adama-gayeDans une tribune à lire sur Financial Afrik English,  Adama Gaye se penche sur la problématique du choix, décisif, du prochain président de la Commission de l’Union Africaine. 

Le célèbre journaliste sénégalais rappelle le caractère inédit du  rendez-vous d’Addis Abeba, à la fin janvier. Les chefs d’Etat et chefs de gouvernement devront faire leurs  choix entre cinq candidats issus de toutes les diversités africaines. Adama Gaye appelle à choisir le meilleur candidat et à privilégier la compétence à la rotation géographique, le mérite à la géopolitique.

Le portrait robot de ce candidat idéal, lit-on entre les lignes, doit correspondre à celui des cinq qui dispose de la plus forte stature internationale. Le prochain président de la Commission de l’Union Africaine doit être doté de qualités de négociateur de classe mondiale, disposer d’une expérience des organisations internationales et jouir d’une longue expérience au service de l’Afrique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button