6 nouvelles entreprises vont se faire coter à la Douala Stock Exchange (DSX)

0

L’information est de Jean Claude Ngbwa, président de la Commission des marchés financiers (Cmf) du Cameroun. Selon ce haut responsable, des mesures sont actuellement en cours, au sein du gouvernement, aux fins d’introduction de 6 sociétés en Bourse et du lancement d’emprunts obligataires par certaines entreprises d’économie mixte.

Pour l’heure, aucune information officielle n’a pu filtrer sur l’identité des entreprises concernées.

En attendant que ces futures entrées en bourse se concrétisent, le président de la Cmf, a également révélé quelques mesures proposées au gouvernement afin de dynamiser la bourse de Douala qui n’enregistre que trois entreprises sur sa cote depuis le lancement de ses activités, il y a 11 ans.

Ainsi, le régulateur du marché financier camerounais a suggéré au gouvernement de systématiser les opérations d’augmentation du capital des sociétés par le biais de la bourse ; de remplacer les subventions aux entreprises publiques par des opérations de levées de fonds à la bourse de Douala ; de contraindre les entreprises qui s’installent nouvellement sur le territoire camerounais ou qui prolongent leur licence d’exploitation de s’ouvrir au marché à hauteur de 15% à 20%, par appel public à l’épargne et d’amener les entreprises d’une certaine taille à s’ouvrir sur le marché boursier à hauteur de 15% à 20% par appel public à l’épargne.

Selon  le DG de la DSX, Pierre Ekoule Mouangué, entre 30 et 40 entreprises en activité au Cameroun remplissent tous les critères exigés pour lever les fonds et se faire coter sur ce marché financier local.

En incitant les entreprises à s’introduire à la Douala Stock Exchange à l’horizon 2020, la bourse de Douala pourrait atteindre une capitalisation boursière de 3 000 milliards de francs Cfa dans les compartiments des titres de capital (les actions) et de 1 000 milliards de francs Cfa dans le compartiment des titres de créance (obligations).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here