Le gouverneur de la Banque centrale égyptienne, Tarek Amer, a été nommé par l’Union des banques arabes comme le meilleur gouverneur de l’année de la Banque centrale arabe.

L’éminent banquier doit recevoir le prix de l’UAB à Beyrouth le 23 novembre lors d’une cérémonie réunissant plus de 1 000 banquiers.

C’est la deuxième fois que Amer se voit décerner la distinction de gouverneur de l’année de la Banque centrale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord en 2017. Plus tôt en août, GlobalMarkets, le journal des institutions de Breton Woods, a décerné le même titre au banquier égyptien.

La cérémonie de réception du prix GlobalMarkets est prévue à Washington le 14 octobre.

“La nomination de Amer est venue en raison de sa contribution à la stabilisation de la politique budgétaire, menant le programme de réforme économique de l’Égypte et en négociant avec le FMI (…)”, a déclaré Wessam Aboul Fotouh, secrétaire général de l’UAB.

L’Égypte sous la houlette de Amer a convenu en Août 2016 d’un programme de prêts de12 milliards de dollars sous trois ans auprès du FMI, lié à des réformes économiques ambitieuses qui comprennent des mesures d’austérité telles que des coupures de subventions et des hausses d’impôts.