Zone CEMAC : forte hausse de transactions de monnaie électronique

0

Les transferts de monnaie électronique ont connu une forte augmentation en Afrique centrale, avec un montant cumulé de 8296 milliards de FCFA en 2018.
 Les transactions de monnaie électronique dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont atteint 8 296 milliards de FCFA en 2018. Ces chiffres qui concernent les douze opérateurs mobile en activité dans la sous-région sont en nette augmentation, car représentant presque le double des transactions de monnaie électronique enregistrées en 2017, qui s’élevaient à 4700 milliards de FCFA.

Une classification de ces opérations démontre que les transactions de monnaie électronique à travers le Mobile money représentant 99% de l’activité.   Selon le directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC) Valentin Mbozo’o, cette hausse qui intervient dans un contexte de démocratisation du téléphone portable devrait se poursuivre, étant donné que des transferts électroniques touchent de plus en plus des zones non urbaines.Dans ce contexte,

« pour tenir compte de l’évolution du paysage en termes de nouveaux instruments de paiement, avec le développement exponentiel du Mobile money, technologie épousant mieux que la carte les modes de vie des populations de la CEMAC ainsi que des transferts d’argent, le GIMAC s’est doté d’un plan stratégique triennal 2018-2020, reposant essentiellement sur la mise en œuvre de

l’interopérabilité des mobiles, ainsi que l’intégration des transfert d’argent, pour une convergence des transactions Carte, Mobile et Transferts », a-t-il précisé.Pour mieux organiser le secteur monétique dans la sous-région, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a pris en août 2018, une décision relative à la définition de l’étendue de l’interopérabilité et l’interbancarité des systèmes de paiement monétique dans la zone CEMAC. Une mesure qui pourrait rendre l’activité plus dynamique d’autant que les banques se sont mises dans la création des comptes mobiles, question de garder un droit de regard sur les transferts de monnaie électronique qui génèrent énormément de revenus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here