IndustrieMauritanie : La zone franche de Nouadhibou fait du...

Mauritanie : La zone franche de Nouadhibou fait du surplace

-

Elle vient d’annuler la shorlist des entreprises pré-qualifiées pour l’étude de faisabilité en PPP du projet d’alimentation en eau potable du nord de la Mauritanie. D’un budget prévisionnel de 3 milliards d’euros, ce chantier dont la fiche sommaire a été réalisée par le géant britannique Mott Macdonald  est le plus gros projet de la Zone franche de Nouadhibou (ZFN).

Les entreprises présélectionnées en juillet 2020 doivent prendre leur mal en patience. Il s’agit d’Ernst & Young ;  PwC (tous deux membres du Big Four) ; Artelia recruté  en 2019 pour le volet consulting du méga projet électrique de la Société mauritanienne  d’électricité (Somelec) d’un montant de plus 300 millions $, dU cabinet Egis qui est chargé du  suivi du projet d’extension du port de Nouakchott d’un montant  de 390 millions $, d’IDEA Consult, de  Taylor Wessing…

Le marché de recrutement d’une firme pour l’étude de faisabilité en PPP de l’AEP du nord de la Mauritanie est déclaré infructueux en raison d’un dépassement budgétaire jugé non soutenable par les ressources du projet, affirme la ZFN.

Ce projet vise à répondre aux besoins industriels et domestiques des régions de  l’Inchiri , l’Adrar, du Tiris Zemmour et de Nouadhibou qui se trouvent au nord de la Mauritanie et où se concentrent les activités minières.

Samba Camara
Journaliste mauritanien, a travaillé à Biladi à partir de 2008. Tour à tour rédacteur au Rénovateur Quotidien, Taqadoumy, Cridem, il s'oriente progressivement vers les sujets d'ordre économique et financier. Aime la lecture et les voyages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X