Cameroun: la police australienne enquête sur les licences minières de Sundance

0

Par Élisabeth K

7780890-3x2-700x467

D’après des informations relayées par le magazine Jeune afrique, l’australien Sundance Ressources, en charge du gisement de fer géant de Mbalam (au Congo-Brazzaville) et de Nabeba (Cameroun), fait l’objet d’une enquête de la police fédérale australienne, après la diffusion de plusieurs documents faisant état d’un cas de corruption présumé avec des proches de hauts responsables congolais.

Une investigation a été ouverte par la police fédérale australienne après qu’une enquête diffusée par l’Australian Broadcasting Corporation (ABC) et le groupe australien de médias Fairfax a cité plusieurs documents internes au groupe minier, reconnaît Sundance Ressources dans un communiqué publié ce jeudi 25 août 2016. L’entreprise minière indique avoir été contactée par la police fédérale australienne et se tenir prête à coopérer.

En cause, une rencontre présumée entre des représentants de la société et des proches de la famille Sassou Nguesso, dont il est fait état dans un dossier instruit et déposé au tribunal de Perth (Australie) par David Porter, un géologue employé par Sundance, qui a poursuivi la société pour des honoraires impayés. Les mines de Nabeba (Congo) et Mbalam (Cameroun) — dont le potentiel est estimé à 35 millions de tonnes par an de minerai de fer sur une période d’au moins dix ans — doivent en principe entrer en exploitation en 2019.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here