Ecobank obtient un prêt de la banque néerlandaise FMO

1

La banque panafricaine Ecobank, basée au Togo, a annoncé lundi 12 février la clôture d’une facilité de crédit syndiquée de 5 ans à 200 millions de dollars US avec la Société néerlandaise de financement du développement (FMO)

Le prêt permettra à Ecobank de financer un certain nombre de filiales à travers son réseau de 36 pays africains, a indiqué la banque dans un communiqué de presse.

Il s’agit de la deuxième facilité de crédit syndiquée du Groupe Ecobank mise en place par FMO au cours des dernières années. Conformément aux objectifs stratégiques de développement du Groupe Ecobank, au moins 75% de la facilité de prêt sera destinée aux PME dans divers secteurs de l’économie.

Pour Ade Ayeyemi, PDG du Groupe Ecobank, « Ecobank est heureuse de conclure cet accord de financement avec FMO, qui a été en mesure d’amener un nombre important d’acteurs à la table de financement. La transaction améliorera grandement notre capacité à servir nos clients PME, qui continuent d’être un segment de marché très important pour nous. »

La banque néerlandaise qui a arrangé la syndication, a conservé une participation de 58,5 millions de dollars pour son propre compte auprès des autres contributeurs à savoir :  Deutsche Investitionsund Entwicklungsgesellschaft (DEG) pour 21 millions EUR, Proparco (21 millions EUR), Société belge d’investissement pour Pays en développement (BIO) (15 millions USD), Banque de développement autrichienne (15 millions USD), Blue Orchard (30 millions USD), Symbiotics (21,5 millions USD) et Oikocredit (10 millions USD).

1 COMMENTAIRE

  1. Quand cette banque sera t- elle solvable? De prets en prets, en passant par une grande cession de son capital aux arabes, et l’hypoteque de tous ses actifs, mais elle ne se retrouve pas. Sans offense, ne vaut il pas mieux de ceder cette banque a un (1) dollar symbolique a un entrepreneur et rendre le tablier? Une fois encore les managers africains ont prouve aux yeux de leur peuples qu’ils ne sont pas a la hauteur. Quelle honte!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here