Cameroun-Vietnam: tractations au sommet sur l’affaire Nexttel

0

L’affaire Nexttel n’est toujours pas réglée. Les partenaires vietnamiens qui contrôlent 70% du capital et leurs homologues camerounais sont à couteaux tirés. Le litige était le principal motif du déplacement de l’envolée spécial du premier ministre vietnamien au Cameroun. Ainsi, Nguyen Quoc Cuong, vice-ministre des Affaires étrangères, a, lors de son périple qui s’achève ce 7 mai, rencontré le Premier ministre Dion Ngute dans le but de de trouver des solutions appropriées au conflit auquel fait face Viettel Cameroun SA (opérateur du réseau de téléphonie mobile Nexttel).

Il s’agit là d’une action diplomatique urgente de la part du gouvernement vietnamien puisque, affirme la partie vietanamienne, “Baba Danpullo et Bestcam, le partenaire camerounais de l’entreprise commune Viettel Cameroun, ont pris de nombreuses mesures illégales pour empêcher les Vietnamiens (l’actionnaire majoritaire partie contribuant à 70% du capital-actions) de travailler pour les bureaux de la coentreprise de Viettel au Cameroun à partir de Novembre 2018”.

La question de Nexttel est le point le plus important du programme de l’Envoyé spécial du Premier Ministre du Vietnam. En fait, la co-entreprise Viettel Cameroun du groupe Viettel au Cameroun n’est qu’un des quatre projets d’investissement direct des entreprises vietnamiennes représentant plus d’un milliard de dollars, au Cameroun.

M. Nguyen Quoc Cuong a déclaré que le Premier ministre vietnamien, Nguyen Xuan Phuc, accordait une attention particulière à la résolution pacifique du conflit dans le cadre de la coentreprise Viettel Cameroun SA du fait de son attachement à la coopération entre les deux pays et à la préservation de relations amicales, tradition partagée par le peuple vietnamien et le peuple camerounais. Il a également affirmé : « Le gouvernement vietnamien est responsable de la protection des entreprises vietnamiennes à l’étranger, y compris de l’investissement de Viettel au Cameroun, d’un montant évalué à 210 milliards de FCFA, et a appelé le gouvernement camerounais à exprimer les points et actions de protection des investissements étrangers de Viettel Global, conformément à la législation et aux accords bilatéraux signés par le Cameroun et aux engagements internationaux de chaque partie ».

De nombreux analystes internationaux et locaux estiment que le retrait de Viettel Global du Cameroun aura de très lourdes conséquences sur l’environnement d’investissement au Cameroun, Viettel Global ayant réussi sur 13 marchés d’investissement dans le monde, d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique. La coentreprise de télécommunications de Viettel a créé à elle seule plus de 100 000 emplois directs et indirects pour les Camerounais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here