 millions dont l’Afrique aura besoin » alors que la population subsaharienne pourrait compter 2 milliards d’habitants en 2050 et doubler en 2100. Aussi faut-il un programme doté d’un fonds privé à la hauteur du défi afin d’éviter le pire. Comment un programme d’industrialisation de 1 000 Mrds d’euros sur 20 ans pourrait être mis en œuvre Après plusieurs années de recherche économique et financière ainsi qu’une vingtaine d’articles publiés dans la presse, le…

Suite...

Par Valens Kimenyi (Banque Nationale du Rwanda), Uzoma Dozie (Sparkle), Osamudiame Adams (Mazars), Karan Bhalla (AiVantage Inc.), Joshua Chibueze (Piggyvest) et Jean Yenga (Visa)* Le président kenyan William Ruto a récemment appelé à promouvoir la culture de l’épargne en Afrique pour renforcer les économies. Les membres de l’AFIS soulignent que le continent ne peut avancer sur cette voie qu’avec des actions concertées pour soutenir les fintechs spécialisées dans la micro-épargne digitale. Avec certains dispositifs, les gouvernements peuvent encourager l’épargne des groupes à faibles revenus. Au Rwanda par exemple, le programme d’épargne volontaire Ejo Heza en partenariat avec MTN, Airtel, Mobicash et…

Suite...

Par Fatou Tandjan Ndiaye*, experte en communication.  Expliquer, informer et engager : la communication est un outil puissant pour mobiliser les opinions publiques africaines autour des enjeux de nos institutions. Union africaine, Banque africaine de développement (BAD), Banque des Etats d’Afrique Centrale (BEAC) ou CEDEAO sont quelques-unes des institutions que nous rencontrons quotidiennement dans les médias auxquels nous sommes exposés. Elles structurent certains secteurs d’activité, dirigent certaines politiques publiques et régissent le fonctionnement de nos États. Elles ont donc un impact direct sur notre vie de citoyens, de notre gestion de l’argent, à notre capacité à traverser les frontières en…

Suite...

Par Abderrahmane MEBTOUL, Professeur des universités, expert international, docteur d’Etat. Lors de sa réunion prévue à Alger du 29 février au 2 mars 2024, l’organisation des pays exportateurs de gaz (GECF) abordera deux dossiers fondamentaux : le rôle du gaz, considéré comme un produit relativement propre par rapport au pétrole et au charbon, dans la transition énergétique future, et le prix d’équilibre qui concilie les intérêts des producteurs et des consommateurs. Rappelons que le GECF, créé en 2001, regroupe 11 pays membres : 5 en Afrique (Algérie, Égypte, Guinée équatoriale, Libye, Nigeria) ; 2 au Moyen-Orient (Iran, Qatar) ; 3…

Suite...

Quels sont le potentiel et le sens que la diplomatie et le marketing sportif génèrent pour les pays organisateurs d’événements tels que la CAN 2023 qui a lieu actuellement en Côte d’Ivoire ? Analyse de Gabriela Salinas, professeur à l’IE Business School et directrice générale du Brand Finance Institute. Paris accueillera les Jeux olympiques cette année. L’Arabie saoudite accueillera la Coupe du monde 2034. Il s’agit de deux des méga-événements sportifs les plus importants, avec la plus grande audience mondiale. Cependant, les deux candidatures ont franchi cette étape en étant les seules en lice. Compte tenu des coûts de plusieurs…

Suite...

Par Stéphanie Manguele, Avocate au Barreau de Paris et Collaboratrice Sénior Thiam & Associés. En Afrique de l’Ouest, l’exploitation des ressources extractives (pétrole, gaz, mines) n’est pas toujours perceptible par les populations des Etats producteurs. Pourtant, ces ressources constituent une source importante de revenus et d’emploi. Face à ce constat, les Etats de la région ont progressivement adopté des réglementations sur la gestion de leurs ressources extractives. L’adoption de politiques de contenu local semble avoir la préférence des Etats. Apparu dans les années 1970 en Grande-Bretagne, le concept de contenu local désigne pour les multinationales le fait d’intégrer dans des projets d’envergure, les entreprises et la…

Suite...