Kenya : le bénéfice net de Prime Bank dopé par les obligations

0

La banque kényane Prime Bank a enregistré un bénéfice net de 1,25 milliard de shillings (environ 12,5 millions USD) au premier semestre 2019, soit une hausse de 32% en glissement annuel.

Cette progression est notamment due à la stratégie de la banque qui a consisté à réduire les prêts au secteur privé (de 35,8 milliards à 34 milliards de shillings) pour investir plus dans les obligations de l’Etat (de 20,5 milliards à 36,6 milliards de shillings). Ainsi, les intérêts générés par les titres publics sont passés de 1,4 milliard de shillings à 2,2 milliards de shillings, contre une baisse de 2,2 milliards de shillings à 1,9 milliard de shillings pour les intérêts sur prêt.

Fondée en 1992, Prime Bank est active au Kenya, au Malawi, au Botswana, au Mozambique, en Zambie et en Zimbabwe. La banque a cédé,  en 2018, une participation minoritaire portant sur 24,2% de son capital à AfricInvest Azuez, un véhicule ad’ hoc créé par AfricInvest et Catalyst Principal, deux sociétés de capital-investissement,  portant sur montant de 5,1 milliards de shilings (près de 50 millions USD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here