Kenya : les transferts de fonds de la diaspora atteignent un record 

0

Les envois de fonds de la diaspora kenyane ont atteint le chiffre record de 641,5 millions de dollars au cours des trois premiers mois de l’année, reflétant en partie l’impact de la croissance des produits d’investissement ciblant la diaspora.

En effet, selon les données de la Banque centrale du Kenya (CBK), pour la période Janvier-Mars, les entrées représentent un bond de 48,29% sur les 432,6 millions de dollars enregistrés dans la même période l’an dernier.

Dans les détails, les transferts de fonds de la diaspora ont atteint de nouveaux records dans les quatre mois consécutifs avec 203,8 millions de dollars en Décembre, 208,9 millions de dollars en Janvier, 210,4 millions de dollars en Février et 222,2 millions de dollars en mars.

« L’amélioration de la performance reflète une augmentation de l’adoption des produits financiers par la diaspora et de nouveaux partenariats entre les banques commerciales et les fournisseurs internationaux de transfert d’argent », indique CBK dans la note de marché hebdomadaire.

Ces chiffres montrent que les Kenyans à l’étranger ont dépassé les exportations de thé et les recettes du tourisme pour devenir le principal apporteur de devises du pays il y a trois ans. Les entreprises de services financiers, en particulier les banques commerciales, ont développé au cours des dernières années des produits d’épargne et d’investissement, tels que des prêts hypothécaires destinés à la diaspora, qui ont toujours privilégié l’immobilier.

Par ailleurs, note la banque, grâce à ces entrées de fonds, la communauté de la diaspora du pays est devenue un acteur économique majeur en particulier dans le secteur de la construction, malgré les coûts de transaction élevés de près de 10 pour cent de la valeur transférée.

Il est aussi important de noter que les transferts de fonds ont joué un très important rôle dans le renforcement du shilling en 2018, car ils sont la source de devises étrangères et cumulativement ont contribué plus de 2% du PIB réel du Kenya (produit intérieur brut) en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here