Auteur/autrice : Achille Mbog Pibasso

Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

Le marché de l’assurance est resté sur une dynamique évolutive observée depuis quelques années en dépit d’un environnement économique national et international difficile qui impacte négativement sur les activités. Le rapport d’activité de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (ASAC) révèle un chiffre d’affaires global à 229 milliards de FCFA (380 millions de dollars) en 2021, soit un accroissement de 8,80% comparé aux 211 milliards de FCFA (350 millions de dollars) dégagés en 2020. Par catégorie, il ressort que la branche IARD a mobilisé 152 milliards de FCFA (252 millions de dollars) au titre des primes, ce qui représente 66,38% de…

Suite...

Le nouveau centre des affaires de Brazzaville, la capitale congolaise sera opérationnel cette année, sa construction ayant enregistré un taux de réalisation de plus de 90%. Situé au quartier Mpila, sur les berges du fleuve Congo, ce centre commercial, fruit d’un joint-venture avec la Chine est constitué de deux tours jumelles de trente étages chacune pour un coût global de 174 milliards de FCFA (289 millions de dollars). La première tour abritera un hôtel cinq étoiles d’une capacité d’accueil de 349 chambres parmi lesquelles 20 suites présidentielles, des salles de conférences et communication et d’autres commodités répondant aux normes édictées…

Suite...

L’augmentation des prix des carburants est effective à partir de ce 1er février 2023 au Cameroun conformément à une décision du gouvernement publiée la veille. Une hausse quasiment attendue depuis quelque temps par les citoyens au regard des « faits et gestes » savamment distillés par les autorités du fait d’une double conjonction de l’environnement économique international difficile et d’un contexte endogène peu favorable. Ainsi, le litre de l’essence super à la pompe passe de 630 FCFA (1,04 dollars) à 730 FCFA (1,21 dollars), soit une variation à la hausse de 100 FCFA (0,16 dollar), ce qui équivaut à une…

Suite...

Les quatre instruments de financement paraphés le 30 janvier 2023 par l’Etat du Cameroun et l’Agence française de développement (AFD) en présence de l’Union européenne (UE) pour accompagner la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement 2030 (SND30) sont essentiellement dédiées à la promotion du secteur agricole. D’un montant global de 34 milliards de FCFA (environ 56 millions de dollars), ces fonds sont destinés à la modernisation des installations de la Société de développement de coton (Sodecoton) à travers la construction d’une nouvelle usine d’égrenage près de Garoua d’une capacité de 50.000 tonnes de coton graines. A cela…

Suite...

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a bouclé courant janvier 2023, la troisième revue du deuxième programme économique et financier appuyé sur la Facilité élargie de crédit (FEC) et le Mécanisme élargi de crédit (MEDC). Les conclusions de cette mission devraient déboucher sur un décaissement de 131 milliards de FCFA (217 millions de dollars) au titre de l’appui budgétaire attendu cette année, conformément à l’accord triennal 2021-2024 d’un montant global de 375 milliards de FCFA (621 millions de dollars) pour accompagner le programme de réformes économiques et financières du Cameroun. Les discussions entre les deux parties ont été fortement…

Suite...

Les difficultés de financement et la problématique des pertes liées aux fraudes préoccupent les sociétés de production, de distribution et de commercialisation du secteur de l’eau potable en Afrique. Sous les auspices de l’Association africaine de l’eau (AAE) en partenariat avec la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater), un colloque international sur la « Viabilité financière des sociétés d’eau en Afrique : maîtrise des pertes commerciales et des fraudes sur le réseau d’eau potable » s’est tenu les 26 et 27 janvier 2023 à Yaoundé. Lesdites assises qui ont connu la participation des partenaires au développement avaient pour toile de fond, la…

Suite...

Le rééchelonnement de la dette de la Société nationale de raffinage (SONARA) a franchi un nouveau palier avec la signature d’une convention de rééchelonnement et de remboursement de sa dette vis-à-vis du groupe PSTV, un fournisseur de pétrole brut et de produits pétroliers. L’accord paraphé le 26 janvier 2023 par le ministère des Finances et le négociant basé à Dubaï stipule que le délai d’apurement de la dette de 8,5 milliards de FCFA (14 millions de dollars) a été repoussé de dix ans assorti d’un taux d’intérêt de 5,5%. Cette restructuration de la dette tient compte des règles édictées en la…

Suite...

Six mois après le début de ses activités suite à l’obtention de son agrément auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), Access Bank Cameroun, filiale du groupe nigérian Accès Bank enregistre évolutive croissante de ses activités. En attendant les chiffres consolidés au terme du précédent exercice, il ressort que pendant le second semestre 2022, Access Bank a enregistré plus de 10 milliards de FCFA (16 millions de dollars) de dépôts.Ceci représente certes moins d’1% des parts de marché sur les dix-huit banques en activité pendant la période de référence, mais ces chiffres sont encourageants au regard du contexte…

Suite...

L’Etat gabonais va recourir à l’épargne de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) en vue de financer des projets de développement inscrits dans la loi de finances 2023. Selon le calendrier prévisionnel, il sera question de mobiliser des fonds pour un montant total de 794,5 milliards de FCFA (1,3 milliard de dollars) à travers des émissions de titres publics sur le marché sous-régional.Une enveloppe en hausse par rapport aux 736 milliards de FCFA (1,2 milliard de dollars) émis lors du précédent exercice. Dans les détails, les Bons de trésor assimilables (BTA) s’élèvent à 444,5 milliards de francs…

Suite...

Quinze ans après sa création, l’opérationnalisation de la Caisse des dépôts et consignations (CDEC) est effective à la faveur d’une décision du chef de l’Etat camerounais Paul Biya nommant le 20 janvier 2023 les premiers dirigeants de cet établissement public chargé de « recevoir, de conserver et de gérer les sommes et avoirs publics ou privés selon la réglementation ».Le directeur général de la CDEC, Richard Evina Obam, par ailleurs directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (CAA) l’entité chargée de la gestion de la dette publique sera secondé par Anne Geneviève Kingué Etamé dans les fonctions de directeur général…

Suite...

Les compagnies d’assurances multiplient des initiatives pour conquérir et fidéliser une clientèle volatile du fait de la complexité de l’activité. Pour faire face aux fluctuations du marché dans un contexte difficile où le taux de pénétration de l’assurance tourne autour de 2%, Sanlam Assurance a lancé une nouvelle gamme de produits qui cible principalement les tontines, une forme d’épargne communément appelée « Njangui » qui permet aux adhérents d’obtenir des prêts d’argent dans les conditions relativement faciles aux taux d’intérêt peu rémunérés.La stratégie de Sanlam Assurance a tout sens si l’on s’appuie sur les chiffres actualisés du ministère des Finances…

Suite...

La Banque arabe de développement économique en Afrique (BADEA) va accompagner le Tchad dans son projet de construction et de réhabilitation des infrastructures routières en vue de favoriser le désenclavement interne et externe de ce pays d’hinterland. Dans cette perspective, le conseil des gouverneurs de la Banque a approuvé un programme de financement triennal 2023-2025 d’un montant total de 30 milliards de FCFA (50 millions dollars).Au-delà de l’aménagement des infrastructures routières à travers le pays dans la perspective de relier les bassins de production aux grands centres de distribution, ce concours financier met notamment un accent sur une connexion entre…

Suite...

La transformation locale devrait gagner en intensité cette année en vue de réduire des importations puisque les pouvoirs publics ont réservé d’importants crédits budgétaires pour permettre aux administrations impliquées dans le processus d’import-substitution d’accompagner efficacement les producteurs locaux. La matérialisation de ce programme nécessitera une enveloppe globale de 136 milliards FCFA (224 millions de dollars) en 2023 contre 33 milliards de FCFA (54 millions de dollars) lors du précédent exercice. Selon le gouvernement, ces mesures visent l’amélioration du dispositif de promotion des secteurs agricole, de l’élevage et de la pêche et l’aménagement des mesures additionnelles spécifiques pour les entreprises de…

Suite...

Les deux pays ne sont certes pas dans une guerre ouverte. Mais les relations entre les deux voisins sont loin d’être au beau fixe. Principale pomme de discorde, le différend frontalier qui les oppose au sujet de la paternité de trois îles, en l’occurrence, Mbanié, Cocotiers et Congo réputées riches en hydrocarbures et en ressources halieutiques. Ce différend a amené le Gabon et la Guinée équatoriale à solliciter l’arbitrage des Nations unies à travers la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye dont un verdict devra être rendu en mai prochain. En attendant ce verdict sans appel, le Gabon…

Suite...

Le Nigeria, qui entend renforcer sa place de l’économie la plus performante du continent, accentue la diversification des sources d’approvisionnement et de livraison en mettant à profit sa proximité géographique avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour étendre les débouchés et capter de nouveaux marchés. L’inauguration le 16 janvier 2023 dans l’Etat d’Akwa Ibom d’un pont d’une longueur de 1,15 km pour accroître l’activité économique avec le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale s’inscrit dans ce sillage. Cette infrastructure routière devrait notamment favoriser les relations commerciales et économiques entre le Nigeria et les pays de l’Afrique…

Suite...

La conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), qui aurait pu se tenir en présentiel en mi-décembre 2022 à Yaoundé et renvoyée pour « raison de calendrier » liée notamment à la tenue à Washington du deuxième sommet Afrique-Etats-Unis, est à nouveau au centre des préoccupations des dirigeants de la sous-région. Selon des informations, et pour diverses raisons, l’option d’un sommet en présentiel est loin d’emporter l’adhésion de tous. S’il reste à harmoniser des agendas présidentiels en vue d’une participation « effective » de tous les chefs d’Etat de la CEMAC audit sommet qui devrait se tenir courant…

Suite...

L’activité économique dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait continuer de subir les contrecoups de l’environnement international conjugués aux difficultés endogènes. Il ressort des résultats de l’enquête de conjoncture réalisée par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) que les chefs d’entreprise de la sous-région anticipent une régression de l’activité économique au premier trimestre 2023. Les investisseurs sont préoccupés par une activité pétrolière en recul et une demande intérieure atone, à quoi il convient d’ajouter les difficultés liées aux circuits d’approvisionnement domestiques et internationaux, des aléas climatiques et des problèmes infrastructurels et…

Suite...

L’heure est à l’implémentation des résolutions de l’assemblée générale de la Banque Atlantique Cameroun (BACM) sur le processus d’augmentation de son capital social avec la décision du conseil d’administration de procéder, à compter de l’exercice 2023, à l’augmentation du capital de cet établissement de crédit. Conformément à ces dispositions, les organes sociaux ont entériné un accroissement de 10 milliards de FCFA (16 millions de dollars) faisant passer le capital social de 13 milliards de FCFA (21 millions de dollars) à 23,8 milliards de FCFA (46 millions de dollars). Cette nouvelle configuration obéit aux souscriptions effectivement libérées. Elle entre en droite…

Suite...

L’émission obligataire par Appel public à l’épargne (APE) de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale intitulée « BDEAC 6,00% NET 2022-2029 » d’un montant initial de 78 milliards de FCFA (127 millions de dollars) couvrant une période de souscription du 7 au 21 décembre 2022 s’est clôturée « avec succès » par la levée d’un montant global de 110 milliards de FCFA (180 millions de dollars). Sur la catégorie et la nature des volumes des souscripteurs, les banques se taillent la part du lion avec plus de 70 milliards de FCFA (114 millions de dollars) mobilisés, soit…

Suite...

Une nouvelle ère s’ouvre pour la Commercial Bank Centrafrique (CBCA) avec la reconfiguration attendue au sein de l’actionnariat dans les prochains jours. Une annonce légale publiée le 10 janvier 2023 renseigne que le groupe bancaire camerounais Commercial Bank a perdu le contrôle de sa filiale en République Centrafrique, les administrateurs de ce Groupement d’intérêt économique (GIE) ayant « pris acte de la sortie de Commercial Bank Centrafrique (CBCA) du groupement ». Désormais amputée de la représentation centrafricaine, la CBCA n’est constituée désormais que deux entités à savoir Commercial Bank Cameroun (CBC) et Commercial Bank Tchad (CBT). Si l’annonce ne précise pas de…

Suite...

Le Cameroun devrait améliorer de manière significative l’offre en eau potable au cours des trois prochaines à travers la réalisation d’importants projets de production et de distribution d’eau annoncée par le chef de l’Etat camerounais Paul Biya. Projets sur lesquels est adossé le programme prioritaire quinquennal d’investissement de la Cameroon waters utilities corporation (CAMWATER) de 889 milliards de FCFA (1,5 milliard de dollars) à l’horizon 2023-2025 dont l’objectif est de permettre à un maximum de personnes d’avoir accès à l’eau potable. Il s’agit pour l’entreprise publique d’affermage du secteur de l’eau potable de traduire dans les faits les grandes opportunités…

Suite...

Le marché bancaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) reste largement dominé par le Cameroun au terme du deuxième trimestre 2022. Sur les 1.802 milliards de FCFA (2,8 milliards de dollars) de crédits accordés par les banques en activité dans la sous-région pendant la période de référence, les banques camerounaises ont mobilisé environ 1.100 milliards de FCFA (1,7 milliard de dollars) concentrant ainsi 58,71% de nouveaux crédits. Très loin du Cameroun, les banques installées dans les autres pays de la zone se sont partagé le reste de crédits, respectivement le Gabon 16,97%, le Tchad 9,64%, le…

Suite...

Les opérateurs de téléphonie mobile exerçant au Cameroun, en l’occurrence, la filiale du sud-africain MTN et celle du groupe français Orange se sont engagés à investir 156 milliards de FCFA (252 millions de dollars) cette année en vue d’accroître « l’extension de la couverture réseau et l’amélioration de la qualité de services des communications électroniques sur l’étendue du territoire national ». Il s’agit d’un montant global qui ne mentionne pas les détails d’investissements dévolus à chacune des deux entreprises. L’information relayée par l’Agence de régulations des télécommunications (ART) qui n’est ni confirmée, ni infirmée par MTN et Orange intervient après…

Suite...

L’exportation des grumes non transformés est interdite au Congo depuis le 1er janvier 2023, conformément aux dispositions de la loi du 8 juillet 2022 portant code forestier. Il est question de tirer le maximum d’avantages qu’offre la transformation locale de bois à travers la construction des industries ce qui devrait permettre non seulement d’apprivoiser la technologie, mais aussi de générer plus de ressources dans les caisses de l’Etat, sans oublier la création des emplois. « En application des dispositions de l’article 97 alinéa 1 de la loi 33-2020 du 08 juillet 2022 portant code forestier, le directeur du Port autonome…

Suite...

La filiale centrafricaine du groupe bancaire panafricain Ecobank a procédé à la réorganisation de sa structure et à la nomination d’un nouvel administrateur directeur général (ADG), en l’occurrence, le banquier camerounais Félix Landry Njoumé. Précédemment directeur groupe de la banque de la diaspora au sein de ladite holding financière, il remplace Sylvain Pendi Bisseyou, en fin de mandat. Une nomination actée par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) intervenue dans un contexte marqué par la volonté d’Ecobank Centrafrique à travers la digitalisation de se positionner au peloton de tête sur un réseau constitué de quatre banques commerciales. D’un capital…

Suite...

Le fait est singulier pour ne pas être relevé. La Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) a terminé sa séance de cotation du 30 décembre 2022 sans aucune transaction, toutes les valeurs cotées clôturent la séance inchangées par rapport à leurs cours des précédentes cotations, y compris le compartiment « C » des obligations où les valeurs sont cotées pied de coupon. Plus de trois ans après la fusion de la BVMAC, le marché financier de l’Afrique centrale peine à se démarquer comme un véritable instrument de financement des économies de la sous-région. En dépit des engagements des Etats de…

Suite...

L’année qui commence ne sera certainement pas facile pour les Camerounais du fait d’un renchérissement inéluctable du coût de la vie avec de nouvelles impositions fiscales contenues dans la Loi de finances 2023, mais aussi des incertitudes liées à la problématique des subventions des produits pétroliers. Des subventions déjà au centre des divergences entre le gouvernement et le Fonds monétaire international (FMI) car selon Bretton Woods, l’Etat ne devrait plus supporter cette charge au risque de compromettre la réalisation du programme économique et financier dans le cadre de la revue des accords au titre de la Facilité élargie de crédit…

Suite...

Les distorsions engendrées par les crises exogènes notamment la pandémie du Covid-19 et le conflit armé entre la Russie et l’Ukraine adossées aux difficultés internes ont un impact sur l’économie camerounaise avec de profondes perturbations dans les circuits d’approvisionnement du marché en produits de grande consommation. En dépit de ce contexte difficile, « notre économie a su s’adapter à la conjoncture internationale, en faisant preuve, une fois encore, de résilience. Son taux de croissance a enregistré une légère progression, se situant autour de 3,8 %, contre 3,6 % en 2021. L’inflation est restée raisonnable, bien en-dessous de la moyenne mondiale…

Suite...

La prochaine année sera celle de l’implémentation du nouveau cadre de référence des interventions de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) en faveur des économies de la sous-région. Dénommé AZOBE, – un grand arbre altier et puissant, au bois quasiment imputrescible, que l’on retrouve dans toutes les forêts du Bassin du Congo-, le Nouveau Plan Stratégique 2023-2027 vise à faire de la BDEAC « une institution moderne, socle du développement durable de l’Afrique centrale ». Adossé sur trois axes stratégiques d’intervention, ledit plan quinquennal de développement a principalement pour objectif de contribuer fortement à l’intégration économique…

Suite...

L’agenda politique renseigne que 2023 sera une année électorale au Gabon avec l’organisation de plusieurs scrutins notamment l’élection présidentielle au centre de toutes les convoitises. En vue de permettre l’organisation matérielle desdites élections, le gouvernement a fait voter au parlement un budget de 100 milliards de FCFA (162 millions de dollars). Un montant « disproportionné » et « inacceptable » selon  la société civile à l’instar du COPIL citoyen qui a introduit le 27 décembre 2022 à la Cour constitutionnelle une requête en annulation de la Loi de finances 2023. La plateforme citoyenne souligne « le caractère disproportionné des 100 milliards…

Suite...

Les activités de la banque des communes dénommée le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (FEICOM) s’inscrivent sur une dynamique de renforcement des capacités d’intervention des Collectivités territoriales décentralisées (CTD). A quelques jours de la clôture de l’exercice 2022, les recettes s’élèvent à 241 milliards de FCFA (391 millions de dollars), soit un taux de réalisation de 118% par rapport à l’objectif de 204 milliards de FCFA (331 millions de dollars) projeté en début d’exercice. En plus des Centimes additionnels communaux (CAC) qui ont permis aux municipalités de recevoir un appui financier significatif sur les 160 milliards de CFA (260…

Suite...

Les comptes sont plutôt bons pour l’administration fiscale, à quelques jours de la fin de l’exercice budgétaire 2022. Pour les onze premiers mois de l’année, la Direction générale des impôts (DGI) révèle que plus de 2 000 milliards de FCFA (3,2 milliards de dollars) représentant les recettes fiscales non pétrolières ont été collectés et reversés dans les caisses de l’Etat. En dépit d’un environnement économique difficile, c’est la première fois que l’administration fiscale atteint un tel niveau de recouvrement. Sur la période considérée, le fisc a globalement collecté 2426 milliards de FCFA d’impôts (3,9 milliards de dollars), soit une hausse de…

Suite...

Les chantiers de modernisation et de transformation du combinat portuaire de Douala-Bonaberi vont se poursuivre et s’intensifier au cours des prochains mois en vue de positionner cette infrastructure portuaire parmi les plus performantes de la côte ouest-africaine. Pour l’exercice 2023, le conseil d’administration a examiné « d’importants sujets de pilotage de l’entreprise » et adopté les résolutions y relatives adossé sur un budget équilibré en recettes et en dépenses à 119,5 milliards de FCFA (193 millions de dollars). Avec une moyenne de 11,4 millions de tonnes de marchandises traitées par an, le port de Douala assure plus de 80% du trafic maritime…

Suite...

Le secteur de l’assurance dans les pays formant la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) connait un regain d’activité, en dépit du taux de pénétration qui reste encore très bas, à peine 2%. La célébration le 20 décembre 2022 du 30e anniversaire de la CIMA considérée comme « un exemple unique d’intégration de la régulation et de la supervision de l’industrie des assurances dans 14 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre », a permis de dresser le bilan, d’évoquer les défis et de se projeter sur les perspectives. Dans un environnement marqué par les crises multiformes, les placements réalisés par…

Suite...

Le  projet d’aménagement de la zone industrielle de Ouassa-Babouté d’une superficie de 574000 hectares située à une centaine de kilomètres de Yaoundé, la capitale, prend progressivement corps avec le lancement le 20 décembre 2022 de la phase d’indemnisation des riverains. Cet espace industriel qui devrait principalement intégrer des technopoles, des bassins de production, des centres de collecte et des unités de première transformation nécessite un investissement de 120 milliards de FCFA (194 millions de dollars). Selon le gouvernement, la création des zones industrielles à travers le pays est une stratégie de développement permettant de décongestionner les grands centres industriels à l’instar…

Suite...

La conjoncture difficile marquée par une poussée inflationniste depuis le second semestre 2022 devrait se renforcer l’année prochaine pour l’ensemble des économies de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) en dépit d’une amélioration des recettes pétrolières qui constituent la principale ressource budgétaire. Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) au terme de sa quatrième session le 15 décembre dernier à Douala, a revu les prévisions de croissance à la baisse. Tenant compte de l’environnement international dont les crises multiformes impactent négativement sur l’économie mondiale et de la fluctuation des…

Suite...

L’amélioration de la desserte d’eau à travers le territoire national fait partie des priorités de la Cameroon Water Utilities Coporation (CAMWATER), l’entreprise publique chargée de la production et de la distribution de l’eau potable dont le conseil d’administration a approuvé un programme triennal d’investissement 2023-2026 d’un montant global de 988 milliards de FCFA (1,6 milliard de dollars).  L’implémentation de ce plan de développement vise la réhabilitation des infrastructures existantes et la construction des nouveaux équipements, et devrait permettre d’améliorer l’offre en eau potable qui se situe autour de 50% actuellement. Les difficultés d’approvisionnement en eau potable pour satisfaire un peu…

Suite...

Au-delà de l’annonce du président américain Joe Biden de consacrer 55 milliards de dollars au développement du continent africain au cours des trois prochaines années, le 2è sommet Afrique-Etats-Unis du 13 au 15 décembre 2022 à Washington a été dominé par des discussions bilatérales et multinationales. Dans son agenda, le chef de l’Etat équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a rencontré les dirigeants de la compagnie gazière Chevron et de la multinationale pétrolière Exxon Mobil, toutes deux parties prenantes dans l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures dans son pays. Après avoir mené des projets contractés avec les actions de Noble Energy en…

Suite...

La Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC) change de nom pour devenir la Société anonyme des boissons du Cameroun, entérinant une décision prise en mai dernier par le conseil d’administration. Plus qu’un changement de nom, il s’agit pour cette entreprise de mettre un accent sur le développement des activités agro-industrielles par rapport à la vision ancienne tournée vers la promotion des activités brassicoles. Autrement dit, la nouvelle dénomination confirmée le 13 décembre 2022 épouse une vision du groupe, intégrant plusieurs unités de production ayant leur ancrage dans le secteur agro-industriel. Elle est adossée sur l’extension et la diversification des…

Suite...

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a procédé le 15 décembre 2022 à la mise en circulation de la nouvelle gamme de billets « type 2020 » dans l’ensemble de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) conformément à la décision prise le 7 novembre dernier à Douala par le comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC). Une mise en circulation qui vise un double objectif, a indiqué la BEAC. D’abord « avoir une longueur d’avance sur les contrefacteurs en fabricant des billets comportant les signes de sécurité modernes et difficilement falsifiables avec pour corollaire, une…

Suite...

Les recettes pétrolières et gazières ont observé un trend haussier au terme des dix premiers mois de l’année, confortant une tendance déjà enregistrée dès la fin du précédent exercice. Cette amélioration des cours sur le marché international a permis à la Société nationale des hydrocarbures (SNH) de transférer au trésor public, la somme de 614 milliards de FCFA (987 millions de dollars). Une enveloppe en augmentation de 91,03 % par rapport aux 345 milliards de FCFA (555 millions de dollars) reversés dans les caisses publiques à la même période l’année dernière. De plus, la SNH a versé à l’Etat l5…

Suite...

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) a clôturé son Appel public à l’épargne (APE) avec un taux de souscription de 113% traduisant un réel intérêt de l’épargne de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à accompagner ce projet. L’opération s’est déroulée du 1er au 30 novembre 2022 dans les pays de la sous-région avec une ouverture à la diaspora européenne. Elle a permis de mobiliser 5,6 milliards de FCFA (9 millions de dollars) sur les 5 milliards de FCFA recherchés (8 millions de dollars). Ce qui devrait permettre à la filiale du Fonds gabonais d’investissement stratégique…

Suite...

La société Savannah Energy et le consortium américain ExxonMobil sont tombés d’accord pour l’acquisition des actifs des filiales de ce dernier situées au Cameroun et au Tchad, a indiqué la firme de droits britanniques. Une transaction estimée à 254 milliards de FCFA (407 millions de dollars), en hausse par rapport à la première évaluation de 250 milliards de FCFA (360 millions de dollars). Selon les termes de l’accord, Savannah Energy va acquérir 40% de parts détenues par ExxonMobil dans Cameroon Oil Transportation Co (COTCO) et Tchad Oil Transportation Co (TOTCO). L’achat concerne l’ensemble du portefeuille d’actifs d’ExxonMobil en amont et…

Suite...

Au-delà des agendas chargés et des « impondérables » de dernières minutes, les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devraient se retrouver dans les prochains jours à Yaoundé au tour du président en exercice, le Camerounais Paul Biya. Un sommet en présentiel aux multiples enjeux, loin de la mise en circulation de la nouvelle gamme de billets que la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) émettra le 15 décembre 2022. Selon nos informations, l’heure est actuellement aux derniers reglages plusieurs dossiers sensibles préparés par des experts devant être aux chefs d’Etat, seuls habilités…

Suite...

L’épargne des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) est à nouveau sollicitée par la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) qui a procédé le 7 décembre 2022 au lancement d’un emprunt obligataire de 78 milliards de FCFA (124 millions de dollars) sur le marché sous-régional. Dénommé « BDEAC 6,00% NET 2022-2029 », cet Appel public à l’épargne (APE) d’une maturité de 7 ans différé de deux ans est rémunéré au taux annuel de 6% contrairement aux deux précédents en 2020 et 2021 d’un montant identique de 100 milliards de FCFA (160 millions…

Suite...

Les crises multiformes qui secouent la planète adossées aux causes endogènes impactent négativement l’économie camerounaise notamment les entreprises qui font face à une dégradation inquiétante de leur trésorerie. Bien qu’à des degrés différents, 50% d’entreprises ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires au terme du troisième trimestre de l’année constate le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM). Compte tenu de la domination des importations sur les exportations, la rareté accrue des matières premières, le rallongement des délais, des difficultés d’accès aux devises et l’allongement des délais de certificat de conformité ont plombé l’activité. Au-delà des facteurs défavorables de l’économie mondiale, des…

Suite...

L’import substitution préconisé par le gouvernement pour encourager la production locale pourrait-il mettre fin au déficit du commerce extérieur qui se creuse au fil des ans ? En attendant son implémentation dans la loi de finances 2023, force est de constater qu’en 2021, le déficit de la balance commerciale s’est élevé à 1478 milliards de FCFA (2,3 milliards de dollars), soit une aggravation en valeur absolue de 103  milliards de FCFA (165 millions de dollars) et en valeur relative de 7,5% par rapport au précédent exercice. De manière globale, pour la période considérée, les importations ont continué à dominer les échanges…

Suite...

L’échange d’incivilités devenu récurrent entre les chefs d’Etat congolais Félix Tshisekedi et rwandais Paul Kagame laisse entrevoir leur hostilité qui pourrait  déboucher sur des hostilités entrainant une conflagration armée entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda. Malgré les démentis de Kigali, Félix Tshisekedi ne porte pas de gangs pour accuser publiquement son homologue rwandais d’agresser son pays et d’armer les combattants du M23, un mouvement rebelle hostile au régime de Kinshasa.  Dans ce conflit, Tshisekedi invite les Congolais à faire une différence entre les Rwandais et leurs dirigeants. Si les premiers « ont besoin de notre aide…

Suite...

L’environnement des affaires reste difficile pour le monde de l’entreprise en dépit d’une reprise post-Covid constate le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) dans son Tableau de bord décrivant l’activité du 3ème trimestre 2022.  Un trimestre difficile pour les entreprises toutes catégories confondues dont 50% ont observé une baisse du chiffre d’affaires en raison principalement de la persistance des effets de la guerre en Europe. L’impact néfaste des crises exogènes sur l’économie nationale a amené le GICAM qui organisait le 30 novembre dernier la 3ème édition de la Journée de la conjoncture à lancer la Charte de partenariat entre les Grandes entreprises (GE) et les Petites…

Suite...

L’année 2021 caractérisée par une reprise économique au niveau mondial s’est également traduite par un regain des activités dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Une année globalement marquée par une bonne tenue de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dont les principaux indicateurs sont en hausse. Pendant la période sous revue, la Banque centrale a renforcé son équilibre financier avec un total du bilan au 31 décembre 2021 établit à 9 075 milliards de FCFA (14 milliards de FCFA) contre 7914 milliards de FCFA (12 milliards de dollars) par rapport au précédent…

Suite...