Seck Amadou, Nouakchott/

La Direction Générale des Impôts (DGI) de Mauritanie a ordonné la fermeture de la Compagnie Générale d’Automobile (CGA), concessionnaire des marques Toyota et Volkswagen, pour une dette fiscale d’un million de dollar us.
La CGA est une des entreprises du groupe BSA, appartenant au banquier Mohamed Ould Bouamatou, soutien de la première heure du président Mohamed Ould Abdel Aziz, en brouille avec son désormais ex allié et exilé au Royaume du Maroc depuis quelques années.
La mise sous scellé de la CGA relève « d’une opération ordinaire du fisc » qui touche également d’autres concessionnaires automobile, tente de rassurer l’administration.
Toutefois, cette entreprise est la seule à faire l’objet d’une décision aussi sévère, notent les observateurs à Nouakchott.
Ainsi, la fermeture de la CGA apparaît comme un nouvel épisode dans la guerre sans merci que se livrent le pouvoir de Nouakchott et le banquier mauritanien, qui a récemment créé «une Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique» depuis Bruxelles avec l’objectif déclaré de lutter contre la mauvaise gouvernance et les pouvoirs «prédateurs».

Ce contenu pourrait également vous intéresser