Le chemin de fer pharaonique d’Issad Rebrab

0
Par Ndeye Magatte kébé 
4876751_3_af16_issad-rebrab-le-patron-algerien-a-la-tete_b8bbf2a09afe38fad1aaf0d8f602dad1
L’industriel algérien Issad Rebrab a de la suite dans les idées. Le PDG de Cevital voudrait doter l’Afrique d’un chemin de fer de 9 000 km, allant du Cap à la Méditerranée pour transporter des marchandises.

Cette proposition faite devant un parterre d’investisseurs à Genève dans le cadre de l’Africa Ceo Forum, participerait à l’intégration économique d’un continent qui compte aujourd’hui à peine 3,8 km de rails pour 10 000 habitants contre  un ratio de 5,5 kilomètre s pour 10 000 habitants dans les années 60.

Acquis à la cause du rail, le repreneur de l’enseigne Fagor estime que les investissements en infrastructures ferroviaires coûtent moins cher que ceux consacrés aux autoroutes. Reste à faire face au coût de financement, soit 9 milliards d’euros. L’homme d’affaires qui compare son projet à celui du canal de Suez estime que l’impact serait tel qu’il doublerait le PIB du continent en moins de dix ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here