MFS Africa acquiert la société de gestion des paiements Beyonic

0

La société africaine de paiements transfrontaliers, MFS Africa, a annoncé lundi 30 juin l’acquisition de la société africaine de collecte et de gestion des paiements électronique pour PME, Beyonic. 

Le montant de la transaction n’a pas été divulgué. Grâce à cette acquisition, MFS Africa améliorera ses capacités de gestion des transactions numériques et fournira des solutions de paiement numérique transfrontalier aux PME africaines. Le plan d’intégration commerciale de MFS Africa et Beyonic sera achevé au second semestre 2020.

Dans le cadre de l’acquisition, MFS Africa absorbera toute l’équipe de Beyonic et offrira également le service axé sur l’entreprise de Beyonic en tant que produit sous sa marque plus large. L’acquisition reste soumis à l’approbation réglementaire de la Fair Competition Commission en Tanzanie.

Fondée en 2009, MFS Africa, dont le siège est à Johannesburg, en Afrique du Sud, est actuellement le plus grand centre de transfert transfrontalier et de portefeuilles en Afrique. Son activité couvre 38 pays en Afrique et relie et sert plus de 200 millions d’utilisateurs de portefeuilles mobiles africains.

« Après l’acquisition de Beyonic, MFS Africa peut étendre ses services matures à diverses organisations telles que les petites et moyennes entreprises, les sociétés financières et les organisations de bien-être public, les aidant à améliorer leur capacité à se développer à l’échelle nationale et mondiale », a déclaré Dare Okoudjou, fondateur et PDG de MFS Africa. 

Le président exécutif et directeur technique de Beyonic, Luke Kyohere, s’est dit impatient de découvrir les différentes possibilités commerciales résultant de la fusion avec MFS Africa, en particulier MFS Africa a conclu une coopération avec Visa. 

À l’heure actuelle, les activités de Beyonic couvrent le Ghana, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et de nombreux autres pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here