Le Bénin lance une première obligation synthétique de 55 milliards de FCFA

0

L’État béninois a lancé vendredi  8 septembre à Cotonou, une opération d’obligation synthétique à l’endroit des investisseurs. C’est la première opération du genre pour ce pays, et la deuxième dans l’espace UEMOA.

D’un montant de 55 milliards de FCFA, ce panier de titres de dette composé de plusieurs bons et obligations du Trésor du Bénin vise à financer une partie des financements prévus dans le cadre de l’exécution du budget 2017. On cite, entre autres, quelques travaux de construction de route, d’installation de centrale électrique et d’adduction d’eau potable dans des localités.

Avec des taux de pondération allant de 5 à 35%, l’opération prévue le 21 septembre constitue une occasion pour le Bénin d’améliorer le coût  de sa dette publique qui s’établit à 2.718,28 milliards de FCFA au 30 juin 2017 (soit 53% du PIB), composée de 45% de dette extérieure, elle-même représentant 22% du PIB béninois. Elle devra également aider à contribuer à la mettre en place un marché efficient et de titres benchmark, et concourir, par ailleurs, à la dynamisation du marché secondaire.

A noter que pour 2017, le pays a prévu lever environ 716,5 milliards de FCFA, dont 255,840 milliards de solde à financer sur le marché des titres publiques au 30 août 2017.

Le Bénin emboîte ainsi le pas à la Côte d’Ivoire qui procéde le 12 septembre 2017, au lancement de son obligation synthétique de 80 milliards de FCFA, un montant destiné à combler le déficit budgétaire.

Par Nephthali Messanh Ledy, Envoyé Spécial à Cotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here