Maroc : le secteur bancaire fortement exposé aux risques liés à l’immobilier selon Standard & Poor’s

0

Dans une note publiée sur la région Mena et la Turquie, l’agence de notation américaine Standard and Poor’s (S&P) fait part de la forte exposition du secteur bancaire marocain aux risques liés à l’immobilier.
«Le secteur bancaire marocain reste contraint par sa forte exposition aux risques liés à l’immobilier commercial. Ceci est reflété par les promoteurs surendettés qui font face à une diminution des transactions immobilières», précise-t-elle.
«Nous prévoyons que le total des prêts improductifs restera élevé au cours des deux prochaines années (environ 7%), l’acier, le tourisme, l’immobilier commercial et la construction enregistrant les pertes de crédit les plus importantes. En outre, nous n’excluons pas que les efforts en cours de la Banque centrale du Maroc (BAM) pour harmoniser la classification de ses prêts et l’augmentation des provisions générales puissent entraîner une baisse des indicateurs de qualité des actifs des banques marocaines», ajoute encore l’agence.
Selon l’institution, la rentabilité du secteur devrait toutefois rester élevée, avec une croissance des crédits estimée à 4% sur les deux prochaines années, malgré « l’impact de l’application de la nouvelle norme IFRS9 (adoptée en 2018, Ndr) ». Ceci, explique-t-elle, en raison du faible coût de la main-d’œuvre et d’une part importante des dépôts ne portant pas intérêt.
Quant à la croissance du crédit, l’agence l’attribue à la reprise de la croissance des entreprises et des prêts aux ménages « toujours dynamiques ». « Bien que les marges souffriront des taux d’intérêt bas et de la concurrence féroce dans le secteur bancaire marocain, nous prévoyons que les filiales africaines continueront de contribuer de manière positive à la performance financière des grandes banques marocaines», note l‘agence par ailleurs.
Le secteur bancaire marocain est l’un des plus développé en Afrique, et est considéré comme l‘un des moteurs du développement économique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here