Ecosur  afrique, Ieader de la finance carbone en Afrique, Investisseurs & Partenaires (I&P), famille de fonds d’impact dédiée aux PMEs africaines et Volta Car Services (VRS), loueur de voitures en Afrique de l’Ouest, annoncent la première transaction de crédits carbone impliquant un vendeur et un acheteur de la sous-région.

Structurée par ecosur afrique, l’opération permet aux clients de VRS de compenser les émissions de CO2 des véhicules loués au Ghana, Côte d’Ivoire et Sénégal.

Thomas Crand, co-fondateur de VRS a déclaré : « nous développons une stratégie environnementale forte ; les émissions CO2 sont au cœur de nos préoccupations et nous souhaitons proposer à nos clients la possibilité de compenser l’empreinte carbone de leurs véhicules. C’est aujourd’hui un choix pionnier et différenciant sur le marché ouest-africain ; nous espérons qu’il deviendra un standard pour l’ensemble des acteurs de notre secteur ». VRS agrègera trimestriellement les clients intégrant le programme « neutre en carbone » pour l’ensemble de la flotte concernée. Les acquisitions de crédits de carbone correspondant seront effectuées selon la même périodicité.

Les crédits de carbone, ou réductions d’émissions, base de la compensation, sont générés grâce à la dissémination de foyers de cuisson efficaces en Côte d’Ivoire. Les foyers sont installés dans le cadre du programme « Soutra Fourneau » financé et exploité par ecosur afrique. Ils permettent de réduire la consommation de charbon de bois des utilisateurs (restaurants, cantines,..). L’utilisation du charbon et du bois pour la cuisson d’aliments demeure l’une des principales source de déforestation et d’émissions CO2 en Afrique de l’Ouest. Au-delà de l’aspect environnemental, les bénéfices induits sont nombreux : redistribution de pouvoir d’achat aux consommateurs, diminution des fumées nocives, temps de préparation réduit de moitié.

Fabrice Le Saché, Directeur Général d’ecosur afrique a présenté le contexte de cette transation pionnière : « les échanges de crédits de carbone sont historiquement structurés des pays en développement vers les pays industrialisés. Nous sommes convaincus que l’avenir du marché se situe, pour partie, dans le développement de flux Sud/Sud, intra-africains notamment. Nous travaillons depuis plusieurs années notre offre de crédits carbone afin de créer les conditions de liquidités suffisantes pour l’émergence d’un tel marché. Avec plus de 40 projets dans 17 pays, nous disposons aujourd’hui du 1er portefeuille de crédits carbone africains tant par son volume que par sa diversité. Il nous faut désormais accroître et fluidifier la demande ; Des transactions similaires liées à la compensation des émissions CO2 sont en cours de négociation avec des chaînes hôtelières, des transporteurs et des agro-industriels africains».

En tant qu’investisseur de référence de VRS, I&P a joué un rôle majeur dans la réalisation de l’opération. Le fonds a engagé de façon exemplaire une action de compensation de ses propres émissions CO2 et a proposé cette solution à certaines entreprises de son portefeuille, plus particulièrement exposées à cette problématique (logistique, transport commercialisation de produits frais). Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires : « I&P démontre, à nouveau, son engagement entrepreneurial et pionnier, à la fois pour renforcer le modèle économique de ses participations, pour leur offrir des solutions distinctives sur leur marché et pour les accompagner vers une performance environnementale et sociétale, gage d’une pérennité économique ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser