Mauritanie : cité par une enquête, le ministre Dia Malal remplacé par Diallo Amadou Samba

0
Diallo Amadou Samba

Les limogeages se poursuivent pour les ministres et hauts fonctionnaires cités dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire (CEP) sur la gouvernance de Mohamed Ould Abdel Aziz, président mauritanien de 2008 à 2019. Après Moktar Ould Djay qui a été remplacé à la tête de la Société nationale industrielle et minière (SNIM) par Mohamed Vall Telmidi ce 8 mars 2021, c’est au tour de Dia Malal Moktar de céder son poste de ministre secrétaire général du gouvernement à Diallo Amadou Samba.

C’est un communiqué lapidaire daté de ce mardi 9 mars émanant de la présidence de la République qui annonce le limogeage de Dia Malal. Ministre de la Justice sous Aziz, il avait été nommé par le président Mohamed Ould El-Ghazaouani au poste de ministre secrétaire général du gouvernement alors que son nom apparaissait dans le rapport de la Commission d’enquête parlementaire. Son remplaçant Diallo Amadou a fait un bref passage au gouverneur de Nouakchott nord de 2019 à 2020. Le dernier poste qu’il a occupé avant sa nomination comme gouverneur est celui de chargé de mission auprès du ministère de l’Intérieur. 

Selon la presse locale, Amel Mint Maouloud, actuelle directrice générale de la compagnie aérienne publique Mauritanie Airlines, et ministre des Transports sous l’ex-président Aziz, citée elle aussi dans le rapport de la CEP sur la gouvernance de ce dernier, est également sur la sellette et doit être remplacée incessamment à la tête de la compagnie.

Les ministres de l’ancien chef d’Etat cités dans le rapport de la CEP ainsi que l’ex-chef de l’Etat lui-même sont attendus aujourd’hui à la brigade de répression des crimes économiques et financiers. A en croire la presse locale, il est prévu que l’ex-président se rende aussi au Palais de justice de Nouakchott sur convocation du ministre de la Justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here