bidc

La banque d’investissement et de développement de la Cedeao, BIDC, a officiellement annoncé ce lundi à Lomé, son emprunt obligataire par appel public à l’épargne, en vue de mobiliser un montant de 50 millions de f cfa sur le marché financier de l’Uemoa.

L’opération fait suite à une décision prise en juillet 2016 par le conseil d’administration de la banque régionale.

Avec un taux d’intérêt annuel de 6,10% sur une durée de 10 ans, l’emprunt dénommé «BIDC-EBID 6,10% 2017-2027» a pour arrangeurs et chefs de file, le consortium formé par la SGI Togo et CGF Bourse.

Le prix de l’obligation est de 10.000 F CFA, et la période indicative de souscription s’étend du 3 mai au 2 juin 2017. Les SGI mandataires peuvent toutefois prolonger, raccourcir ou déplacer cette période en cas de besoin après accord du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), précise le bras financier de la communauté économique ouest-africaine.

A noter que le produit de l’emprunt devra servir à financer les opérations générales de prêt dans la zone UEMOA, notamment dans les secteurs de l’industrie, de l’hôtellerie, de la finance, de l’énergie, du transport, de l’immobilier et des infrastructures. Au total, 9 projets sont mentionnés dans la note d’information rendue disponible par l’institution.

On cite, entre autres, la construction d’une centrale thermique de 120MW, une ligne de crédit pour une banque  et un projet d’extension des réseaux de distribution dans les grandes villes d’un pays de la zone. Les trois plus grands projets, avec un montant de 10 milliards de F CFA chacun.

 

C’est le 4e emprunt émis par la BIDC, après ceux de 2006, 2010 et 2014, dont elle s’est sorti avec un montant global de 106,6 milliards de F CFA.

Ce contenu pourrait également vous intéresser