Par Nephthali Messanh Ledy

Coupure de ruban par Sawadogo Issa (Représentant résident de la Commission de l'UEMOA au Togo), Victoire Tomegah Dogbey, le prefet Melebou et Venance Agopome, vice-president de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo
Coupure de ruban par Sawadogo Issa (Représentant résident de la Commission de l’UEMOA au Togo), Victoire Tomegah Dogbey, le prefet Melebou et Venance Agopome, vice-president de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo

Les autorités togolaises ont lancé ce vendredi à Lomé, la 5eme édition de la foire des jeunes entrepreneurs, dénommée « Foire Adjafi». Une rencontre qui regroupe près de 200 entrepreneurs venus de l’UEMOA, jusqu’au 12 septembre prochain.

« Nous ne saurions nous contenter de nos avancées constantes et bénéfiques pour le climat des affaires dans notre pays », a indiqué Victoire Tomegah-Dogbe, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. « Mais nous avons pour ambition de vous proposer des outils innovants de plus en plus adaptés à vos besoins ».

En effet, le gouvernement togolais a déjà mis en place des projets destinés à soutenir l’entrepreneuriat des jeunes. On cite, en exemple, le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs. D’un montant total de 12 milliards de F CFA ce projet, co-financé par la Banque africaine de développement (BAD), vise à accompagner 15.000 producteurs afin d’accélérer leur réussite car, déclare la ministre, « l’entrepreneuriat ne sera durable que s’il est ancré dans nos territoires et dans nos besoins réels ».

Parti de 85 exposants et 60.000 visiteurs en 2012. Cette édition de la Foire Adjafi (panier en langue locale du Sud Togo, Ndlr) s’ouvre aux jeunes opérateurs économiques de la zone UEMOA autour du thème « La compétitivité des entreprises de jeunes dans l’espace UEMOA ». Elle vise à promouvoir l’esprit de compétitivité et de solidarité entrepreneurial chez les jeunes chefs d’entreprises de la sous-région.