Présente sur le marché depuis déjà 17 années, La Protectrice Assurances, une société de courtage discrète jusque-là, se remet en selle et tourne désormais ses activités vers le Conseil et l’ingénierie. Une conférence de presse, animée par son président directeur général, José Kwassi Symenouh, a servi de lancement officiel vendredi 26 mai à Lomé.

Comment choisir une compagnie, quel type d’assurances est le mieux adapté aux besoins, comment expliquer les B-A BA du secteur, voilà les quelques nouvelles missions que s’est attribuée la société de l’ex directeur général de Nsia Assurances Togo. Cette orientation s’impose en raison d’un certain nombre de constats, explique le promoteur: le manque de reflexe des consommateurs à s’assurer, la façon lapidaire et rapide dont les contrats d’assurances sont montés parfois au détriment du client, les difficultés rencontrées en cas de sinistres, et les différends qui en résultent entre assureurs et assurés.

Par ailleurs, la nouvelle trouvaille de M. Symenouh, « fin connaisseur» de l’assurance togolaise avec 28  années de carrière, se positionne sur le volet « Conseil ».

A noter que la société projette d’ici quelques années, une expansion dans la zone CIMA. Outre le Togo, d’autres pays d’Afrique de l’ouest (Bénin, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Burkina-Faso, Sénégal, Guinée, Guinée Bissau) et d’Afrique centrale (Gabon, Congo, Tchad, Cameroun) sont visés. Elle « ambitionne d’être le nouveau courtier panafricain disposant d’un réseau intégré à l’échelle sous régionale, afin de participer à la croissance de l’écosystème des affaires africaines », souligne son directeur.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser