LeadersInstitutions internationalesLa RDC acquiert une participation supplémentaire dans Shelter Afrique

La RDC acquiert une participation supplémentaire dans Shelter Afrique

-

Après la Tanzanie qui a récemment augmenté son capital dans le financier panafricain du logement Shelter Afrique, c’est au tour de la  République démocratique du Congo (RDC) de passer à l’acte.

En effet, Kinshasa a annoncé mercredi 29 septembre, avoir acquis une participation supplémentaire de 0,94 % avec une injection de capital de 2,5 millions USD. Ce qui porte désormais portant ses parts à 1,68 %, contre 0,74 % auparavant.

Le pays rejoint ainsi neuf autres pays membres qui ont acquis une participation supplémentaire avec un capital supplémentaire cette année.

« Nous sommes reconnaissants au gouvernement de la RDC d’avoir pris cet engagement fort envers Shelter Afrique », a déclaré Andrew Chimphondah, directeur général de Shelter Afrique. Et d’ajouter : « nous aimerions jouer un rôle dans la fourniture de projets de logements à faible coût à grande échelle à Goma et dans d’autres parties de la RDC étant donné la grave pénurie de logements estimée à 4 millions de logements par le bureau de recherche du Centre d’excellence Shelter Afrique ».

L’instance  envisage des projets de logements à bas prix dans la ville de Goma, dans l’est de la RDC, abritant  plus d’un million d’habitants, qui a été touchée par l’éruption volcanique du mont Nyiragongo en mai dernier, déplaçant des milliers de personnes.

Le capital injecté atteint 22,7 millions USD

Shelter Afrique a indiqué que le capital supplémentaire total reçu des États membres s’élève désormais à 22,7 millions de dollars au cours du premier semestre 2021. Cette injection de capital, souligne-t-elle, est indispensable et contribuera grandement au renforcement de la structure du capital de l’entreprise. Ceci en vue de ses efforts de collecte de fonds pour lever les capitaux d’emprunt supplémentaires.

L’institution a annoncé la semaine dernière  avoir achevé le remboursement du solde de 186 millions USD dû à huit prêteurs avec trois ans d’avance. Ce remboursement lui ouvre la voie pour déployer son plan d’émission d’obligations, qui a été annoncé pour la première fois plus tôt cette année.

Dans cette optique, Shelter Afrique informe que des plans sont actuellement en cours pour enregistrer des obligations à la Bourse du Nigeria et à la Bourse de Nairobi.

Par ailleurs, le Kenya  arrive en tête des pays qui ont le plus augmenté leurs participations dans Shelter Afrique avec une injection de capital de 9,3 millions USD. Il est suivi  respectivement du Cameroun (3,53 millions USD), de la Tanzanie (2,67 millions USD), du Mali (2,06 millions USD) et du Rwanda (1,1 million USD). Les autres pays sont le Togo (0,58 million USD), la Côte d’Ivoire (0,57 million USD), Eswatini (0,32 million USD) et l’Ouganda (0,08 million USD).

Shelter Afrique appartient à 44 pays africains et à trois institutions de développement (la Banque africaine de développement, la Société africaine de réassurance et le Fonds de solidarité africaine).

Les cinq principaux actionnaires sont le Kenya avec 17,61 %, le Nigeria 13,15 %, la BAD 12,71 %, le Mali 5,54 % et le Ghana  5,28 %.

Ibrahima jr Dia
Economiste de formation, passionné des questions de développement, suit l'actualité financière africaine au jour le jour. Milite pour une Afrique nouvelle sans frontières et sans préjugés. A lu Marx, Adam Smith et Cheikh Anta Diop et aime échanger sur ces sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X