Bénin: zone d’ombre autour de l’arrestation  de Sebastien Ajavon 

1

Arrivé troisième lors du premier tour desprésidentielles bèninoises du 6 mars 2016,  Sébastien Ajavon, prèsident du patronat béninois, avait rallié le candidat Patrice Talon lors du deuxième tour, lui donnant le réservoir de voix nécessaires à la victoire. 

Aujourd’hui, tout semble indiquer que la rocambolesque découverte, dans la nuit du 26 au 27 octobre, de “18 kilogrammes de cocaïne pure” dans l’un des conteneurs de Sébastien Ajavon entreposé au port de Cotonou, relève d’une manœuvre politique  visant à éliminer cet encombrant allié des parages du palais présidentiel. 

Dès l’annonce de la dite découverte par la gendarmerie maritime, l’homme d’affaires a tenu une conférence de presse où il s’est dit victime d’une machination grotesque. Le conteneur en question était sensé contenir de la volaille importée du Brésil auprès de la plus grande société d’agroalimentaire..”Comment est-ce qu’ils ont su que dans ce seul conteneur, il y avait de la drogue ? Alors, il faudrait que le gouvernement de la rupture fasse de la lumière. Ce n’est pas fait pour ramener les chefs d’entreprise et les investisseurs dans notre pays. C’est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n’étaient plus là”, s’est-il interrogé.

Auparavant, la compagnie de la gendarmerie maritime du port de Cotonou, dans un rare exercice de transparence, avait convoqué les médias (voir vidéo) pour relater cette saisie évaluée à 18 milliards de FCFA et se féliciter de la qualité de l’information ayant conduit à la découverte du pot aux roses. Le PDG de Cajaf Comon SA bénéficie bien entendu de la présomption d’innocence comme le rappelle son avocat, Maitre Alain Orounla.

L’arrestation de Sébastien Ajavon a été ordonnée en début de soirée dans ce qui constitue l’affaire du week end. Trop tôt pour tirer des conclusions sur une affaire qui ne fait que commencer.

1 COMMENTAIRE

  1. Septime Potan DAUDET Il y a moins d’une minute
    Je suis Septime Potan DAUDET (SPD) et j’ai toujours rigoureusement soutenu que Sébastien Ajavon va être
    libéré. N’en déplaisent à ceux qui voulaient absolument le voir croupir en prison. Quand même, un peu de sérieux. Il y a eu manifestement Trop de zones d’ombres, Trop de procédures bâclées, Trop de précipitations, Trop de flous, mauvaise situation des responsabilités … C’est le droit à l’état pur qui vient de parler (le droit devient mathématiques, ce sont les mathématiciens contrariés qui sont des juristes et qui disent le droit. Il n’y a pas de délit, bénéfice du doute devient secondaire donc RELAXE pur et simple. Et je vous prédis qu’on ne reprendra plus jamais ce dossier même en cas de faits probants nouveaux. En droit on ne se déjuge pas. Cela veut dire que C’EST DU GRAND N’IMPORTE QUOI, DE LA FOUTAISE. Invraissemblable cette affaire. J’AI PREVU SA LIBERATION ET MA POSITION N’A JAMAIS VARIEE. Je déteste l’injustice. Au niveau politique, pourquoi Talon va abattre Ajavon? Il va se tirer une balle dans les pieds. La hausse de son budget proviendraient des recettes des hommes d’affaires (opérateurs économiques).

    Donc, il lui faut un climait apaisé pour que l’on investisse. Les affaires ne se font pas dans du bruit. Yayi Boni (je n’ai pas apprécié sa gestion mais il a fait ce qu’il a pu, ce n’est pas facile… Il faut être juste. Bon, pour l’heure on est passé à autre chose). Donc c’est FAUX, YAYI n’est pas dans ce coup (Sinon ces propres casseroles vont le rattraper, ICC et consorts…C’est de la politique on rend coup par coup), réfléchisser. Encore moins Lionel Zinsou non plus mais ceux qui ont voulu l’imposer sont très amers…C’est clair ou pas? Moi je dis qu’on veut destabiliser le benin, c’est un coup des puissances extérieures. J’ai été assez démonstratif sur ce sujet et j’ai apporté beaucoup d’éléments à travers mes écrits pour justifier amplement la mise en liberté de Sébastien AJAVON. Le Benin a gagné, Talon a triomphé car il ne sait pas laisser influencer (ce n’est pas un juda et on ne frappe pas la main qui vous a aidée), les béninois devraient être tous contents et en tirer une leçon, justice a été rendue au nom du peuple. Et on ne commente pas une décision de justice, ceux qui sont en désaccord n’ont qu’à faire appel. Quand même, mettre la 2ème fortune du pays et la 14ème au niveau africain en prison sur une base légale sans fondement, alors que ce type contibue amplement au budget de l’état. Ce n’est pas possible.

    En substance, je souhaite à Sébastien de panser doucement les conséquences d’une garde à vue éprouvante, ses blessures s’effaceront avec le temps mais on n’oublie jamais ce genre d’épeuve. (Orguiel, honneur, injustice, ingratitude… Pardonne mais n’oublie pas et sache que beaucoup de béninois t’ont soutenu. Bon vent Sébastien Ajavon, continue de faire allègrement fortune, ce n’est pas une tare, et ceci pas n’est l’apanage de tout le monde. Continue de fournir des emplois aux enfants du pays, continue de contribuer au budget de l’état. Au lieu de se demander comment cet homme est devenu riche, commençons par le devenir nous-mêmes.

    Trop de richesse n’a jamais TUE »R » personne. Le contraire, je vous laisse le deviner. Merci aux béninois et aussi à la diapora béninoise, merci à la justice béninoise, Gratitude au gouvernement de Talon, (à Patrice Talon, Soyons pas dupe, il est intervenu comme cela se fait dans toutes les démocraties du monde pour des affaires où l’intérêt de la nation est en jeu malgré la séparation des pouvoirs). Ce Monsieur va vous étonner, il connait beaucoup de choses et son intelligence est à reconnaitre). Bravo aux avocats, félicitations aux hommes politiques béninois qui l’ont dans leur majorité soutenus (exemple à suivre), pas de voix dissonnantes (après tout, le linge sale se lave en famille et nous avons notre justice pour le faire: la preuve!). C’est fini l’époque où le noir est un grand enfant. Vive la nation libre et longue vie à notre démocratie. Le béninois »est tout » si vous voulez sauf bête. Enfin les vrais coupables de ce montage rocambolesque doivent être recherchés et ils doivent répondre DESORMAIS de leurs actes malveillants devant la justice de notre pays à la place de l’INNOCENT AJAVON qu’on voulait VOIR CROUPIR EN PRISON. Et Nicéphore SOGLO a parfaitement raison de s’écrier: C’est quoi ”CE BORDEL”?
    LE – AJAVONCOKEGATE – LES JUGES ONT SIFFLE LA FIN DE LA RECREATION – CIRCULER IL N’ Y A PLUS RIEN A VOIR – C’EST FINI LA CONNERIE LE NOM DU FEUILLETON !!! Signé SPD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here