Côte d’Ivoire : Intertek, Cotecna, Bureau Veritas et SGS sont chargés du contrôle des importations

1

Quatre grands organismes mondiaux de conformité et de certification, INTERTEK International, SGS (Société Générale de Surveillance), Bureau Veritas et COTECNA ont de signé avec l’Etat ivoirien un contrat de concession portant sur la vérification avant embarquement de la conformité des importations aux normes applicables en Côte d’Ivoire, en référence au Programme de Vérification de Conformité (VOC).

Ces firmes auront la charge de procéder, dans les pays d’exportation, à la vérification de la conformité aux normes nationales (et / ou internationales) des marchandises importées en terre ivoirienne.

Ces conventions, selon les autorités, visent à préserver le marché national de la contrebande transfrontalière, d’assurer une meilleure traçabilité des produits étrangers mis sur le marché ivoirien, d’assurer la mise à la consommation de produits de meilleure qualité et de sécuriser la production industrielle nationale.

1 COMMENTAIRE

  1. Encore une nouvelle démarche qui va rendre les importations vers l’Afrique encore plus difficile, plus longues et plus coûteuses.

    Le petit commerçant qui importe pour 3 000 000 Fcfa de marchandise va donc payer au bas mot,
    – 300 000 Fcfa soit 10% de la valeur en contrôle avant le départ.
    – Le Fret +Frais de dossier (minimum 1 000 000 Fcfa) soit 30 % de la valeur à importer
    – La Douane et les divers Frais 44% de la valeur global ( Marchandises + Fret)
    Soit approximativement 3 000 000 + 300 000 + 1 000 000 + 1 500 000 = 5 800 000
    Soit Quasiment +100 % sur la Valeur d’Achat! LOL

    Après Webfontain et les renforcements drastiques de lutte contre la corruption mis en place, cela semble plutôt étrange…
    Ne serais ce pas simplement un moyen supplémentaire de Raquetter 300 000 Fcfa avant même que la marchandise ne soit partie, sa sent fortement la retro-commission planquée.
    Je ne vois en cette mesure que l’encouragement à l’import illicite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici