Grande Côte Opération injecte 650 millions de dollars pour exploiter le zircon au Sénégal

0

Le consortium Grande Côte Opération (Gco)  formé par le Français Eramet et le géant australien Mineral Deposits Limited(Mdl) a démarré  il y a quelques jours la phase intensive de production de zircon et d’ilménite  sur le site de Diogo à près de 150 km au nord de la capitale sénégalaise. C’est un investissement d’un coût de 650 millions de dollars qui fait ainsi du Sénégal l’un des dix premiers producteurs de zircon à travers le monde.

Oumar Seydi,  Dakar

Le ministère sénégalais de l’industrie et des mines est convaincu que le projet de Gco est l’un des plus gros investissements que le pays ait jamais connu. La production de zircon a officiellement démarré début avril 2014 avec la fin des travaux de construction du programme de sables minéraux. Ce troisième gisement  mondial de zircon va fournir à terme 7% de la production mondiale en la matière. Les spécialistes informent  que le zircon est un minerai de premier  choix utilisé le plus souvent dans les matériaux de construction(Btp) ou les industries de pointe comme l’aérospatiale.

Quant à l’ilménite, il sert surtout à la production du papier ou du plastique. La direction générale de Gco, prévoit dès la première année d’activité une montée en puissance avec à la clé la fourniture sur le marché mondial de 80 000 tonnes de zircon et 600 000 tonnes d’ilménite.

C’est la raison pour laquelle le géant minier franco-australien a  déjà assuré la construction de près de 30 km de voies ferrées afin de rallier sans difficultés la plate-forme portuaire dakaroise. Gco est le fruit d’un partenariat dynamique entre l’australien Mdl qui contrôle 65% des actions, les Français d’Eramet (25%) et l’Etat du Sénégal qui détient 10% des actions en vertu des dispositions du code minier en vigueur dans le pays.

Avec le démarrage des activités de ce projet novateur, le Sénégal entre ainsi dans le cercle fermé des grands producteurs mondiaux de zircon et d’ilménite. Les premières simulations font état d’une possible hausse de 3% des exportations sénégalaises avec la création de 2000 emplois directs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here