Auteur/autrice : Contribution

Les articles parus dans la rubrique «contributions» expriment le point de vue de leurs auteurs. Les contributions externes, validées  par la Rédaction de Financial Afrik en raison de leur utilité sociale, ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale du journal. Vous voulez publier un article dans Financial Afrik, suivre le guide de la contribution (https://www.financialafrik.com/2015/02/21/guide-pour-publier-un-article-dans-financial-afrik) et la charte de la rédaction [https://www.financialafrik.com/charte-de-financial-afrik/].

Dans cette tribune, Taoufik Baccar, ancien ministre des finances de Tunisie, également ancien gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, explique l’importance de la conformité pour les institutions financière. Nul n’ignore l’intérêt de plus en plus accru accordé aujourd’hui à la conformité en particulier dans le secteur bancaire et financier. Celle-ci consiste, faut-il le rappeler, à la mise en œuvre d’une stratégie visant l’adoption d’un programme de conformité et de gestion des risques qui assure la transparence des organisations et l’adoption d’une conduite éthique; cette stratégie doit également intégrer les pratiques de bonne gouvernance d’entreprise, qui couvrent « l’ensemble des…

Suite...

Par Ilyes Zouari, Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). ww.cermf.org. Vingt monnaies africaines ont connu une baisse d’au moins 50 % de leur valeur face au dollar américain sur la période 2013-2022, dont trois se sont presque totalement effondrées. Dans la plupart des cas, cela reflète une mauvaise santé économique résultant d’une mauvaise gouvernance, comme le démontre la présence de plusieurs pays disposant d’importantes richesses naturelles parmi ceux dont la monnaie s’est le plus écroulée. Sur les 41 monnaies africaines, vingt ont vu leur valeur divisée au moins par deux sur la période de…

Suite...

Par Michel Brizoua-Bi Avocat au barreau d’Abidjan De plus en plus sollicités par leurs États, les hommes de loi du continent peinent pourtant à faire face à la concurrence des firmes internationales. Plutôt que de privilégier les conseils étrangers, nos dirigeants gagneraient à promouvoir davantage les compétences locales, selon Michel Brizoua-Bi, inscrit au barreau d’Abidjan. Dans les pays d’Afrique anglophone comme l’Afrique du Sud, le Nigeria ou le Kenya, la structure organisationnelle, la taille et l’expertise des cabinets ont rendu quasiment inutile le recours aux cabinets occidentaux. Paris, aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Un ministre d’un pays d’Afrique francophone m’adresse un large sourire et,…

Suite...

Cet article est le résumé non technique des travaux de GBONGUE et BAMBA (2022), publiés dans le dernier numéro (32) de la Revue Economique et Monétaire (REM) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il s’inscrit dans le prolongement des applications macroéconomiques de la courbe des taux en zone UEMOA. Au regard des plans nationaux de développement ambitieux des pays de l’Union, cette étude répond doublement aux problématiques de mobilisation optimale des ressources externes sur le marché financier régional en tenant compte de la perception du risque souverain implicite des investisseurs et de niveau d’endettement optimal…

Suite...

Par Fernand A.B Makosso, Doctorant en Sciences Politiques. Coordonnateur AFRICA 2050. La France a longtemps été considérée comme une puissance dominante en Afrique, grâce à son histoire coloniale et à ses liens économiques et culturels étroits avec de nombreux pays d’Afrique. Cependant, ces dernières années, il est devenu de plus en plus évident que la France perd de son influence sur le continent africain. Il y a plusieurs raisons à cette perte d’influence. Tout d’abord, de nombreux pays africains cherchent à se libérer de la tutelle économique de la France, et à diversifier leurs partenaires commerciaux. Les relations économiques de…

Suite...

Par Francis Kouakou, économiste. Parfois je me demande si mes collègues économistes sont en train de perdre la tête ? Je suis toujours choqué quand, selon Bloomberg, 70% d’entre eux voient la possibilité d’une récession en 2023. Bonjour !! Sommes-nous sur la même planète ? Je suis cependant apaisé par les entreprises américaines qui quand à elles, regardent  le train d’une autre fenêtre. Goldman Sachs a déclaré : l’économie américaine évitera une récession et se dirigera plutôt vers un «atterrissage en douceur» où l’inflation sera modérée mais la croissance se poursuivra. Je voudrais mettre mes arguments sur la table. Pourquoi…

Suite...

SAS, leader de l’analytique et de l’intelligence artificielle, présente les tendances qui auront le plus d’impact sur les organisations du secteur financier au cours de l’année 2023. Alors que les inquiétudes liées à la récession économique et les tensions géopolitiques assombrissent l’horizon économique mondial, le secteur des services financiers se prépare à une année 2023 mouvementée. Comment les leaders du secteur utiliseront-ils leurs données et leurs analyses avancées pour affronter cette tempête ? Certains des plus grands experts de SAS prédisent ce que les consommateurs, les sociétés financières et les autorités de contrôles peuvent anticiper au cours de l’année à venir. 1-La…

Suite...

Par Mme Déborah GNAGNE, Directeur Général de ASK Gras Savoye Bénin, Sierra-Leone, Libéria. Cet article aborde la problématique de la perception réelle du risque en Afrique. Il s’agit d’un sujet multidimensionnel qui fait appel à la conscience et à l’inconscient des populations africaines, aux stratégies mises en œuvre par les organisations africaines pour appréhender la notion de risque et y faire face. L’article s’ouvre d’abord sur une réflexion philosophique et est ensuite étayé par les opinions de divers auteurs et des résultats de recherche obtenus par divers experts. Enfin, il nous propose une qualification précise et objective de la perception…

Suite...

Par Mamadou DIALLO,  Président (2015-2019), Sciences Po Alumni Côte d’Ivoire. J’évoquerai la mémoire de M. Pathé Dione en rappelant sa contribution à un événement organisé par de jeunes cadres sans budget mais avec des idées. Nous voulions échanger d’un sujet d’actualité, « à forte valeur ajoutée », et stratégique pour notre région. Il s’agissait du lancement des « Alumni de Sciences Po en Côte d’Ivoire » – l’avatar d’une « Association des Anciens » créée voici plus de 30 ans et qui s’était fait discrète. Après avoir approché son fondateur, Serge Thiémélé, il nous exhorte à innover en toute indépendance…

Suite...

Depuis quelques années, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à une série de coups d’Etat militaires. Le Burkina Faso, la Guinée et le Mali sont désormais dirigés par des juntes qui ont confisqué le pouvoir politique, reportant à de longs mois un retour à l’ordre constitutionnel. Organisation regroupant quinze pays de la région, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) y envoie régulièrement des missions d’experts dans le but de maintenir un dialogue, afin d’éviter une captation de la gestion des affaires par les militaires, dont le rôle devrait plutôt être de défendre les frontières d’un Etat et…

Suite...

Par Ilyes Zouari,  Président du Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone (CERMF). Certaines voies se font entendre en faveur d’un remplacement du français par l’anglais au Maroc, seul pays arabe à être doté d’une véritable industrie automobile et d’un train à grande vitesse (hors richissime Arabie saoudite), et champion arabe en matière d’innovation (hors pays pétroliers). Pourtant, une telle mesure ferait régresser le royaume au niveau des pays arabes anglophones non pétroliers (Égypte, Jordanie, Soudan, Yémen…), en le coupant lentement mais sûrement des pays francophones du Nord, de sa profondeur africaine et de la vaste Afrique francophone, partie…

Suite...

Par DOURANDJI Jean Martin à N’Djamena Dans le souci de résorber le chômage de masse et de diversifier son économie, le gouvernement tchadien en partenariat avec le Groupe ARISE a décidé de créer des zones économiques spéciales dans les villes de Sarh, Moundou, N’Djamena, Dourbali, Ati et Am-Djarass. Ces espaces économiques qui devront créer à terme 45 000 emplois et bénéficier d’un financement de 500 milliards de FCFA seront spécialisés dans la filière bétail et viande. Pour la phase pilote, deux sites sont retenus : Moundou et N’Djamena. Cette phase devant créer 5000 emplois. Un partenaire technique est aussi trouvé…

Suite...

Par Par Mamadou SENE, ancien directeur général de banque, auteur de « La banque expliquée à tous – Focus sur l’Afrique ». Pour beaucoup de personnes, la banque et l’éthique semblent appartenir à deux réalités irréconciliables : d’un côté, celle de l’argent, des biens matériels et de l’avoir ; de l’autre, celle de la frugalité, du désintéressement et de l’être. Cette opposition plonge ses racines dans la nature de l’Homme et dans son histoire : tout d’abord dans la nature même de l’Homme, marquée par la tension permanente entre l’avoir et l’être ; et dans l’histoire des Hommes ensuite, jalonnée de l’effet d’attraction-répulsion que…

Suite...

Par Dr Abderrahmane Mebtoul,  Professeur des universités et expert international. Effectivement, nous avons assisté à plusieurs déclarations contradictoires entre 2020/2022, de différents responsables du Nigeria concernant le gazoduc Nigeria/Europe, une fois c’est avec l’Algérie, une autre fois avec le Maroc avec des protocoles d’ententes , protocoles qui ne sont pas des contrats définitifs, n’engageant nullement les partenaires. Le Nigeria doit une fois pour toute éclaircir sa position afin que e projet se réalise mais devant tenir compte de la faisabilité du projet pour évaluer sa rentabilité. Ce «parasitage» s’explique par le fait que cela dépasse le cadre  strictement économique car…

Suite...

Elles sont au cœur de l’économie congolaise. Indispensables au développement socio-économique du pays, les industries extractives sont soumises à une pression internationale et associative accrue et sont appelées à poursuivre leurs efforts en matière de droits humains. Elles apportent aussi leur soutien à la professionnalisation des mines artisanales, dont les conséquences sociales et environnementales sont désastreuses en RDC. Un défi d’ampleur. Par Professeur Jean Marie Kasango Les grands acteurs industriels poussés à l’action  Installations de Tenke Fungurume Mining (TFM) du 31 octobre au 4 novembre dernier, dans la commune congolaise de Fungurume (province de Lualaba). Une cinquantaine d’employés et 80…

Suite...

Le sommet USA-Afrique 2022 qui vient de commencer à Washington pourrait être l’occasion de placer le continent sur une trajectoire de développement viable en créant les conditions d’attractivité de l’investissement privé et en plaidant pour le renforcement des moyens des institutions internationales de développement. L’Afrique a certes subi les ravages de l’esclavage, de la colonisation et du pillage de ses ressources, sans compensation ni demande de pardon. Mais l’Afrique se doit, pour avancer, d’éviter la victimisation permanente et le rejet sur l’étranger de tous ses maux.  Le continent regorge de richesses. Aujourd’hui il a des besoins en infrastructures qui entravent…

Suite...

Le Premier Ministre Amadou Bâ, de toute évidence un homme de qualité et de compétence, n’a pas fait sa Déclaration de Politique Générale. Le discours qu’il a prononcé à l’Assemblée nationale, trop long et sectoriellement trop spécifique, devait l’être avant la session budgétaire pour être pertinent car il n’était qu’une synthèse des récents débats budgétaires. Notre problème stratégique n’est pas le listing de ce qu’on peut faire ou qu’on a pu faire avec le budget actuel dans l’éthique et la transparence, nos allocations de ressources budgétaires n’étant pas si mauvaises. Notre problème est une problématique de création de richesse insuffisante…

Suite...

Samedi 26 novembre. Cette 2e sortie de la Fédération des jeunes entrepreneurs de Côte d’Ivoire (FEJECI), après l’investiture de son président le 18 juin, à Abidjan, une réussite. L’amphi H de l’UFR des sciences juridiques de l’université de Cocody était bondé de jeunes de diverses associations. Entrepreneurs ou aspirants. Autour du thème « quel environnement pour une performance des entrepreneurs jeunes ? », Ben Aziz Konaté et des membres de son bureau les ont entretenus sur les missions de la FEJECI au bénéfice des jeunes entrepreneurs. Pour le président de la structure, entreprendre, c’est décider de faire quelque chose pour régler un problème.…

Suite...

Par Alioune Sao * Parmi toutes les choses qui préoccupent les traders et les gérants de fonds obligataires, il y a l’inflation. Dans l’écosystème financier, le mot « inflation » donne des maux de tête. L’inflation peut plonger une économie dans de longues périodes d’instabilité et son lot d’effets secondaires est particulièrement néfaste pour les ménages, les entreprises et les marchés financiers. Qu’est-ce que l’inflation ? On parle d’inflation lorsqu’on constate une hausse généralisée des prix. Actuellement, nous sommes confrontés à une situation d’inflation. Les signes de l’inflation mondiale étaient déjà perceptibles depuis l’année 2021, d’ailleurs c’est à cette période…

Suite...

Producteurs, transformateurs, exportateurs, investisseurs, partenaires techniques et financiers, se sont retrouvés à Abidjan autour de « Cashew connect Côte d’Ivoire ». C’est un Salon de 2 jours (24 et 25 novembre) voulu conjointement par le Royaume-Uni à travers son projet United Kingdom Trade Partnerships Programme (UKTP) ou Programme de Partenariat Commercial et le gouvernement ivoirien, par le truchement du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA). Hormis l’exposition d’amandes et autres dérivés du cajou, 4 panels ont présenté la chaîne des valeurs de l’anacarde ivoirien. notamment, l’évolution de son industrie. Les objectifs visés sont multiples. Montrer le savoir-faire du pays en matière…

Suite...

Par François Thomas, journaliste, directeur de publication Brune Décidé à limiter les effets du réchauffement climatique sur la Côte d’Ivoire, le gouvernement d’Alassane Ouattara a annoncé le rehaussement de son ambition climatique lors de la COP 27. L’année 2022 restera gravée dans la mémoire des habitants de Grand-Bassam qui, dans le quartier historique de France, se sont réveillés en octobre dernier avec plusieurs dizaines de centimètres d’eau dans leurs habitations. Prise entre la lagune et la mer, la cité historique commence à craindre fortement pour les fondations de ses plus beaux vestiges, classés au patrimoine de l’Unesco et qui se…

Suite...

Par Cheickna Bounajim Cissé, L’émergentier Le 13 février 1997, Joseph Eugène Stiglitz prenait fonction comme économiste en chef de la Banque mondiale, adoubé du titre de premier vice-président de la puissante institution financière internationale. Dans son livre La grande désillusion (Plon, 2002), l’économiste américain raconte son premier jour de service : « Ce qui a retenu mon regard dès mon entrée dans les vastes locaux splendides et modernes de son siège central, 19e rue à Washington, c’est sa devise : “Notre rêve : un monde sans pauvreté.” Dans une sorte d’atrium de treize étages se dresse une statue : un…

Suite...

L’Arlésienne d’un nouveau Fonds de Pertes et Préjudices! Par Modibo Diop* En  décembre 2015 après la Cop 21 dopée par la réussite du sommet de Paris, toute l’Humanité avait espoir que la  nouvelle donne climatique allait dorénavant être au centre des préoccupations des politiques publiques des États afin de réaliser dans un bref délai les conclusions tirées de ce sommet : entre autres ramener à 1,5 C le réchauffement climatique mondial et créer un Fonds Vert de 100 milliards USD par an pour financer les pays pauvres  victimes innocentes du réchauffement climatique . Aujourd’hui près de 200 millions d’africains sont…

Suite...

Par Ass Abdourahmane DIOUF, Président du Parti AWALÉ, Candidat à l’élection présidentielle sénégalaise de 2024.  C’est l’histoire d’un Coach en fin de contrat, qui essaye de participer à une dernière coupe du monde avec l’illusion de la gagner. Il semble avoir de l’inspiration tirée de son vécu dans un pays de champions. Mais il manque de pratique et d’anticipation qui lui auraient permis d’avoir une équipe de rêve.   Avant-match L’approche de départ de la configuration de l’équipe ne présage pas d’un résultat positif. Des erreurs stratégiques ont été commises par le Coach, à force d’improviser.   Première erreur : C’est…

Suite...

Par Brahim Ould M’Bareck, président de TMLSA Deux ans après avoir initié son plan de relance économique, la Mauritanie demeure tributaire des revenus de son secteur extractif, le secteur minier représentant à lui seul environ 30 % des revenus de l’État. D’où les efforts redoublés du gouvernement qui entend optimiser les recettes que le pays tire de l’exploitation de ses ressources et valoriser les opérateurs, a fortiori lorsqu’ils jouent le jeu de la « mauritanisation » et du transfert de compétences. Dans l’intervalle, les lignes ont bougé dans le secteur extractif grâce à une double dynamique économique et réglementaire. Tout…

Suite...

Par Ilyes Zouari,  Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). ww.cermf.org Avec un PIB par habitant de 1 606 dollars début 2022, le Sénégal, pays du train le plus rapide d’Afrique subsaharienne, affiche désormais un niveau de richesse par habitant près de deux fois supérieur à celui du Rwanda, parfois surnommé le « Singapour africain ». Le dynamisme sénégalais s’accompagne d’une modernisation rapide du pays, qui maîtrise dans le même temps sa dépendance aux aides publiques étrangères au développement, et démontre, par ailleurs, que progrès et démocratie ne sont pas incompatibles. Selon les dernières données publiées par la banque mondiale,…

Suite...

Par Pascal Agboyibor – Associé Gérant Asafo & Co et Aristide Ouattara – Associé Deloitte Afrique. Alors que le marché de la titrisation a mis du temps à se développer en Afrique, l’augmentation du nombre d’opérations dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) met en évidence son potentiel de croissance. La titrisation est une technique financière qui consiste à transférer à des investisseurs des actifs financiers tels que des créances en les transformant en titres financiers émis sur le marché des capitaux via un véhicule financier dédié (appelé fond commun de titrisation en zone UEMOA). Cela permet à l’entreprise cédante…

Suite...

Par Eric Bazin. En arrivant à l’Elysée, en 2017, Emmanuel Macron voulait avoir une relation décomplexée avec l’Afrique, refusant, compte tenu de son âge, de porter l’héritage de la Françafrique et du temps des colonies, qu’il n’a pas connues ! Aujourd’hui, devant le recul de Paris dans ses relations avec le Continent, le président français préconise de développer un nouveau narratif face à l’influence de la Russie, de la Chine ou encore de la Turquie, même si malheureusement, il n’est pas toujours utile d’agiter ces oripeaux ou étendards étrangers pour déchaîner la haine de foules dans les rues du continent. «Ne…

Suite...

Par Henry Wazne, Administrateur et Directeur Général de la Sofibanque. Le développement des infrastructures des territoires ruraux de la RDC se fera avec l’appui du secteur privé. Les banques ont un rôle incontournable à tenir dans sa réussite notamment via l’inclusion financière des régions concernées. Pays au sous-sol riche, doté d’une jeunesse dynamique et d’une population résiliente, la République Démocratique du Congo est sans doute l’un des États qui participera le plus fortement à la transformation du continent africain au cours du 21ème siècle. Pourtant, le pays doit encore faire face à de nombreux défis en matière de développement. Le premier…

Suite...

Par Yves Eonnet. À observer le secteur de la banque de détail en Afrique, année après année, je reste persuadé qu’un nouveau modèle bancaire reste indispensable à l’économie africaine. Lorsque, par exemple, 57 % de la population en UEMOA n’a pas de compte bancaire. Lorsque les opérateurs télécom font croire à tout le monde qu’ils s’occupent du problème tout comme les fast-foods nous font croire qu’ils remplaceront les restaurants. Lorsque les banques africaines, utilisant un modèle inspiré directement des banques occidentales, ne s’adressent qu’aux entreprises et au sommet de la pyramide. Et surtout lorsque la technologie digitale révolutionne tous les…

Suite...

Par Abderrahmane MEBTOUL, Professeur des universités, expert international docteur d’ Etat C’est dans un contexte alarmant où ces deux dernières années 2021/2022, qui ont été marquées par les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les méga-feux en Amazonie, en Californie, ou en Grèce, avec la sécheresse au Maghreb et en Europe, la poursuite de la déforestation en Amazonie, et les inondations au Pakistan que se tiendra la COP 27 (l’acronyme COP (Conference of Parties) signifiant la conférence de toutes les parties (ou états) signataires de la Convention-Cadre de l’ONU sur les changements climatiques) .du 6 au 18 novembre 2022 à Sharm el-Cheykh dans la péninsule…

Suite...

Par Yasmina Perrière Après s’être réunis près de trois heures en sommet extraordinaire, le 22 septembre 2022, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York, les pays ouest-africains avaient annoncé des mesures de rétorsion « graduelle » contre la junte guinéenne. Les chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avaient clairement exprimé leur irritation face à l’attitude de Mamadi Doumbouya, soupçonné par tous les observateurs sérieux de vouloir s’éterniser au pouvoir. Les sanctions imposées par le Sommet extraordinaire de New York allaient du rappel pour consultation des ambassadeurs…

Suite...

Par Ilyes Zouari, Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). ww.cermf.org. Contrairement à la partie francophone du Canada, où l’immigration en provenance d’Afrique subsaharienne a représenté le cinquième de l’immigration totale au cours de la période de cinq années 2016-2020, le Canada anglophone continue à restreindre l’accès aux immigrants subsahariens, qui n’ont représenté qu’un dixième de l’immigration reçue. Et dans le même temps, le Canada francophone se distingue en étant la partie la plus sûre de la fédération, avant un taux de criminalité largement inférieur au reste du pays… Selon les dernières données publiées par…

Suite...

Par Francis K, expert maritime. Présentant des opportunités majeures pour améliorer la compétitivité de la Côte d’Ivoire, les ports ivoiriens ont vu aboutir des investissements majeurs dans la dernière décennie. De nouveaux équipements ont ainsi été installés au Port autonome d’Abidjan, et le Port autonome de San Pedro a été pourvu d’un nouveau terminal vraquier. Si certains sont destinés à l’amélioration de l’efficience opérationnelle des ports, ces investissements témoignent également d’une volonté du Président Alassane Ouattara et de son gouvernement de développer de nouvelles filières d’exportation. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2020, le Port Autonome d’Abidjan (PAA) représentait 76%…

Suite...

Par Ousmane DIENG, Economiste & Financier, également professionnel de la Stratégie, de l’Organisation et du Contrôle. Jadis, le prix Nobel d’économie, Milton Friedman affirma que l’inflation serait exclusivement une cause monétaire. Toutefois, l’on observe, d’une part, sous la menace de conflits armés récurrents, pouvant déboucher à l’usage d’armes nucléaires et d’autre part, des dérèglements périodiques des chaines mondiales d’approvisionnement de biens et services et à travers notamment la fonction logistique (entrant et sortant), indispensable au commerce international et aux transactions financières ; devrions-nous, nous entêter dans l’affirmation selon laquelle, l’inflation est un phénomène exclusivement monétaire. Voici un parfait exemple d’une…

Suite...

Par Par Abdou Cissé, Président du Groupe CISCO²NSULTING-SOLVISEO. L’Afrique a-t-elle réellement besoin de démocratie, de fondation ou de fonds pour la démocratie? La France s’active aujourd’hui avec certains philosophes africains () autour d’une permutation de la France-Afrique vers l’Afrique-France ; mais elle doit comprendre que le peuple africain a plutôt besoin de son pouvoir monétaire. Les trois siècles derniers ont été marqués par une forme d’‘Occidento-Centrisme’ autour des valeurs comme la Démocratie, la République, la Laïcité, la Liberté et les Droits de l’Homme. Les grandes figures qui ont visité l’histoire humaine en poussant le bouchon plus loin, interprètent l’ensemble de…

Suite...

Par Nadim Michel KALIFE, chercheur économiste, ancien doyen (1975/76) de l’ESTEG devenue FASEG (Faculté des sciences économiques et de gestion, Togo) La Franc Maçonnerie, dite spéculative, est une école de pensée humaniste, organisée en 1723 par les «Constitutions» d’Anderson. Elle se définit comme «le centre de l’union d’hommes de bien et loyaux» ayant pour but de promouvoir la fraternité universelle au service du bien commun de l’humanité, par la recherche de la vérité et la lutte contre les injustices. Pour savoir pourquoi la Franc Maçonnerie était destinée à naître en Angleterre, il faut d’abord rappeler le contexte intellectuel du Moyen-âge…

Suite...

Par Ilyes Zouari, Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). ww.cermf.org. Après avoir réussi l’exploit de dépasser le Ghana et le Nigeria, aux richesses naturelles considérablement supérieures, la Côte d’Ivoire creuse l’écart et confirme son statut de pays le plus riche d’Afrique de l’Ouest continentale, en termes de PIB par habitant. La performance de la Côte d’Ivoire est le résultat de nombreuses réformes et d’une politique active de diversification, qui lui ont également permis de dépasser l’Angola, géant du pétrole et des diamants, ou encore le Kenya, pays le plus prospère d’Afrique de l’Est continentale…

Suite...

La guerre russo-ukrainienne a fini de transformer l’inflation artificielle et conjoncturelle liée à une reprise économique désordonnée post-coronavirus en une inflation structurelle. Cette dernière renchérit les prix des matières premières, ceux à la consommation et réduit drastiquement le pouvoir d’achat des populations. Elle conduit le monde, et l’Afrique en particulier, à devoir faire face à la vie chère. Les Etats, principalement par des mesures comptables et de détaxation, essayent de contenir les effets de la hausse des prix des principaux produits et services de bases Mais cette hausse est sans commune mesure avec toutes les hausses précédentes enregistrées depuis 1961…

Suite...

 Par Benoit S NGOM, Président de l’Académie Diplomatique Africaine (ADA). Le 20 e Congrès du Parti Communiste chinois qui vient de s’achever a été marqué par la reconduction de XI JINPING à la tête de l’Etat et du Parti. En clair, la ligne diplomatique tracée par le dirigeant chinois sera maintenue et l’Afrique n’aura rien à craindre dans l’évolution de ses relations de coopération avec la Chine. Dans un contexte de rivalité accrue avec les puissances occidentales, la Chine est accusée d’entraîner des pays africains dans le «piège de la dette». Pourtant, il est généralement reconnu que les annulations de…

Suite...

Je m’appelle Mohamed B, je suis marocain et membre du Club de réflexion “Les amis de Financial Afrik”.  Au cas où vous vous en douterez, j’ai le portefeuille, le coeur et les convictions bien à droite. Comme Sarkozy, je suis pour la justice et je ne crois pas trop à l’égalité. Je reste par ailleurs inquiet du “délit de richesse”, loi non écrite mais qui d’après mes conseillers financiers, se montre  tous les jours en scrutant les lois de finance de nos pays. Bref, assez parlé de moi. Venons en au vif.  Peu de temps après la cérémonie du ballon d’or qui…

Suite...

Confrontés aux demandes contradictoires des consommateurs occidentaux – prix toujours plus bas et exigences environnementales toujours plus hautes –, les producteurs africains de cacao ont surtout besoin de temps et d’accompagnement pour réussir leur transition vers un chocolat véritablement « durable » – tant pour eux-mêmes que pour la forêt équatoriale. Noël approche, le pic annuel de consommation de chocolat aussi. Mais que sait-on vraiment des conditions dans lesquelles sont produites les fèves de cacao ? Pour inciter les consommateurs comme les producteurs à se tourner vers un chocolat « durable », les parlementaires européens viennent, dans le cadre du « green deal » (le « pacte vert »…

Suite...

Par Ilyes Zouari, Président du CERMF (Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone). Après avoir dépassé le Botswana, second producteur mondial de diamants, après la Russie, le Gabon creuse l’écart et confirme son statut de pays le plus riche du continent en termes de PIB par habitant, hors très petits pays, majoritairement insulaires. Cette nouvelle performance, réalisée avant la forte hausse du cours du pétrole en 2022, est due aux importantes avancées en matière de diversification et de facilitation de l’entreprenariat, à l’origine d’une économie plus résiliente et d’une modernisation rapide du pays. Par ailleurs, ces réussites tendent…

Suite...

Par Seck El Hadji Abdoulaye, économiste chercheur au département des sciences économiques et administratives de l’Université du Québec à Chicoutimi. L’actualité sénégalaise a été alimentée ces jours-ci par la décision du député Guy Marius Sagna de ne pas prendre ses bons d’essence chez TOTAL et SHELL. Au moment où certains applaudissent cet acte, d’autres remettent le débat sur l’actionnariat de TOTAL. Selon eux, rejeter TOTAL c’est priver de dividendes à des milliers de sénégalais. Pour mieux aborder ce sujet, il est important de préciser deux points relatifs à TOTAL Sénégal. 1/ TOTAL Sénégal est une filiale du groupe français TOTAL.…

Suite...

Beaucoup se demandent, certains sous influence de communications malveillantes, pourquoi les africains, anciens colonisés français, contrairement à la Guinée-Conakry, n’ont pas leur monnaie alors que de modestes contrées comme la Gambie anglophone ou même des derniers venus dans le concert des nations indépendantes à l’exemple du Soudan du Sud, également anglophone, en ont, voire la Mauritanie qui a décliné aussi bien l’usage du franc CFA que sa participation à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) créée dans sa sphère géographique naturelle d’appartenance à des fins d’intégration économique et de monnaie unique sous-régionale. Bien entendu, ceux qui…

Suite...

Par Cheick Sanankoua, Managing Partner de HC Capital Properties Il n’y a jamais eu autant de centres commerciaux en Afrique qu’actuellement et c’est un bon signe. Modèle typique de la société de consommation du 20ème siècle, le développement des centres commerciaux dans de nombreux pays du continent est révélateur de la mutation sociale et économique en Afrique. Au regard de la métropolisation des grandes villes du continent africain marquée par une évolution des habitudes de consommation et une hausse des revenus des ménages, la présence de nouveaux centres commerciaux apporte une compréhension fine des enjeux de la consommation, de l’évolution…

Suite...

Par Gilbert Houngbo, Prochain directeur général de l’Organisation internationale du travail Fondée en 1919, l’OIT (Organisation internationale du travail) s’efforce, depuis lors, de promouvoir la justice sociale et économique, en fixant des normes internationales du travail. Elle est l’une des plus anciennes agences spécialisées des Nations unies et compte aujourd’hui 187 États membres. L’OIT est une structure tripartite unique, qui associe des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs, à toutes ses discussions et politiques.Au cours des dernières décennies, le monde du travail étant devenu plus complexe, l’organisation a dû s’adapter pour assumer de nouvelles réalités et responsabilités. Au…

Suite...

Par Amadou Diaw , Fondateur du Groupe ISM . « Nous devons ouvrir notre continent à lui-même et le transformer en une maison de pouvoir » Achille Mbembe. L’Université Africaine de demain a pour défi de fabriquer les devenirs d’un continent pluriel. L’Université invente l’avenir. Elle participe, selon la belle expression de Souleymane Bachir Diagne, à « l’usine de fabrication de l’avenir ». Elle produit ceux qui vivront ce futur, ceux qui l’inventeront. Pour cela nous devons d’abord dessiner la société de demain, puis en définir les apprentissages adaptés. Oui à l’enracinement, Oui à l’affirmation de cette diversité qui fait la richesse de nos pays. Non…

Suite...

Par BRIOT Julien Pour participer à rassurer non seulement la société civile mais aussi et surtout les donateurs et les investisseurs, la mise en place d’un système de blockchain(s) pourrait être une solution technologique convaincante. Certains pays comme les Comores, le Ghana, la Sierra Leone et le Burkina Faso l’ont bien compris et l’expérimentent actuellement. Son effet est plus que positif. Une solution permettant une plus grande transparence et une meilleure gestion des fonds La blockchain est un registre numérique inaltérable, bâti sur la base d’un consensus entre les participants dans toutes les étapes ou séquences d’une opération. Ainsi, concernant…

Suite...

Par Amadou Diaw, fondateur de l’Institut supérieur de Managament (ISM), Sénégal. L’Université Africaine de demain a pour défi d’apprendre de sa jeunesse par une écoute et une approche pédagogique autre. Nos systèmes éducatifs sont en crise. L’Ecole doit être repensée. Avec d’autres, nous nous attelons tous à y remédier. Mais cela ne peut se faire sans un engagement fort, une détermination inébranlable et surtout du courage de la part de nos États. A mon humble avis, une des solutions réside dans une nécessaire et forte rupture dans la pédagogie appliquée. Il faut repenser puis recréer les contenus et les cursus, il faut…

Suite...