Bilan financier mitigé pour la Société Financière en Afrique en 2015

0

images (18)

La Société financière en Afrique (SFA), institution multilatérale basée à Lagos (Nigéria), annonce une baisse de 38% de son résultat global pour 2015, causée par la baisse des prix mondiaux des matières premières, en particulier le pétrole, les minéraux et les matières premières agricoles.

Le résultat global de la SFA est ainsi tombé à 70,3 millions de dollars en 2015, comparativement à 113,9 millions de dollars, l’année précédente, selon un communiqué publié en marge de l’assemblée générale annuelle de la structure, tenue le 5 avril.

Cependant, la SFA a relaté dans son communiqué que ses actifs totaux ont cru de 25%, passant de  2,4 milliards de dollars en 2014 à 3,2 milliards de dollars en 2015. Le revenu d’intérêt net a également augmenté de 39 %, soit 108,4 millions de dollars en 2015.

«Nous sommes heureux de signaler que, malgré les difficultés économiques, nous avons vu notre actif total croître de 25 % », a déclaré Andrew Alli, président et chef de la direction de la SFA.

Fondée en 2007 avec un capital de 1,26 milliard de dollars, la SFA a pour mission de répondre aux besoins de développement des infrastructures de l’Afrique, tout en recherchant un rendement compétitif sur le capital pour ses actionnaires.

Les pays membres actuels de la SFA comprennent le Nigeria (pays hôte), la Guinée-Bissau, la Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée, le Ghana, le Tchad, le Cap-Vert, le Gabon et la Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here