Par Messanh L, Lomé 

 

Après plus d’un mois d’attente, Faure Gnassingbé sort enfin son gouvernement ; une équipe d’inconditionnels, de fidèles et d’amis, rassurée autour de sa personne, donnant le ton de son troisième mandat.

 

Faits remarquables, la sortie de Kako Nubukpo, le ministre qui a relancé le débat sur le franc CFA, et l’entrée de Kossi Assimaïdou, un ancien du FMI(Fond Monétaire International), en qualité de ministre auprès du ministre d’Etat, de l’Economie et des Finances, chargé de la Planification et de la Prospective.


Il va le payer de son poste. Kako Nubukpo, le ministre togolais qui avaig apalgué ouvertement la BCEAO (Banques Centrales des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et sa politique monétaire, ne sera pas reconduit dans le gouvernement de Faure Gnassingbé, attendu depuis des semaines. Un départ qui satisfait les attentes de  la BCEAO, voire de certains chefs d’Etat de la région qui s’étaient émus de la liberté de ton de «ce jeune cadet».

Autre fait marquant de la nouvelle équipe gouvernementale togolaise, l’entrée de Kossi Assimaïdou, en qualité de ministre auprès du ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, chargé de la Planification et de la Prospective. La prospective baisse d’un cran de la présidence au ministère des Finances.
Ancien administrateur du Fonds monétaire international (FMI), représentant d’une vingtaine de pays, dont le Togo, au conseil d’administration de l’institution, le nouveau titulaire du poste a passé huit ans à Washington.
Le très stratégique ministère de l’Economie et des Finances, reste la chasse gardée du ministre Adji Otèth Ayassor, dont la gestion du département depuis huit ans, est décriée par la presse locale.
On retient également l’entrée de Dadariwè Bidamon, en qualité de ministre des Mines et de l’énergie, en remplacement de Noupokou Dammipi, un des hommes de confiance de Faure Gnassingbé.

Messanh L.
***​*****
Liste complète du Gouvernement togolais
-Ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, de la planification et de la prospective, Adji Otèth Ayassor
-ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbé
-ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm
-ministre de la Fonction publique, du travail, de l’emploi, de la réforme administrative, de la sécurité sociale et de la promotion du dialogue social, Gilbert Bawara
-ministre des Postes et de l’économie numérique, Cina Lawson
-ministre des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam
-ministre de la Sécurité et de la protection civile, colonel Yark Damehame
-ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey
-ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, colonel Ouro-Koura Agadazi
-ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi
-ministre du Commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et tourisme, Bernadette Essozimna Legzim-Balouki
-ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, Pius Agbétomé
-ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Me Fiatuwo Kwadzo Sessénou
-ministre des Enseignements primaire et secondaire, Komi Palamwé Tchakpélé
-ministre de l’Enseignement technique et la formation professionnelle, Georges Aïdam
-ministre de l’Environnement et des ressources forestières, André Johnson
-ministre de la Communication, de la culture, de la jeunesse, des sports et de la formation civique, Guy Madjé Lorenzo
-ministre de la santé, Professeur Moustapha Mujiyawa
-ministre des Mines et de l’énergie, Dadariwè Bidamon
-ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme, Tchabinangui KolaniGnintchame
-ministre délégué auprès du ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, chargé de la planification et de la prospective, Kossi Assimaidou
-ministre délégué auprès du ministre d’Etat, de l’Economie, des finances, chargé du budget, Sani Yaya
-ministre auprès de la Présidence de la République, Batienne Pabré-Silly
-Le ministre de la défense et des anciens combattants reste rattaché à la Présidence de la République

Share Button