Senegal: hausse contestée des tarifs de manutention au port autonome de Dakar

0

Screenshot_2016-01-25-18-08-59-1

Ce n’est plus le grand amour entre les cimentiers, les miniers et la filiale française, Necotrans. La pomme de discorde est la hausse des tarifs de manutention du terminal vraquier de Dakar appliquée par le logisticien français.

La hausse des nouveaux tarifs de manutention qui est entrée en vigueur le 1e janvier dernier est contestée par plusieurs clients du terminal vraquier du port de Dakar. Ces contestataires (Sococim Ciments du Sahel, Dangote Cement Senegal, Sénégal Mines, Somiva et Sephos) déplorent le blocage de leurs navires par Necotrans.

Pour le PDG de Necotrans, Gregory Quérel, cette augmentation du tarif de 2000 à 3645 F CFA, est le fruit d’une médiation conduite avec les autorités gouvernementales sénégalaises en 2015.

« Cette hausse participe au financement de l’amélioration de la sécurité et des capacités de traitement du terminal vraquier qui peut traiter aujourd’hui 24.000 tonnes », a expliqué le dirigeant français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here