Arab Bank accusée de financer le jihad

0

Arab Bank  est accusée d’avoir versé 5.300 dollars aux familles d’auteurs d’attentat suicide pour le compte de l’organisation non-gouvernementale Saudi Committee. C’est la première fois qu’une banque est poursuivie pour financement présumé de terrorisme. 

Cible  des lobby pro-isaéliennes aux USA,  Arab Bank  ne nie  pas avoir transféré de l’argent à des Palestiniens à la demande de Saudi Committee qui a des comptes chez elle. Mais elle objecte que les bénéficiaires ne figuraient sur aucune liste terroriste. Réputée solide et professionnelle, la banque fondée en 1930 par Abdel Hamid Choman, est prise dans les aléas du conflit israélo palestinien.  Dés 1948, l’institution déménage son siège de Jerusalem à Amman.  Forte de 600 agences dans 30 pays , d’un total bilan de 46,4 milliards de dollars et de fonds propres de 7,8 milliards de dollars, Arab Bank est la principale institution financière dans les territoires palestiniens.  L’Arab Bank gère aussi le compte de l’Autorité palestinienne et reçoit le produit des taxes douanières et de la TVA prélevées par Israël pour le compte de l’Autorité palestinienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here