Au sommaire de Financial Afrik 43

0

Au sommaire de Financial Afrik numéro 43 du 15 septembre au 14 octobre

Entretien exclusif avec :

Pathé Dione, Président de Sunu Finances Holding SAS: «L’arrogance coloniale ne passera pas !»

En juillet et août 2017, le groupe marocain Saham a acquis successivement les parts de Mamadou Talata, Ousmane Bocoum et Alioune Ndour Diouf dans Sunu Finances Holding SAS. Totalisant désormais 21% des parts de son concurrent direct, l’assureur marocain se retrouve dans un véritable cul de sac sans siège au Conseil d’Administration et, juridiquement, sans pouvoir avancer. « L’Arrogance coloniale ne passera  pas », déclare Pathé Dione de passage à Dakar au lendemain d’une Assemblée générale extraordinaire qui a verrouillé la compagnie.

Page 8-10


Editorial de Adama Wade:

Du rôle des économistes africains

page 4


Entretien exclusif avec :

Mamady Youla, Premier ministre de la Guinée:

« Le gouvernement Guinéen, à commencer par le Président et moi-même, soutient pleinement les initiatives du BES. Les objectifs du BES sont parfaitement alignés avec les priorités de développement de la République de Guinée. »

P16-18


Chronique de pierre Delval

Nos flux maritimes sont-ils protégés ?

p19


Le manager en question

Ousmane Amadou Sy: «L’Afrique doit d’abord croire en elle-même»

A la tête de l’agence d’appui-conseil OASYS, Ousmane Amadou Sy est l’anti-thèse de l’afro-pessimisme.  Par la force du talent, de l’organisation et sa capacité à dénicher les hommes et les femmes qui font la fierté de l’expertise africaine endogène, le promoteur sénégalais est parvenu à se faire un nom dans le domaine de l’appui-conseil aux projets de développement sur le continent. Comme la plupart d’entrepreneurs africains, la reconnaissance est d’abord venue de l’international, sur les marchés de l’assistance technique internationale où seule la compétence prime. Le Sénégal et l’Afrique d’une manière générale ont eu beaucoup de mal, comme d’habitude, à lui faire confiance, habitués à importer l’expertise. Financial Afrik est allé à la rencontre de cet homme qui estime qu’il faut avant tout que nous africains, apprenons à avoir confiance en nous-mêmes. Entretien. 

p22-23


Supplément Vivafrik pour le développement durable:

Olusegun Obasanjo appelle l’Afrique à faire  de l’agriculture un « moteur réel » pour la croissance

p 20-21


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here