Auteur/autrice : Samba Camara

Journaliste mauritanien, a travaillé à Biladi à partir de 2008. Tour à tour rédacteur au Rénovateur Quotidien, Taqadoumy, Cridem, il s'oriente progressivement vers les sujets d'ordre économique et financier. Aime la lecture et les voyages.

La Commission nationale des hydrocarbures (CNHY) de Mauritanie, qui exerce un monopole sur l’exportation des hydrocarbures et qui en importe chaque année pour 750 millions USD, assouplit les conditions de participation à son marché de fourniture d’essence, gasoil, fioul et kérosène pour le premier semestre de 2023. En effet, son appel d’offres -traditionnellement ouvert aux traders ayant réalisé un chiffre d’affaire d’au moins égal à 4 milliards USD pour les trois derniers exercices- est ouvert cette fois-ci aux sociétés dont le chiffre d’affaires pour les 3 derniers exercices est égal au moins à 3 milliards USD. Par la révision de…

Suite...

L’Autorité de régulation (Are), l’entité chargée, en Mauritanie, de la délégation de services publics (eau et électricité) et de l’attribution de licences GSM, serait-elle un éléphant blanc ? Plus coûteuse que rentable ? La question mérite d’être posée à la lecture des chiffres officiels. En effet, l’établissement public à caractère industriel et commercial doté d’un budget de 14 841 333 UDS dont les recettes se sont élevées à 8 713 634 USD, réalise un résultat net de 92 151 USD à l’issue de l’exercice 2021. C’est ce qui ressort d’un rapport annuel publié récemment par l’autorité. La manne dont elle…

Suite...

La Société nationale industrielle minière (Snim) -propriété de l’Etat mauritanien à hauteur de 78,35% qui a enregistré un chiffre d’affaires record de 1,647 milliards USD pour un résultat net de 879 millions USD en 2021- planche actuellement sur l’exploitation de sa mine de minerai de fer de F’Derick, localité du nord de la Mauritanie. L’entreprise dont le bon fonctionnement pâti d’indisponibilités d’alimentations électriques est en effet en quête d’une firme  pour la réalisation d’une ligne électrique aérienne. Le contrat d’électrification vient en amont de la réalisation du projet dit  F’Derick qui porte sur une mine dont les réserves sont estimées…

Suite...

Le gouvernent mauritanien poursuit ses efforts pour sauver l’investissement de 352 millions USD consenti dans la construction d’un  port multifonctionnel  à  N’Diago  par l’ex-président Mohamed Aziz. Les travaux avaient été lancés en 2016. Le gouvernent mauritanien poursuit ses efforts pour sauver l’investissement de 352 millions USD consenti dans la construction d’un port multifonctionnel à N’Diago par l’ex-président Mohamed Aziz. Plusieurs sources estiment qu’aucune étude de positionnement stratégique n’avait été réalisée par rapport aux ports voisins. En effet, après avoir recruté une firme pour l’étude de positionnement stratégique – plusieurs sources estiment qu’aucune étude de ce genre n’avait été réalisée par…

Suite...

La Société nationale industrielle minière(SNIM), dont le capital est contrôlé à 78,35% par l’Etat mauritanien, améliore ses ventes. L’entité a enregistré en 2021 un chiffre d’affaires record de 1,647 milliard USD avec une augmentation de 35% par rapport à 2020 (1,221 milliards USD). Le résultat net réalisé sur l’année écoulée quant à lui a atteint 879 millions USD. C’est ce qui ressort du rapport 2022 de l’entreprise fleuron de l’économie nationale mauritanienne. Les exportations vers la Chine, principale clientèle de la Snim, représentent à elles seules 66% du chiffre d’affaire réalisé en 2021. L’empire du milieu a acquis en fait…

Suite...

Ahmed Salem El Arbi, cadre de la Société nationale industrielle et minière de Mauritanie (Snim), est nommé à la tête de la Société nationale des aménagements agricoles et travaux (SNAAT). Sa nomination intervient dans un contexte marqué par la volonté affichée des pouvoirs publics d’engager le pays sur la voie de l’autosuffisance alimentaire ou, à défaut, de réduire la dépendance du pays vis-à-vis de l’étranger en particulier du voisin marocain d’où viennent tous les produits frais (légumes et fruits) mis en vente sur les marchés mauritaniens. Apporter une contribution à la réalisation de cette ambition sera le principal défi qu’Ahmed Salem El…

Suite...

Elle vient d’annuler la shorlist des entreprises pré-qualifiées pour l’étude de faisabilité en PPP du projet d’alimentation en eau potable du nord de la Mauritanie. D’un budget prévisionnel de 3 milliards d’euros, ce chantier dont la fiche sommaire a été réalisée par le géant britannique Mott Macdonald  est le plus gros projet de la Zone franche de Nouadhibou (ZFN). Les entreprises présélectionnées en juillet 2020 doivent prendre leur mal en patience. Il s’agit d’Ernst & Young ;  PwC (tous deux membres du Big Four) ; Artelia recruté  en 2019 pour le volet consulting du méga projet électrique de la Société…

Suite...

Les autorités mauritaniennes tentent de relancer le projet du  complexe sucrier de Foum Gleita, une localité située au sud du pays. Elles sont en quête d’un consultant (firme) pour l’étude de faisabilité en PPP du projet. L’idée de réalisation d’un complexe sucrier – qui comprend un périmètre industriel de culture de canne à sucre d’une superficie de 8 000 hectares irrigué depuis le barrage de Foum Gleita, d’une usine capable  de  produire 110 000 tonnes de sucre par an, d’ une unité de production d’énergie électrique et deux unités de production  d’aliments de bétail et de fertilisants – d’un montant…

Suite...

Le Conseil de Politique Monétaire de la Banque Centrale de Mauritanie a tenu une réunion le vendredi 28/05/2021, sous la présidence de Monsieur Cheikh El Kebir Moulaye Taher, Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie.Au cours de cette réunion, le Conseil a suivi une présentation sur l’analyse de l’évolution récente de la conjoncture économique nationale et internationale.Sur le plan international, la reprise économique mondiale reste tributaire de l’évolution de la pandémie de Covid-19. La campagne de vaccination et le déconfinement en cours dans la plupart des pays développés et émergents suscitent l’optimisme pour une amélioration rapide des perspectives de croissance…

Suite...

Mohamed Ahmed Salem Bouna Moktar, directeur général adjoint et membre du conseil d’administration de la Banque El Amana (BEA), a été élu à la tête de la Fédération des institutions financières (FIF), l’une des onze fédérations de l’Union nationale du patronat mauritanien (UNPM). Il succède à Moulaye Ould Abass, PDG de la Banque mauritanienne de commerce internationale.L’élection s’est déroulée entre la seconde génération des banquiers mauritaniens. Le gagnant est en fait le fils de Ahmed Salem Bouna Moktar, l’homme d’affaires qui a racheté la Banque de l’habitat, institution à capitaux mixtes, puis rebaptisée du nom Banque El Amana dont il…

Suite...

L’américain CWP Global s’apprête à réaliser en Mauritanie un projet Power To X de 30 GW soit 30 000 MW. D’un coût global de 40 milliards USD, ce projet est le plus gros du genre jamais réalisé au monde. La  signature du protocole d’accord   par le ministre mauritanien du Pétrole de l’Energie et des Mines (MPEM) Abdessalam Ould Mohamed Saleh  et Mark Crandall, CEO de CWP Global, a été annoncée aujourd’hui dans un communiqué émanant du MEPP. Appelé AMAN, le projet sera développé au nord de la Mauritanie sur un site désertique d’environ 8500 km². L’objectif est de créer «un vecteur d’exportation…

Suite...

Dy Ould Zeine, jusque-là ministre du Développement rural de la Mauritanie, a été nommé ce mercredi 26 mai, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. Il remplace Abdel Aziz Ould Dahi qui, lui-même, hérite du portefeuille de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration au sein du gouvernement du premier ministre Ahmed Ould Bilal. Cette nomination intervient dans un contexte marqué par une baisse drastique des recettes de la pêche, second pilier de l’économie nationale mauritanienne ; le maintien d’un accord léonin avec la société chinoise Poly Hong Dong dénoncé dans le rapport de la…

Suite...

Le ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines présélectionne 5 candidats pour la réalisation d’une évaluation environnementale et sociale stratégique du secteur des hydrocarbures en Mauritanie (EESS). Ainsi, le consortium The Ciera Group (Canada) ; Strategia Worldwide dirigé par Sir Richard Shirref, général britannique à la retraite qui occupa des hautes fonctions au sein de l’OTAN, et le Nouakchottois Meen&Meen – pionnier dans le domaine du consulting en matière d’hydrocarbures en Mauritanie – sera en concurrence avec le portugais Nemus ; les britanniques Xodus et RSK Environment Limited ainsi que le malien ID Sahel qui entend emboiter le pas…

Suite...

Le génie militaire mauritanien remporte deux nouveaux contrats publics pour un devis total de 10,456 millions USD. Il s’agit du marché de mise en place d’une station de dessalement de l’eau de mer à Nouadhibou, la capitale économique située au nord du pays, et du marché d’installation d’une station de traitement de l’eau de surface à Boghé, une localité agro-pastorale située dans le sud-ouest du pays et dont les terres arables sont convoitées.    Il gagne les marchés auprès des pouvoirs publics à l’issue d’une procédure d’entente directe. La grande muette n’est pas à son coup d’essai. En effet, depuis l’accession du président Ghazouani au pouvoir, celle-ci…

Suite...

Le consortium Franklin/Finexem recruté en décembre 2020 afin d’aider la Mauritanie à gérer sa dette extérieure vient de révéler que le niveau d’entendement du pays est de l’ordre de 5 milliards USD. Soit plus de 60% du PIB du pays qui est estimé à 7,448 milliards USD. S’agissant du  service de la dette, il est de plus de 200 millions USD, selon Franklin et son partenaire Finexem. Le groupement vient d’entamer la seconde étape de sa mission qui consiste à élaborer pour la Mauritanie la meilleure stratégie de négociation de sa dette extérieure. L’économie mauritanienne a été fortement impactée par la pandémie du coronavirus. Le…

Suite...

Selon une source proche du dossier, la Société nationale industrielle minière (SNIM) – qui en Mauritanie exerce un monopole sur l’extraction et l’importation du minerai de fer – pré-qualifie 8 entreprises et groupements pour la sous-traitance de trois gisements miniers à Zouerate au nord du pays. Il s’agit du français Sogea Satom; de l’espagnol Epsa, l’entité dont le siège social est à Madrid et qui est connue en Mauritanie pour avoir travaillé sur le projet de cuivre du canadien MCM filiale de First Quantum ; de l’espagnol Moviementos de Tierra; du portugais Mota-Engil Engenheria e Construção et de son partenaire…

Suite...

Fleuron de l’économie mauritanienne, la Société industrielle minière (SNIM) a réalisé un bénéfice de 579 millions USD en 2020, contre 288 millions USD en 2019. C’est ce qui ressort d’une note publiée depuis quelques jours par l’entreprise. Pour sa part, le chiffre d’affaires s’est établi à 1,2 milliards USD, en progression de 39% par rapport à l’an 2019 (880 millions USD). Une embellie qui aura permis à la SNIM d’améliorer sa contribution à l’économie mauritanienne. En 2020, 10% de recettes budgétaires de l’Etat mauritanien proviennent de vente de minerai de fer de la société qui a, elle seule, assuré 43%…

Suite...

Mohamed Abba Sidi Jeilany a été nommé directeur général de la Commission nationale de contrôle de marchés publics le 5 mai 2021. Il succède à Thiam Zakaria qui hérite d’un poste de conseiller au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation.Diplômé de l’ENA de Nouakchott, de l’Institut International d’Administration et de l’Université d’Auvergne en France…, Mohamed Abba Sidi Jeilany est inspecteur vérificateur à la Direction du Trésor et de la comptabilité publique à partir de 1986.Après huit ans de services, il bénéficie d’une promotion qui lui permet d’intégrer le poste de contrôleur des ordonnateurs et des comptes comptables publics avant…

Suite...

Déjà mis en accusation pour plusieurs crimes économiques et financiers et placé sous contrôle judiciaire, l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz doit faire face aussi à une plainte en diffamation. Remontés par les propos de l’ancien raïs qui les accuse de corruption, des  parlementaires viennent en effet d’introduire une plainte en diffamation par l’entremise de leurs avocats, en l’occurrence maîtres Mohammadi Baba, Mohamed Ould Ely et Diagana Ibrahima. Au cours d’une conférence de presse organisée le 28 avril 2021, Mohamed Ould Abdel Aziz avait laissé entendre que les députés ont souscrit à l’enquête parlementaire sur sa gouvernance qui couvre la période 2008-2019,…

Suite...

Ahmed Salem Ould Abderraouf, directeur général de la Société mauritanienne des industries de raffinage (Somir) retient Servirim, une PME basée à Nouakchott, pour le démantèlement de la raffinerie de pétrole de Nouadhibou et les travaux de sécurisation des installations annexes contre les risques d’incendie et de pollution pour un montant global d’environ 640.000 USD. La raffinerie située en bordure de mer est à l’arrêt depuis 2001. Ses installations annexes (appontement de débarquement et cuves de stockage) ont été réhabilitées grâce à un investissement de 28 million USD. Le recrutement de l’entreprise vient en prélude au projet de réalisation d’un complexe…

Suite...

Une entreprise fictive soumissionne et remporte un marché de la Délégation générale à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion Taazour dont le Haut conseil stratégique présidé par le chef de l’Etat Ghazouani comprend tous les ministres clés du gouvernement mauritanien. Il s’agit du Bureau d’Architecture, d’Urbanisme, Bâtiment et de Travaux Publics (AUBTP) qui tantôt est nigérienne, tantôt nigériane.L’entreprise fictive avait été déclarée en septembre 2020 gagnante, en groupement avec un bureau de conseils mauritanien, du contrat relatif aux études de localités non desservies et l’élaboration des études techniques et dossier d’appel d’offres pour la réalisation d’adductions en eau…

Suite...

La Banque centrale de Mauritanie (BCM) vient de lancer un avis à manifestation d’intérêt d’appel afin de sélectionner un consultant individuel chargé d’une étude diagnostique des flux de paiements. Le contrat de recrutement d’un tel consultant revêt un caractère tout particulier pour les autorités de la BCM, puisqu’il permet de renseigner et d’orienter la politique de changement, de même que les stratégies concernant les moyens de paiement électroniques, ainsi que les mesures d’accompagnement à cet effet. Il s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la modernisation des infrastructures financières (PAMIF) de la banque des banques financé par la Banque africaine de…

Suite...

Ernst & Young (membre du Big Four) vient de proroger sa mission d’élaboration d’une  stratégie d’affaires pour la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM), l’entité qui gère les parts de l’Etat mauritanien dans les projets miniers et d’hydrocarbures. L’avenant – au contrat d’élaboration de la stratégie attribué à EY en décembre 2020 – est d’un délai de 5 mois et d’une incidence de 142 mille USD. Le  marché entre dans le cadre du Projet d’appui aux négociations de projets gaziers et au renforcement des capacités institutionnelles de la Mauritanie (PADG)   initié par le ministère du Pétrole sur financement de la Banque…

Suite...

La Tunisienne Wided Bendriss, experte en géosciences de pétrole, vient d’être recrutée comme conseillère de la Direction générale des hydrocarbures (DGH) du ministère mauritanien du Pétrole, de l’Energie et de Mines.Pour un montant de 150 mille USD et un délai de douze mois, l’ingénieure tunisienne va apporter assistance dans le traitement des dossiers relatifs à la mission de la DGH et la préparation de réunions avec les opérateurs. Elle organisera, en outre, des sessions de formation dans le domaine de G&G en faveur du personnel de la DGH et aidera à l’organisation du travail de suivi des opérations pétrolières et…

Suite...

La Société nationale d’aménagement de terrain et du développement de l’habitat plus connue sous son acronyme arabe d’Iskan évince Bis TP, propriété du président du patronat mauritanien en l’occurrence Mohamed Zein El Abidine, du contrat de sous-traitance  des travaux de  construction du mall d’Arafat à Nouakchott. Elle réattribue le marché à DID, une autre société de génie civil basée à Nouakchott, qui empoche ainsi une somme de 8,33 millions USD. Bis Tp – troisième candidat moins disant en lice pour le marché –  avait été déclaré gagnant pour 10,6 millions USD le 23 février 2021 du fait qu’il était le…

Suite...

Le groupe éponyme Bouamatou Société Anonyme (BSA) contrôlé par le banquier et homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou réduit de 50% le prix des cigarettes Marlboro dont il détient la vente exclusive en Mauritanie. L’objectif est de reprendre la main sur le marché du tabac dominé depuis quelques temps par des hommes d’affaires proches de l’ex-président Aziz actuellement inculpé pour une longue liste de présumés crimes économiques et financiers allant de l’enrichissement illicite au blanchiment d’argent sale. Sous le règne d’Aziz, le tabac importé par Bouamatou a été si fortement taxé qu’il a fini par perdre du terrain face aux nouvelles…

Suite...

Le 18 mars 2021, Abdel Baghy Ahmed Bouha et Mohamed Limam Bonna, deux anciens actionnaires de la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM), ont été placés sous mandat de dépôt et écroués sur décision du juge du deuxième cabinet d’instruction du tribunal de la wilaya de Nouakchott-Ouest, selon leurs avocats. Une mise au point émanant de défendeurs décrit par le menu le processus qui a conduit à leur emprisonnement. Elle parle de chantage. Tout est parti du 20 juillet 2019, d’après maîtres Mohamed Mahmoud Ould Sidi Ould Nah, Lô Gourmo Abdoul, Yarba Ould Ahmed Salah  et Bal Ahmed Al Tijani, les…

Suite...

L’ancien ministre Isselmou Sid El Moctar Lehbib a été nommé directeur général du Port de N’Diago, situé dans le sud-ouest mauritanien, à l’issue d’un conseil des ministres tenu le 17 mars 2021. Il a été ministre de l’Education, ministre de l’Hydraulique, ministre d’Equipement et des Transports, ministre de la Santé, entre février 2016 et août 2019.Isselmou prend les rennes d’un port qui a déjà coûté 352 millions USD, et dont les travaux ne sont pas encore totalement parachevés. La plateforme portuaire attend la réalisation d’un projet d’alimentation en eau à usage industrielle, et d’alimentation en électricité pour être fonctionnel. Nouakchott…

Suite...

Le ministre mauritanien de l’Economie et de la Promotion des secteurs productifs, Kane Ousmane, a obtenu une subvention de 5 millions d’euros ce mardi 16 mars auprès de l’Agence française de développement (AFD). Second volet d’une subvention totale de 10 millions d’euros, l’enveloppe contribuera d’une part au renforcement du dispositif de réponses d’urgence aux chocs climatiques, et d’autre part, à doter la Mauritanie d’un dispositif de protection sociale adaptative capable de s’adapter face aux crises. Cette subvention de 5 millions d’euros vient compléter le financement de la Banque mondiale du Projet d’appui aux filets sociaux entré dans sa deuxième phase…

Suite...

Le pole anti- corruption du parquet  de Nouakchott a décidé ce jeudi 11 mars  de poursuivre l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz pour dissipation de biens publics mobiliers et immobiliers, perception d’avantages matériels indus auprès d’une institution publique, intervention dans des actes commerciaux incompatibles avec la qualité de fonctionnaire en recevant et en acceptant des intérêts de contrats et adjudications, octroi d’avantages indus dans des marchés publics, trafic d’influence, abus de fonctions, enrichissement illicite, recel de produit du crime, entrave à la justice, blanchiment d’argent…. D’autres personnalités sont également poursuivis pour les mêmes faits. Il s’agit des anciens premiers ministres Yahya Ould…

Suite...

Mohamed Ould Abdel Aziz, président mauritanien entre 2008 et 2019, mis en cause dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire (CEP)  sur sa gouvernance, continue de garder le silence face aux enquêteurs de la brigade de répression des crimes économiques et financiers. Pendant ce temps, ses anciens collaborateurs cités dans le même cadre continuent de perdre leur fonction sous le nouveau régime. Plusieurs ministres de l’ancien chef d’Etat cités dans le rapport de la CEP ont répondu à la convocation du parquet à partir du mardi 9 mars, dont l’ex-Premier ministre Yahya Ould Hadémine. Les débats se sont  déroulés  hors du champ de…

Suite...

Les limogeages se poursuivent pour les ministres et hauts fonctionnaires cités dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire (CEP) sur la gouvernance de Mohamed Ould Abdel Aziz, président mauritanien de 2008 à 2019. Après Moktar Ould Djay qui a été remplacé à la tête de la Société nationale industrielle et minière (SNIM) par Mohamed Vall Telmidi ce 8 mars 2021, c’est au tour de Dia Malal Moktar de céder son poste de ministre secrétaire général du gouvernement à Diallo Amadou Samba. C’est un communiqué lapidaire daté de ce mardi 9 mars émanant de la présidence de la République qui annonce le…

Suite...

Mohamed Vall Ould Telmidi a été proposé ce lundi 8 mars par l’Etat mauritanien, actionnaire majoritaire de la Société nationale industrielle et minière (SNIM), pour assurer l’intérim de l’administrateur directeur général (ADG) Moktar N’Diaye dont le nom est cité dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur la gouvernance de l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz. Le promu a occupé plusieurs postes au sein de la société, dont le dernier en date est celui de directeur commercial. Il devra assurer l’intérim de Moktar Djay qui, tout comme une kyrielle d’anciens ministres et l’ex-président Aziz, est convoqué ce mardi 9 mars par…

Suite...

Le PIB  mauritanien, impacté par la pandémie du coronavirus, a connu une croissance négative  de -2% en 2020. C’est ce qui ressort d’une interview du ministre des Affaires économiques et de la Promotion de secteurs productifs, Kane Ousmane, publiée par le journal officiel Horizons Magazine dans sa livraison du mois de mars. Hormis les mines  – premier pilier de l’économie nationale –, tous les autres secteurs ont connu une baisse de recettes. Le commerce a connu une chute de plus de 9%, le transport une baisse de 3%. L’activité manufacturière a fortement baissé enregistrant un taux de -4%. La très forte baisse du sous…

Suite...

Les sociétés Elif et EGK établies respectivement à Nouakchott et Bamako ont été retenues provisoirement par le ministère mauritanien du Développement rural pour la réalisation d’un projet de génie civil d’un montant d’environ 3 millions USD. Il s’agit des travaux de réhabilitation de 62 km de digue piste et ouvrages connexes situés dans la région agro-pastorale du Brakna (sud-ouest de la Mauritanie). Le projet qui vient d’être attribué à titre provisoire à Mohamed Limam (DG d’Elif) et Mamadou Konaté (patron d’EGK) est financé par la Banque africaine de développement (BAD) et entre dans le cadre du Programme (mauritanien) d’appui à…

Suite...

Dans un communiqué daté du 26 février 2021, la Banque Mondiale «exprime ses préoccupations au sujet des questions foncières soulevées par les manifestants et les implications liées aux travaux de réhabilitation de 25 hectares au profit de la coopérative d’Ibn Khaldoum (village de Ferallah), dans le cadre du projet d’appui à l’initiative pour l’irrigation au Sahel». Les habitants de Ferallah, village de la région du Brakna situé dans le sud-ouest mauritanien, sont mobilisés ces jours-ci contre ce qu’ils qualifient d’expropriations de leurs terres. Le fait n’est pas nouveau en Mauritanie. Au début des années 90, plusieurs villages du sud et…

Suite...

Le Génie militaire mauritanien et  la Société nationale d’eau (SNDE)  obtiennent les faveurs  du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement  qui s’était  prononcé récemment contre les marchés de gré à gré. Les deux entités viennent d’enlever deux contrats hydriques d’un montant global de 3,99 millions USD conclus à l’issue d’une procédure d’entente directe. Pour 2,71 millions USD, la SNDE va exécuter les  travaux de renforcement de I’AEP d’Atar capitale régionale de l’Adrar située au nord de la Mauritanie. Le Génie militaire quant à lui remporte la réalisation du réseau de distribution d’eau potable de Tarhil (Nouakchott), dispose d’un délai d’exécution de 4 mois et empoche 1, 28…

Suite...

La Banque centrale de Mauritanie a décidé d’annuler la procédure d’attribution de son marché de mise en place d’un data center. La banque qui va déménager sous peu pour s’installer dans l’immeuble flambant neuf situé au cœur de Nouakchott qu’il a racheté à la SNIM annule du coup la liste de pré-qualification qu’elle avait publiée en janvier dernier.Cela au grand dam du consortium IPT Power-Tech (Maroc)/Techno-Systems (Mauritanie) qui avec une offre 740 000 USD était bien parti pour gagner le marché mise en place et maintenance d’un centre de données pour une période de cinq ans.Beaucoup moins disant, le consortium…

Suite...

L’administrateur civil et ancien directeur général de Radio Mauritanie en l’occurrence Sidi Maouloud Brahim a été nommé secrétaire général de l’Autorité de la Zone franche de Nouadhibou (ZFN), ce mercredi 17 février.Il remplace Bowba Mint El Khaless elle-même nommée directrice de l’administration et des moyens de la Cour des comptes. Il devra contribuer aux efforts qui visent au redressement de la situation de l’entité dont il est désormais le secrétaire général.Créée en 2013 dans le but d’attirer l’investissement ; encourager le développement du secteur privé; promouvoir le développement de Nouadhibou (capitale économique de la Mauritanie) …la zone franche reste perçue…

Suite...

Jules Dia Kouabo, basé à Nouakchott, remporte le marché de recrutement d’un  consultant spécialisé dans le domaine de la certification  du  ministère mauritanien du Pétrole de l’Energie et des Mines. Il dame le pion à quatre candidats  qui étaient en lice pour le  contrat. Sa mission consistera à épauler la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM), bras commercial du ministère du Pétrole,  à améliorer ses performances et la confiance des partenaires. Jules Dia est le deuxième africain – après le juriste nigérian Bede Nwete chargé de former le personnel de la SMHPM à la rédaction d’accords d’associations…

Suite...

L’African Development Foundation (ADF) – une entité publique créée en 1980 par le Congrès américain – a décidé de verser  20 millions USD en vue de booster l’économie en milieu rural mauritanien. Un protocole de coopération a été signé en ce sens ce vendredi 5 février par C.D Glin, président de l’institution, et Dy Ould Zein, ministre mauritanien du Développement rural de Mauritanie. Le versement du financement sera étalé 5 ans et orienté vers le développement agricole, l’élevage et les énergies renouvelables. Le ministère du Développement rural a promis de  veiller sur la gestion de l’enveloppe dans le but de garantir la réalisation des…

Suite...

Chantiers navals de Mauritanie (CNM) amorce son projet d’extension. L’entité publique basée à Nouadhibou – capitale économique de Mauritanie –  qui revendique une place de leader en construction et réparation des navires en polyster dans la sous-région vient de lancer deux appels d’offres afin de recruter une entreprise pour les travaux visant à rendre opérationnel son deuxième hangar de production de navires et un bureau d’études chargé de l’étude de faisabilité de son projet de mise en place d’une plateforme de  carénage (service d’après vente). Ce projet d’extension intervient dans un contexte marqué par la baisse drastique des recettes de la pêche –  fortement impactées par…

Suite...

Les sociétés Assainissement travaux transport et maintenance (ATTM) et Mauritanienne de travaux et construction (MTC) ont remporté le 20 janvier 2021, un avenant au contrat de réhabilitation et d’élargissement d’un tronçon routier de 50 km de l’axe goudronné Nouakchott /Boutilimitt d’une incidence financière d’1,696 million USD et un délai de cinq mois. Filiale génie civil de la société minière SNIM, ATTM est le numéro 1 mauritanien de construction de routes avec un capital social de 27 millions USD. MTC, propriété de la famille Ghaddé qui est active dans les mines, l’agro-alimentaire, l’importation des denrées alimentaires, le secteur bancaire, les hydrocarbures…

Suite...

Les autorités mauritaniennes qui ont misé sur la prospection aurifère artisanale et semi industrielle  afin de résorber le chômage ont-elles réussi leur pari ? Si l’on croit le premier ministre Mohamed Ould Bilal, on répondrait sans doute par l’affirmatif. Dans un discours bilan-programme prononcé ce mercredi 27 janvier à l’Assemblée nationale à Nouakchott, Ould Bilal a brossé un tableau idyllique de l’orpaillage dans le pays. D’après lui, l’exploitation artisanale a produit 5 600 kilogrammes d’or pour une valeur de plus de 27 millions USD durant l’année 2020, et créé plus de 45 000 emplois directs et de 97 000 emplois indirects. Ces…

Suite...

L’Union pour la République (UPR), parti au pouvoir et formation majoritaire à l’Assemblée nationale, propose Habib Ould Brahim Diah pour la présidence de la Haute cour de Justice chargée de juger les crimes économiques commis sous la présidence de Mohamed Ould Abdel Aziz, chef d’Etat mauritanien de 2008 à 2019. La proposition du parti au pouvoir tombe dans un contexte où l’on annonce comme imminente la transmission du dossier des crimes économiques et financiers au parquet. Ces crimes vont de marchés octroyés illégalement au détournement pur et simple de deniers publics en passant par le pillage des ressources. L’ex-président Aziz…

Suite...

Le ministre de l’Equipement Mohamedou Ahmedou Ould M’Haimid a retenu le cabinet Mauritanian Consulting Group (MCG) pour l’étude de faisabilité de la route Keur Macene-N’Diago longue de 40 km d’un montant de 3 550 000 MRU soit 97 OOO USD. Afrecom (Mauritanie), BECR (Mauritanie) /AECO (Québec), CIRA (Mali)/SGIE (Mauritanie) et PEP Engineering (Tunisie) étaient également en course pour le contrat. Fondé et dirigé par un ancien de HEC Paris et de la Sorbonne en l’occurrence Abderrahmane Mohamed Saleh, MCG disposera d’un délai de trois mois pour réaliser une étude de faisabilité socio-économique ; socio-environnementale et technique détaillée avec la production du…

Suite...

Le consortium IPT Power-Tech (Maroc)/Techno-Systems (Mauritanie) est pressenti pour la mise en place d’un data center à la Banque centrale de Mauritanie (BCM). D’un montant de 740 000 USD, son offre relative à la  mise en place et la maintenance d’un centre de données pour une période de cinq ans est de loin la meilleure. IPT Power-Tech/Techno-Systems devance la société CDI de Mohamed Zein El Abidine qui agit en tant que chef de file d’un groupement qui comprend en outre Smart  Solution et le Tunisien  Nouvameq.  L consortium devance aussi le candidat espagnol Alfactec  Systemas, filiale du groupe Alfatec dont le siège social est…

Suite...

Mis en cause pour corruption, Mohamed Ould Abdel Aziz, au pouvoir entre 2008 et 2019, a refusé de signer les procès verbaux de ses auditions ce 7 janvier 2021. Resté silencieux tout au long des interrogatoires subis à la brigade de répression des crimes économiques  et financiers, l’ex-président mauritanien se refugie encore derrière l’article 93 de la Constitution mauritanienne pour justifier son refus. L’article en question  dispose : « Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison. Il ne peut être mis en accusation que par les deux Assemblées statuant…

Suite...

La Mauritanie inaugure l’ère de la 4G. En effet, l’une des trois sociétés de téléphonie mobile et des services internet actives dans le pays en l’occurrence Moov Mauritel (filiale de Maroc Telecom) annonce en ce début d’année 2021 le lancement de ce service. L’opérateur Mattel (contrôlé à 51% par Tunisie Télécom) et Chinguitel, filiale de la société soudanaise Sudatel – attributaires eux de la licence 4G le 10 novembre dernier – ne devraient pas tarder à lui emboîter le pas.Le lancement de la 4G intervient dans un contexte marqué par des sanctions pécuniaires d’un montant global de 2,44 millions USD…

Suite...

Fleuron de l’économie mauritanienne, la Société nationale industrielle minière (SNIM) cherche sous-traitant chargé du terrassement de trois gisements situés à Zouerate dans la région du Tiris Zemour au nord de la Mauritanie. Son appel à manifestations d’intérêt intervient dans un contexte favorable où le prix de la tonne du fer atteint 130 USD battant ainsi un record vieux de sept ans. Par le recrutement d’un sous-traitant, la SNIM vise à accroitre sa production et par ricochet ses profits. L’entreprise minière compte recevoir les manifestations d’intérêt des candidats intéressés par son marché de sous-traitance au plus tard le 29 janvier 2021.…

Suite...