Alassane Ouattara et Mahamadou Issoufou se concertent sur la boucle ferroviaire de Bolloré

0

ferEn escale à Abidjan, le président nigérien a échangé avec son homologue ivoirien sur des « questions communes », notamment sur le projet de prolongement la ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou vers Niamey dans le cadre du projet de la « Boucle ferroviaire ».

« Nous avons évoqué la question du chemin de fer qui est un projet structurant pour nos pays. Il s’agit, concernant ce dossier, de voir comment mobiliser les ressources financières qui permettront de le réaliser », a déclaré le président nigérien à l’issue de sa visite éclair à Abidjan ce jeudi.

« C’est un projet qui contribuera au désenclavement du Niger. Avec le groupe Bolloré, nous avons réalisé le tronçon Niamey Dosso en direction du Bénin. A présent, il nous faut réaliser le tronçon qui viendra sur Abidjan », a poursuivi l’hôte du président Alassane Ouattara.

Projet colonial lancé en 1903, la ligne ferroviaire Abidjan – Niamey s’arrêta finalement à Ouagadougou, la capitale burkinabè, en 1954 pour ne plus reprendre. Et sa prolongation programmée par le groupe français Bolloré dans le cadre de sa « Boucle ferroviaire » concentre bien des espoirs pour ce pays enclavé d’Afrique de l’ouest, en termes de compétitivité pour son économie notamment.

Les opérateurs économiques nigériens fréquentant le port d’Abidjan doivent par exemple parcourir environ 1 620 km de route pour relier les deux capitales.

Jean-Mermoz Konandi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here