Lâayoune: 30 000 manifestants exigent le départ de la MINURSO

2

imageLe samedi 7 novembre, plus de 30 000 personnes ont manifesté devant le siège de la MINURSO à Lâayoune exigeant le départ du contingent onusien .

Cette mobilisation intervient après le discours royal annonçant de nouvelles initiatives de développement pour les provinces sahariennes.
Au cours de ses promenades nocturnes au volant de sa voiture, le Roi Mohammed VI a pu constater de visu l’ampleur de la mobilisation des habitants en faveur de leur attachement à la proposition d’autonomie élargie proposée par  le Maroc et leur adhésion aux nouvelles orientations de développement de la région contenues dans le discours royal prononcé à l’occasion du 40ème anniversaire de la marche verte.
En place depuis octobre 1991, la Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara Ocidental (MINURSO) fait l’objet depuis quelques temps de vives critiques quant à son rôle dans un conflit qui perdure depuis 40 ans.

Khalid Berrada, Casablanca 

2 Commentaires

  1. La MINURSO est supposée s’assurer que la zone tampon à l’est du mur de defense reste vierge de toute présence militaire. Or, depuis des mois, le Polisario fait des exercices militaires à Bir Lahlou.

    Donc, la Minurso ne fait pas son travail et n’a pas de raison de rester.

    De plus, il n’y a aucun probleme à Layoune ou Boujdour. La MINURSO devrait etre evacuée vers l’est du mur et vers Tindouf. Partout dans le monde, les casques bleus se trouve entre les belligerents, dans le no man’s land… Il n’y a que dans notre cas que les casques bleus viennent chez le vainqueur pour profiter de nos hotels 5 etoiles et de la qualité de nos services.

    La MINURSO doit etre basée à Bir Lahlou ou Tifariti et a TIndouf. Elle n’a aucune raison de rester à l’Ouest du mur puisque les habitants de cette regions ont fait leur choix et sont protegés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here