arnaud-calixte-engandji-alandji
Arnaud Calixte Engandji Alandji n’a pas revêtu les habits du père Noël pour ses employés de la Gabon Oil Company contraints à une baisse de salaire dès le 1er janvier 2017.

Gabon Oil Company va revoir sa grille salaire à la baisse. À compter du 1er janvier 2017, la société nationale des hydrocarbures va appliquer une  baisse drastique des traitements déjà  notifiée aux employés depuis avril 2016. En bon patron,  Arnaud Calixte Engandji Alandji est le premier à s’appliquer la mesure.

Le directeur général de la société  a ramené ses émoluments de 22 à 5 millions de FCFA mensuels. Nommé à cette fonction stratégique en janvier 2016, le jeune manager doit développer  une compagnie publique dans un contexte de chasse aux dépenses superflues et de déploiement vertical de ses activités pour la promotion, en amont, des champs marginaux comme celui  de Mboumba, repris à Total en septembre dernier et, en aval, le développement des activités de distribution en lieu et place de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), devenue obsolète avec le temps.

En clair, une nouvelle filiale de la Gabon Oil Company,  dénommée Gabon Oil Marketing (GOM), mise en place depuis septembre,   a repris la branche commerciale de la Sogara.   La GOM commercialisera les produits pétroliers finis destinés au marché intérieur, en lieu et place de la Sogara. Cette dernière se recentrera  sur son métier de base qu’est le raffinage. La GOM  est donc une entreprise de négoce chargée d’assurer la commercialisation et le transport des produits pétroliers et le renforcement de l’activité de stockage.

 

La création de la GOM entre dans le cadre de la politique de  transformation locale des matières premières si chère au président Ali Bongo mais confrontée, plus que jamais, à la réalité d”un marché sinistré par la chute des cours.  Qu’à cela ne tienne, “les marges des raffineries sont beaucoup plus importantes en temps de baisse du pétrole brut”, tiennent à rassurer les partisans d’une telle réforme.

En termes de restructuration, l’objectif de l’entreprise est de parvenir à une réduction de 50% de ses charges salariales et de se séparer d’une cinquantaine d’employés. Parallèlement, une campagne de recrutement, lancée en septembre 2016, visait à pourvoir 30 postes à la  Gabon Oil Company et Gabon Oil Marketing (Gom). Plus de 1 400 candidats se sont présentés à un concours organisé en septembre et en octobre sous l’égide de l ’Office nationale de l’emploi (One), et qui  se voulait exemplaire en matière de transparence.  

 

 

Share Button