Mauritanie : Servirim retenue pour le démantèlement de la raffinerie de pétrole de Nouadhibou

0
La raffinerie de Nouadhibou située en bordure de mer est à l’arrêt depuis 2001. Illustration


Ahmed Salem Ould Abderraouf, directeur général de la Société mauritanienne des industries de raffinage (Somir) retient Servirim, une PME basée à Nouakchott, pour le démantèlement de la raffinerie de pétrole de Nouadhibou et les travaux de sécurisation des installations annexes contre les risques d’incendie et de pollution pour un montant global d’environ 640.000 USD.

La raffinerie située en bordure de mer est à l’arrêt depuis 2001. Ses installations annexes (appontement de débarquement et cuves de stockage) ont été réhabilitées grâce à un investissement de 28 million USD.

Le recrutement de l’entreprise vient en prélude au projet de réalisation d’un complexe pétrolier à Nouadhibou, la capitale économique de Mauritanie. En effet, les pouvoirs publics mauritaniens planchent sur la construction en partenariat public privé de deux complexes pétroliers dont l’un à Nouakchott et l’autre à Nouadhibou. Les deux projets sont d’un capex de 215 millions USD. Leur faisabilité nécessite toutefois des études complémentaires.

Nouakchott compte en outre réaliser une extension du dépôt pétrolier de Nouakchott. Un appel d’offres est actuellement en cours en vue de sélectionner une entreprise chargée de travaux d’extension.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here