Rencontre entre le Gim–Uemoa et la presse togolaise

0

Le Groupement Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (GIM-UEMOA) a rencontré mercredi à Lomé, la presse togolaise pour une sensibilisation sur ses activités.

Axée sur le thème « Gim Uemoa, un outil d’intégration régionale et d’inclusion financière au service des administrations publiques-privées et des populations», cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de missions de vulgarisation qui s’est déjà tenue à Cotonou, à Bamako, à Dakar, à Abidjan, à Ouagadougou et au Niger.

Mis en place par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour porter la future plateforme d’interopérabilité des systèmes financiers digitaux dans le cadre de la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA, le GIM Uemoa a pour enjeu principal, indique-t-on, « d’élargir sa plateforme de traitement en partenariat avec tous les acteurs et leaders mondiaux de l’industrie des transactions numériques financières.

« De sa création en 2003 à la fin 2017, le GIM-UEMOA a vu son réseau passer de 48 à 130 Banques, Institutions financières et postales, Etablissements de monnaie électronique et Institutions de  Microfinances assurant les transactions monétiques pour plus de 5 millions de porteurs de cartes répertoriés dans les 8 Etats de l’UEMOA », a indiqué Blaise Ahoutanchété, le directeur général.

Au titre de réalisations, Gim Uemoa indique avoir permis l’interopérabilité entre plus de 110 banques offrant la possibilité à plus de 6 000 000 porteurs de cartes bancaires, de faire aisément leurs opérations de retraits et paiements sur plus de 9000 points d’acceptation ( GAB et TPE), des partenariats avec d’autres réseaux monétiques internationaux en l’occurrence MasterCard, Visa et Union Pay International, etc.

Au titre des perspectives, le GIM-UEMOA annonce qu’il « compte accompagner ses Membres à réussir leurs activités dans un contexte marqué par les bouleversements intervenus dans le monde des paiements électroniques et l’irruption d’innovations technologiques révolutionnaires ».

Dans cette optique, précise-t-on, des nouvelles orientations stratégiques ont été définies assorties d’objectifs prioritaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here