A 1685£ la tonne en août, la tonne de cacao a touché son plus haut depuis 11 mois sur le marché Liffe de Londres. En cause, le climat froid et sec en Afrique de l’ouest qui pourrait affecter la récolte.

Responsable de 40% de la production mondiale, la Côte d’Ivoire a déjà prévendu un million de tonne de sa récolte 2013-2014 de sa production. En cas de dégradation climatique, les industriels s’inquiètent de la disponibilité en fève, alors que la consommation se raffermit sur les marchés matures. Selon la banque Macquarie, « il y a encore de la place pour de nouveau plus hauts ».