Marrakech: quand l’ancien et le nouveau président de la BAD s’évitent royalement

0
bad-new-old
Le nigérian Akinwimi Adesina (à gauche) qui ne jure que par l’Agriculture a succédé au rwandais Donald Kaberuka, communément appelé Mr Infrastructures.

Donald Kaberuka et son successeur, Akinwimi Adesina, se sont évités royalement au  Maroc lors de la Mo Ibrahim Governance week-end,  tenu   du 6 au 9 avril 2017 à Marrakech sous le haut patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.  

L’ancien et le nouveau président de la Banque Africaine de Développement se sont retrouvés dans la même ville, le même événement et, comme si cela n’était pas beaucoup, le même hôtel. Le premier a animé un panel programmé le premier jour et  où ne manquait que le second, qui a préféré consacrer son temps précieux  à une visite du nouvel aéroport de la ville ocre.

Quant à Kaberuka, il a rallié dare-dare l’aéroport sans avoir assisté aux interventions de son successeur sur des thèmes variés dont “l’attrait de l’extrémisme violent et les migrations”.  Notons que l’ancien président de la BAD s’était absenté (voire procédé au boycott) des assemblées annuelles tenues de la BAD tenues à Lusaka.  Au vu de la froideur des rapports entre les deux chefs, il n’est pas certain, à moins d’une médiation,  que le rwandais soit présent aux prochaines assemblées  de la BAD prévues en mai 2017 à Ahmedabad (Inde).

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here