Le chinois CSCEC retenu pour le chantier du quatrième pont d’Abidjan

0
Le Plateau, le centre des affaires d'Abidjan

Le géant  chinois CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) vient de remporter le marché du quatrième pont d’Abidjan, un ouvrage qui va relier la commune populaire de Yopougon au Plateau, le centre des affaires du pays.

Le chantier a été attribué à la suite d’un appel d’offres international restreint dont Financial Afrik a pu consulter les résultats publiés en fin de semaine. Doté d’un financement de 263,7 millions de dollars, un prêt de la Banque africaine de développement (BAD), le projet va permettre de désengorger le trafic entre deux pôles importants d’activités et au-delà faciliter la liaison entre les parties nord et sud de la capitale ivoirienne.

Avec environ deux millions d’habitants, Yopougon, la commune la plus peuplée d’Abidjan, abrite la plus grande zone industrielle du pays – une nouvelle zone plus importante est en construction dans une agglomération proche. Le Plateau, centre économique du pays, ouvre l’accès à la zone portuaire et à la partie sud d’Abidjan.

Le chantier comprend la construction d’un ouvrage de 1,4 km, y compris un viaduc de 0,794 km au-dessus de la baie du Banco, ainsi que 7 km de routes et bretelles d’accès. D’après le dossier technique, il s’agit d’un projet d’envergure qui partira de Yopougon, enjambera la baie du banco jusqu’au sous-quartier « Boribana » (une bretelle est prévue pour rallier le boulevard carrefour de la  Paix/Sebroko, en direction du Plateau) dans la commune d’Attécoubé, s’étendra jusqu’au célèbre boulevard Nangui Abrogoua à Adjamé (un tunnel y est prévu) avant de s’achever au niveau de la zone de l’Indénié.

Les travaux devraient être lancés en  juin ou juillet pour une durée de 30 mois.

Premier groupe chinois de BTP et l’une des plus grandes compagnies du secteur au niveau mondial,  CSCEC a opéré d’importants projets d’infrastructures en Afrique, essentiellement en Algérie. En Egypte, le groupe a hérité d’un contrat de près de 3 milliards de dollars pour la construction du centre des affaires du Nouveau Caire, la nouvelle capitale du pays en chantier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here