Cacao : vers une baisse du prix d’achat aux paysans en Côte d’Ivoire

0

cacao

Les autorités ivoiriennes préparent une baisse du prix d’achat du cacao « bord champ » à la faveur de la campagne intermédiaire qui s’ouvre ce premier avril. La mesure était attendue depuis la fin de l’année avec la persistance de la chute des cours sur le marché international.

« Sur la période allant du 3 octobre 2016, début de la campagne principale 2016-2017, au 17 mars 2017, l’on note une baisse des prix internationaux de l’ordre de 27%, de 1 704 francs CFA à 1 239 francs CFA par kilogramme », a communiqué ce mercredi le gouvernement. Un niveau de prix à mettre en relation avec le prix d’achat aux paysans, maintenu jusque-là à 1 100 FCFA le kilogramme, laissant peu de marges aux autres intervenants de la filière.

Ce lundi, le Conseil café cacao (CCC) évoquait déjà la perspective d’une révision à la baisse du prix d’achat dans une adresse aux planteurs pour tenir compte de cette donne qui résulte d’un excédent d’offre, conséquence de la bonne récolte observée en Côte d’Ivoire et au Ghana, les deux principaux fournisseurs mondiaux de cacao. Les paysans ivoiriens qui perçoivent « au moins 60% du prix international » vont donc accuser une baisse substantielle de leur revenu, une mesure qui vise à mettre fin à la crise qui a secoué le secteur.

Il faut en effet rappeler qu’entre novembre et février derniers, la filière avait été paralysée par la suspension des exportations, du fait de la baisse des marges des exportateurs. Une situation qui avait eu pour effet collatéral la mévente de la récolte des paysans et l’accumulation des stocks de fèves aussi bien dans les ports que dans les zones de production. D’après le gouvernement, la situation est toutefois en phase de « normalisation » grâce aux « ressources de stabilisation » du CCC qui a pu compenser le manque à gagner des opérateurs et relancer les exportations.

Le réajustement du prix d’achat est attendu pour début avril, à l’ouverture de la campagne intermédiaire qui permet aux planteurs de commercialiser les fèves de leur seconde récolte. Et au stade actuel des cours internationaux, il faut s’attendre à prix d’achat autour de 720 FCFA soit une baisse de 35%.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here