(Réactualisé le 24-07- à 9H 00 GMT). Thierry Tanoh a lancé une procédure de saisie sur les actifs d’Ecobank à Abidjan. La mesure qui concerne tous les actifs de la banque intervient alors que Chez Ecobank, l’on dit vouloir toujours négocier pour trouver une issue acceptable entre les deux parties.

Selon les informations recueillies auprès d’une source qui suit le dossier, l’indemnisation maximale prévue par la loi ivoirienne dans un cas pareil ne peut excéder 15 millions de FCFA. Un montant, poursuit-il, sans commune mesure avec les 12,5 milliards de FCFA que la justice ivoirienne a prononcé en faveur de Thierry Tanoh.

«Nous allons faire appel», déclare une source non autorisée de la banque.
Pour le moins, cette saisie complique la mission de médiation engagée par le premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Pour rappel, la haute cour de justice de Londres a, le 3 juillet 2015, levé l’ordre de la non exécution des sentences prononcées par les tribunaux d’Abidjan et de Lomé et ordonnant à Ecobank de payer 24 millions de dollars à son ex- CEO (limogé en mars 2014 après 18 mois de services) au titre de dommages et intérêts pour diffamation et licenciement abusif.

Share Button