La Cica-Ré sollicite encore le marché

0
Le Directeur Général de la Compagnie Commune de Réassurance des Etats Membres de CIMA (CICA-RE) Jean Baptiste N.Kouame, entouré ses collaborateurs lors de l'ouverture de l'agence Cica-Ré à Tunis.

La Conférence internationale des contrôles d’assurances et de réassurances (CICA-RE) portera son capital à de 30 milliards à 50 milliards de Franc CFA d’ici 2020 par incorporation de réserves et apport en numéraire. L’institution qui a obtenu le feu vert de son conseil d’administration compte attirer des investisseurs institutionnels dans le tour de table. La cession légale de 5% instituée en faveur de la CICA-Ré en 2020, en dehors des branches maladie, rendra l’entreprise plus attrayante. Les experts estiment cependant que cette cession légale, “prime automatique” pour les compagnies protégées par les puissances publiques risque de fausser la concurrence et d’alourdir un système de réassurance africain plus que jamais appelé à se mettre à niveau.

La CICA-RE est un Réassureur Communautaire de la CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances) en activité depuis 34 ans. Le groupement a été créé en 1981 par les douze (12) Etats Membres de la zone Francs d’alors, à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la C ô te d’Ivoire, le Gabon, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo. Ces douze Etats avaient constitué dans les années 70 la conférence internationale de Contrôles d’Assurance (CICA) devenue CIMA en 1992 avec la signature du traité CIMA par les Etats membres de la zone franc.

Aux côtés des Etats fondateurs, figurent désormais dans l’actionnariat, 59 Compagnies d’Assurances et de Réassurance, ainsi que deux (02) Institutions Financières chargées du développement à savoir : la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le Fonds de Solidarité Africain (FSA). La CICA-RE qui a démarré ses opérations techniques sur l’ensemble des marchés des Etats Membres à effet du 1er Janvier 1984, a toujours connu une exploitation bénéficiaire, renforçant ainsi sa notoriété d’année en année.

Aujourd’hui, le capital social de la Compagnie qui s’élève à 45,734 millions d’euros entièrement libéré, est détenu à 65% par les Etats Membres mentionnés plus haut, et 35% par les Compagnies d’Assurances et de Réassurance et des Institutions Financières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here