Risque souverain accru pour le Moyen Orient

0

Dans ses  perspectives sur les notations souveraines dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MOAN), l’agence Standard and Poor’s note une détérioration du risque souverain. Selon le rapport S&P publié le 24 février,  la qualité de crédit des notes souveraines dans la région MOAN s’est détériorée depuis la précédente publication régionale (9 juillet 2014), en partie à cause de la chute des prix du pétrole depuis mi-2014.
Sur les 12 Etats notés par l’agence, neuf sont en catégorie d’investissement (« BBB- » ou plus), alors que l’Egypte, la Jordanie et le Liban –tous des pays importateurs d’hydrocarbure- sont dans la catégorie dite spéculative.
Parmi ces notes, dix ont une perspective « stable » alors que le Bahreïn et l’Arabie Saoudite ont une perspective «négative».