L’Egypte veut se doter d’un train électrique

0

L’Egypte va bientôt lancer un projet de train électrique d’un coût de 255 millions de dollars. Selon les autorités, le train devra desservir la future nouvelle capitale administrative du pays et permettra d’économiser des millions de dollars en subventions aux carburants et réduire le trafic.

La construction du chemin de fer, qui va relier la ville d’Al-Salam, dans la banlieue du Caire à la nouvelle métropole située à l’est du Caire, devrait commencer dans deux à trois mois, a annoncé mardi le chef de l’Autorité nationale des tunnels (NAT), Tarek Gamal Al-Din.

Le projet sera financé par un prêt chinois remboursable sur une période de 20 ans.

Une fois terminé, le projet devrait permettre à l’Etat d’économiser 2,3 milliards de livres égyptiennes (130 millions de dollars) en subventions aux carburants, tout en réduisant le trafic des véhicules de 30% sur un axe reliant la capitale au Canal de Suez à la ville portuaire d’Ismaïlia, au nord-est du Caire. Le train pourra transporter quelque 340.000 passagers par jour.

Le chemin de fer, long de 68 km et dont l’essentiel sera posé au-dessus du sol, traversera la banlieue nord-est du Caire de Badr et Al-Shorouk, a déclaré Gamal A-Din au cours d’une conférence de presse au siège de l’Agence des tunnels (NAT).