Par Ibrahima Dia Junior 

Les sociétés d’assurance exerçant sur le marché mauritanien devront désormais  verser un montant minimum de 300 millions d’ouguiyas, soit environ 900000 dollars au trésor public en guise de fonds de garantie.

Cette nouvelle réglementation a été  examinée et adoptée en conseil des ministres du jeudi 06 juillet.

Cette mesure entre ainsi dans le cadre  des réformes envisagées par les pouvoirs publics en vue de veiller à la bonne marche des mécanismes du marché de l’assurance.

Pour dynamiser le secteur, le gouvernement mauritanien entend créer toute une batterie de mesures  notamment de nouvelles législations pour booster le marché de l’assurance, qui tarde toujours à jouer pleinement son rôle dans le processus de l’expansion financière  dans le pays.

A noter que le marché de l’assurance mauritanien est riche d’une quinzaine de compagnies avec un chiffre d’affaire estimé à 6 millions de dollars Us.