La CEDEAO suspend son pacte de convergence et repousse l’Eco

0

En marge de la conférence des chefs d’Etat, tenue le 23 janvier 2021 en mode virtuel, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé de suspendre son pacte de convergence sur toute l’année 2021 en raison des dépenses exceptionnelles engagées par les Etats dans la lutte contre la pandémie Covid-19 en 2020 et des consequences prévisibles de la deuxième vague.  

En 2020, le PIB de la région a accusé une récession de -1,7% en contraste avec les 3,9% de croissance enregistrés en 2019.  Par ailleurs, de nombreux pays ont vu leurs comptes se dégrader à l’instar du Nigeria, puissance économique de l’Afrique de l’Ouest, avec 70% du PIB de la CEDEAO, qui affiche une inflation de 15% en 2020, selon son Bureau national des statistiques. La décision de la CEDEAO rejoint une mesure analogue prise au printemps 2020 par l’Union économique et monétaire oust-africaine (UEMOA), qui avait aussi mis en berne ses critères de convergence.

Par ailleurs, il convient de souligner que la conférence des  chefs d’Etat a instruit la Commission de la CEDEAO, en collaboration avec l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO), la Commission de l’UEMOA et les Banques Centrales de la Communauté de lui soumettre lors de la prochaine session ordinaire un projet de nouveau pacte de convergence et de stabilité macroéconomique avec le 1er janvier 2022 comme date de début de la phase de convergence. Ces instances ont été chargées de définir une nouvelle feuille de route pour la monnaie unique, l’Eco, grande victime de la Covid-19. 

En attendant, les chefs d’Etat ont pris note de l’état de la mise en place d’un mécanisme multilatéral qui permettra l’utilisation des monnaies nationales pour le paiement et règlement des transactions intra-communautaires. Les dirigeants ont notamment instruit la Commission en collaboration avec les Banques Centrales et l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) d’accélérer les travaux en vue de l’interconnexion urgente des systèmes de paiement de la CEDEAO et de  leur soumettre un rapport lors de leur session ordinaire du mois de juin 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here