LeadersCOVID-19 : «l’Afrique ne teste pas assez!»

COVID-19 : «l’Afrique ne teste pas assez!»

-

Jusque là relativement épargnés par la pandémie du coronavirus, les pays africains doivent faire le pari de mettre en place un système de test au covid-19 à grande échelle et à vulgariser le port du masque pour limiter la propagation du virus. Dans une alerte adressée au continent, le chef des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), John Nkengasong, s’alarme sur le demi-million de cas confirmés de COVID-19 dont 11 930 décès enregistrés depuis le début de la crise sanitaire sur le continent.

L’expert révèle que les nouveaux cas de COVID-19 ont augmenté de 24% en Afrique au cours de la semaine dernière, indiquant une augmentation sans précédent du taux d’infections. Pour Nkengasong, les pays africains dont beaucoup ne disposent pas de données fiables doivent adopter une approche agressive pour encourager le port de masques faciaux et accélérer les tests et le traçage. «La pandémie prend de l’ampleur. Nous devons adopter une approche agressive et audacieuse, accélérer le test, le traçage et le traitement, renforcer la réponse communautaire. Cela sauvera des vies et sauvera l’économie», a-t-il déclaré.

L’Egypte, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Ghana et l’Algérie représentent 71% des infections sur le continent, a déclaré Nkengasong. Au 7 juillet, 4 200 tests par million de personnes avaient été effectués à travers le continent, selon une analyse Reuters des chiffres des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), un organisme créé par l’Union africaine en 2017. En comparaison, l’Asie effectue 7 650 tests par million et l’Europe 74 255 tests par million. A noter que la Commission de l’Union africaine a récemment lancé une nouvelle initiative en partenariat avec le Consortium des Centres Africains de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC Afrique) pour l’essai clinique du vaccin COVID-19 (CONCVACT).

Amadjiguéne Ndoye
journaliste économique, titulaire d’un Master II en Communication et Journalisme de l'Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication de Dakar (ISSIC). Grande amatrice de lecture et de musique. Féministe dans l'âme et passionnée de mode.

2 Commentaires

  1. C’est plutôt des cobayes que ça recherche. Les africains se portent tous bien, alors laissez-nous tranquilles avec votre vilaine stratégie de fabrique de la peur. ça ne marchera point. En réalité vos tests sont porteurs de virus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X